Kamara, Klaus, Konaté, Nkunko, Saliba… Qui a perdu ou marqué des points chez les jeunes ?

Kamara, Klaus, Konaté, Nkunko, Saliba… Qui a perdu ou marqué des points chez les jeunes ?

Privé de certains de ses cadres, blessés comme Paul Pogba et N’Golo Kante, ou d’abonnés absents, dans le cas d’Antoine Griezmann, le sélectionneur français Didier Deschamps s’est largement appuyé sur les nouveaux arrivants de juin. Tout le monde ne savait pas saisir sa chance de briller.

Les joueurs de l’équipe de France pourront profiter de vacances bien méritées. Ils permettront d’accueillir une saison très chargée, qu’ils auront achevée dans un autre rallye tragique, avec deux nuls et deux défaites. Déjà disqualifiés de leur quatrième course en finale de la Ligue des nations, les Bleus ont quitté hier soir le Stade de France avec plus d’interrogations que de certitudes à six mois de la finale de la Coupe du monde au Qatar. « Il faudra plus de choses si nous voulons maintenir le niveau que nous sommes », prévenait déjà Didier Deschamps.

Le sélectionneur a relevé le manque de personnalité de ces forces, exprimant l’espoir que ces joueurs pourront retrouver leur « combativité » d’ici septembre. Dans ce contexte, l’absent ne se trompe pas toujours. Aucun des nouveaux venus en bleu n’a marqué de point, que ce soit en défense ou au milieu de terrain, à l’exception notable de Christopher Nkunko, qui a montré son culot et son caractère en attaque.

poste de défense

Les quatre matches des Bleus ont renforcé les inquiétudes sur la défense de l’équipe de France. Tant collectivement qu’individuellement, les Bleus ont échoué, encaissant cinq buts. Une porosité défensive déroutante interroge les choix de Didier Deschamps, en quête de la meilleure formule pour sécuriser sa défense. Alors que l’entraîneur des Blues semblait n’avoir qu’un seul plan de match en tête pour les Blues, à 3-4-3, les matchs de Ligue des Quatre Nations ont prouvé qu’un grain de sable peut soulever des questions sur tout, avec un passage à plus. 4-4-2 rassurant puis 4-3-3 déprimant.

Au sein d’équipes très modifiées, les éléments les plus jeunes du groupe ont été invités à s’adapter au plus vite en l’absence de Raphaël Varane. Pourtant, ni William Saliba face à la Croatie à Split ni Ibrahima Konaté au Stade de France hier soir, n’ont été à la hauteur des attentes. Le duo n’a pas échoué en Autriche, mais le joueur de Liverpool a connu un début de match choquant face à la Croatie hier soir, tandis que William Saliba avait l’air quelque peu emprunté au match aller. Les deux ont quand même l’air un peu mou pour du très haut de gamme.

Jonathan Klaus est sans aucun doute le grand perdant de ce rallye, victime des tâtonnements du coach. Si la structure du roster laisse présager qu’il aura une chance de s’exprimer, c’est finalement celui qui a le moins joué, la défense à trois ayant été abandonnée très tôt dans cette fenêtre internationale. L’entraîneur ne semble pas lui faire confiance dans une défense à quatre et ne l’a pas vraiment caché avant le dernier match contre la Croatie : “Il sait le faire, mais il défend comme il le fait avec son club dans un couloir et une défense à quatre ne demande pas le même travail.

Résultats mitigés pour camara

Didier Deschamps préfère Lensou comme piston, ce qu’il a laissé entendre après le dernier match face à la Croatie. “Jonathan (Klaus), ça ne lui rend pas service de le mettre là. Il n’a jamais joué à quatre auparavant”, réagit pour justifier la titularisation de Benjamin Pavard, “il avait l’habitude de jouer à côté d’un.” Limité dans son apparence, Jonathan Klaus a aussi eu le malheur d’une faute qui a entraîné un penalty pour l’égalisation au match aller face à la Croatie. oublier.

Face aux fréquentes blessures des patrons du secteur, Paul Pogba et N’Golo Kante, la jeunesse a eu l’occasion de proposer une alternative aux habitués. Matteo Guendouzi a disputé deux matches lors de ce rassemblement, mais les résultats sont décevants : Robuste mais digne en Croatie, il a raté son match de lundi soir avec une première période très médiocre. Son ancien coéquipier de l’OM, ​​Boubacar Kamara a réalisé une prestation très excitante face à l’Autriche pour sa première titularisation. Solide à l’escrime, il n’a eu qu’un impact limité sur le match de l’équipe de France à force de gaspiller, alors qu’il avait l’occasion de frapper.

Nkunku, un endroit pour le prendre

S’il n’y en avait qu’un au Qatar en novembre, ce serait lui. S’il souffre comme ses partenaires offensifs de la période de transition vers le 4-3-3, Christopher Nkunku a semé le doute dans l’esprit de Didier Deschamps, face à un dilemme. La mauvaise passe d’Antoine Griezmann profite au joueur de Leipzig. Nkunko a en tout cas marqué des points et se présente comme un parfait remplaçant de Griezmann, qui pourrait le remplacer sur le long terme dans le onze de départ. Cher en juin, l’apprenti joueur du Paris Saint-Germain a montré son caractère dans son jeu, et a été sacré meilleur joueur du championnat d’Allemagne, et il est le seul parmi les jeunes à avoir été décisif avec deux passes décisives pour Karim Benzema contre Danemark, puis Kylian Mbappe en Autriche.

Leave a Reply

Your email address will not be published.