“C’est lui ou moi”: un rare ultimatum du prince William à la reine Elizabeth II, la famille toujours déchirée

“C’est lui ou moi”: un rare ultimatum du prince William à la reine Elizabeth II, la famille toujours déchirée

Le prince William a toujours été considéré comme un bon disciple de la famille royale, et maintenant il fait entendre sa voix, qu’on le veuille ou non ! N’étant plus une figure centrale des festivités du jubilé, il se promenait à cheval en compagnie de son père, le prince Charles, héritier du trône peu enclin à s’opposer à sa grand-mère, la reine Elizabeth II.

Et surtout en ce qui concerne York Prince Andrew, son oncle, qui est impliqué dans l’affaire d’abus sexuels sur des enfants de Jeffrey Epstein. La principale plaignante étant mise en cause, le fils de la reine d’Angleterre a dû débourser une grosse somme pour éviter un procès médiatique. Un résultat peu satisfaisant pour le mari de Kate Middleton, qui refuse désormais de participer à toute sortie publique en famille.

Ce lundi 13 juin, notamment, où ils se sont tous réunis pour une célébration en l’honneur de l’Ordre de la Jarretière Militaire. Annoncé ces dernières semaines, le duc d’York devrait être en compagnie de ses frères et sœurs le prince Charles, la princesse Anne et le prince Edward. Mais sans compter sur le prince William, qui aurait menacé sa grand-mère de ne pas venir s’il y rencontrait son oncle. selon courrier quotidienC’était très clair :C’est lui ou moi !« Il allait frapper sa grand-mère, son père l’a soutenu.

La reine a donc cédé aux arguments de son petit-fils, qui a refusé de laisser la famille royale se laisser submerger par ce genre d’histoire. C’est à Windsor, donc le duc d’York n’est pas apparu avec les autres à la chapelle St George. Il y avait le duc de Cambridge en tenue traditionnelle, accompagné entre autres de Kate Middleton, très élégante dans une robe bleu roi Alexander McQueen.

Entre-temps, il a persuadé Andrew d’York de déjeuner en privé avec les invités d’honneur, loin des médias… et certainement loin de son neveu et de Kate Middleton, qui sont déjà favorables à ce qu’il parte pour un jubilé.
Un vœu a été exaucé : tout comme le prince Harry, le prince Andrew s’est vu refuser un balcon au palais de Buckingham pour assister au défilé des Forces de couleur. Attendu le lendemain à la messe, il a envoyé un communiqué confidentiel expliquant qu’il avait été touché par le Covid-19 et serait donc absent.

La pollution aurait certainement réconforté la famille royale. En revanche, ses deux filles sont présentes : Eugénie d’York en profite pour présenter son fils Auguste au public. Pendant ce temps, Béatrice n’était accompagnée que de son mari, Eduardo.

Leave a Reply

Your email address will not be published.