Coupe du monde – L’Australie domine le Pérou aux tirs au but et rejoint le groupe des Bleus à la Coupe du monde

Coupe du monde – L’Australie domine le Pérou aux tirs au but et rejoint le groupe des Bleus à la Coupe du monde

Par conséquent, les Blues joueront le même match d’ouverture qu’en 2018. Pour ce qui était leur premier véritable avant-goût de la Coupe du monde au Qatar, la première éliminatoire intercontinentale disputée à Doha a laissé tout le monde en finale. Mais après une rencontre qu’on oubliera facilement, l’Australie s’est qualifiée pour la Coupe du monde grâce à son succès aux tirs au but lundi face au Pérou (5-4, 0-0 après prolongation).

Il n’y a d’intérêt que le soir, mais c’est important pour l’équipe de France. Alors que les joueurs de Didier Deschamps affrontaient au Stade de France la Croatie en Ligue des Nations, l’équipe australienne complétait la poule des champions du monde.

Admissible. Coupe du Monde – CAF

Pérou ou Australie pour les Bleus : l’Australie jouera les barrages

06/07/2022 à 20:02

On ne sait pas si les deux équipes ont adopté l’adage selon lequel parfois les paris priment littéralement sur le jeu, mais elles en étaient un exemple presque parfait. Le premier tir cadré à la 81e minute et le second au début de la prolongation… Le spectacle était surtout dans les tribunes, les supporters péruviens faisant de leur mieux pour rendre la soirée moins pénible.

Redmayne, un héros inattendu

Il a fallu passer par une séance de tirs au but et le spectacle d’Andrew Redmayne pour enfin trouver de l’action en cette morne soirée. Lancé à la dernière minute des prolongations par l’entraîneur Graham Arnold, comme Louis van Gaal et Tim Kroll ou Thomas Tuchel avec Kepa, le gardien remplaçant australien restera le héros de la soirée. Dans sa troisième sélection, le gardien du Sydney FC (33 ans) a fait le show avant tout avec ses gestes complètement décousus pour tenter de déstabiliser les quilleurs rivaux. Redmayne s’est ensuite brillamment déplacé vers sa droite pour rejeter l’offre d’Alex Valera, qui est également intervenu dans les derniers instants des prolongations.

Hormis un sauveur sorti de nulle part, difficile de tirer de véritables leçons de ce match de l’interminable méchante performance de Didier Deschamps. Comme lors des éliminatoires, l’Australie a eu du mal à se montrer dangereuse dans le collimateur du Pérou malgré une très légère domination. Socceroos, comme en 2018 avec le Tricolore, aura l’avantage de tenir le coup sans jamais s’effondrer. Le Pérou n’a été dangereux que pendant trois minutes, quand la deuxième mi-temps des prolongations a repris avec la tête d’Edinson Flores sur le poteau (107e).

Pour le reste, les Australiens ont encore du pain sur la planche pour espérer passer la phase de poules, comme ils l’avaient fait en 2006 avant de s’incliner en huitièmes de finale. Les joueurs australiens ont peut-être montré la voie à leurs voisins néo-zélandais, qui jouent mardi (20h00) leur dernier billet pour la Coupe du monde contre le Costa Rica. Le vainqueur rejoindra l’Espagne, l’Allemagne et le Japon dans le groupe E. Pour la deuxième fois après 2010, les deux îles océaniques participeront à la même édition de la Coupe du monde.

« Collectivement et individuellement, il n’y a guère de points positifs dont on peut se passer »

Admissible. Coupe du Monde – Amsod

Né en Italie, Lapadula offre une place pour jouer un match éliminatoire au Pérou pour la Coupe du monde

30/03/2022 à 06:08

Admissible. Coupe du Monde – Amsod

Neymar : Je ne sais pas ce que je devrais faire de plus pour que les gens commencent à me respecter

09/10/2021 à 07:08

Leave a Reply

Your email address will not be published.