Les pizzas interdites toujours en vente chez Franprix

Les pizzas interdites toujours en vente chez Franprix

Malgré un rappel de produit le 18 mars, la pizza Fraich’Up a été retrouvée dans les magasins Franprix à Paris.

La pizza pitoni interdite est toujours dans les rayons de certains magasins Franprix, selon les informations de CMR. La collection Fraich’Up de la marque a fait des dizaines de personnes gravement malades et deux enfants morts.

Un rappel de produit a été émis le 18 mars pour retirer ces références de la vente au public. Mais près de trois mois après ce rappel, certains distributeurs continuent de le commercialiser comme un magasin Franprix, près des Champs Elysées. “Des gens m’ont alerté que cette pizza est toujours vendue dans ce magasinRichard Legrand, avocat de plusieurs familles concernées par Pizza Fresh Up, confirme. Nos confrères de RMC ont déjà réussi à y acheter une pizza à 7,45€, sans aucun constat en caisse. “Je n’ai pas assez d’espace au sous-sol, c’est pourquoi je l’ai laissé là», a évoqué le gérant du supermarché auprès de RMC. Il a ajouté que «code barre cassé“J’ai confirmé à l’un de nos journalistes qu’il y en a”Retirez le reste de la pizza Fresh Up des étagèresA Paris, Franprix propose à la vente une autre Fresh-Up Pizza.

voir également – “C’est un scandale” : plaintes déposées auprès du juge d’instruction dans l’affaire Boitoni

« C’est une urgence sanitaire. On parle de produits potentiellement contaminés. c’est inacceptable. Cela signifie qu’il y aura probablement de nouvelles victimes“, déplore l’avocat. En cas de nouvelles victimes, ce sera la responsabilité du distributeur, à savoir Franprix, qui sera alors mis en cause.” De nouvelles victimes, munies d’une preuve d’achat, pourraient se retourner contre le distributeur. Mais Buitoni était également censé vérifier que ces produits ne sont plus commercialisés, en procédant à des contrôlesdit Richard Legrand.

De son côté, le groupe Franprix affirme avoir ordonné la destruction de l’ensemble des 400 pizzas.Nous avons immédiatement déployé un système “staff” de vérification visuelle dans 100% des magasins pour s’assurer de la mise en place de notre procédure de rappel de produits, ainsi qu’un rappel écrit des obligations réglementaires.“, Marque. “Tous les magasins seront revérifiés dans les 48 heures“et d’autres”Dans les cas où des magasins sont identifiés, les marchandises doivent être détruites immédiatement et des sanctions seront infligées aux gérantsUne gérante de magasin du 8e arrondissement de Paris affirme avoir reçu lundi un contrôle de Franprix dans son magasin.La répression des fraudes indique qu’un distributeur qui ne respecte pas la procédure de rappel et de remboursement encourt cinq ans d’emprisonnement et une peine d’emprisonnement. amende pouvant aller jusqu’à 10 % de la valeur des ventes.


voir également – Scandale Boitoni : “Il y a beaucoup d’incompréhension” dénonce l’avocat de la femme saoulée par la nouvelle secte

Leave a Reply

Your email address will not be published.