Girondins de Bordeaux relégués en 1. National

Girondins de Bordeaux relégués en 1. National

La DNCG a décidé, mardi, de sanctionner le club girondin en rétrogradant son rang d’encadrement en raison des lourdes pertes financières accumulées.

La descente aux enfers continue pour les Girondins de Bordeaux. Relégué sportivement en deuxième division à l’issue de la calamiteuse saison 2021-2022, qui s’est terminée à la 20e et dernière place, et le club a été sanctionné en abaissant le rang administratif au plus bas d’Al-Watani 1, ce qui équivaut à la troisième division. La Ligue de football professionnel a déclaré mardi qu’elle était susceptible d’appel.

Bordeaux a une semaine pour faire appel

La Fédération libanaise de football a annoncé publiquement cette décision après l’examen financier du club girondin, propriété de l’homme d’affaires Gérard Lopez, par la Direction nationale du contrôle et de l’administration (DNCG). L’ancien patron du LOSC et son équipe ont été testés pendant une heure et demie au siège de la Pro Football League à Paris. Ils n’ont pas voulu s’exprimer au terme de cette convocation. Le club dispose désormais de sept jours pour faire appel à compter du lendemain de la notification de la décision.

Les nuages ​​se sont accumulés sur ce club historique de l’élite du football des six nations ces dernières semaines. Avant l’appel de mercredi, la direction a tenté de négocier avec ses créanciers King Street et Fortress sur leur dette de 50 millions d’euros et leur ratio d’endettement. La sanction qui est tombée montre que les discussions n’ont clairement pas abouti à un accord.

Gérard Lopez est coincé au travail

Ce coup écrasant est un autre coup dur pour Gérard Lopez, qui a essuyé une série de revers. Mouscron, le club belge qu’il possède depuis 2020, a été contraint de déclarer faillite après ne pas avoir renouvelé sa licence professionnelle. Boavista, un club portugais qui a également été repris en 2020, a été interdit de conscription par la FIFA en échange d’une indemnité impayée.

Puis, il y a dix jours, le parquet de Luxembourg a renvoyé l’homme d’affaires devant un tribunal correctionnel pour “fu“et d’autres”utilisation de contrefaçonMarquant un transfert de fonds datant de 2014 entre l’écurie F1 Lotus qu’il dirigeait à l’époque, et le club de Fola Esch, Grand-Duché, dont il a quitté la présidence en 2017.

La relégation historique de Bordeaux, le sextuple champion de France, dont il a pris les commandes en juillet dernier, n’a en rien arrangé les affaires de M. Lopez. “j’ai fait des erreurs“,”C’est un échec personnel pour moi, et j’en assume la responsabilité« Il avait reconnu le leader le 21 mai, avant la dernière journée de L1.Sauver le club est mon objectif et l’est toujours“, a-t-il également ajouté. Parce que le patient bordelais est un grand malade du football, il a été meurtri par la gestion désastreuse du fonds américain GACP ainsi que les crises sanitaire, télévisuelle et des droits sportifs qui l’ont fait sombrer durablement.

Leave a Reply

Your email address will not be published.