Ligue des Nations – Aide-mémoire France-Croatie (0-1) : Gardez le pire pour la fin

Ligue des Nations – Aide-mémoire France-Croatie (0-1) : Gardez le pire pour la fin

Le jeu : Éloge de l’impuissance

On n’irait pas jusqu’à dire que Didier Deschamps a suivi la tendance de l’histoire. Mais en installant Christopher Nkunko aux côtés de Karim Benzema et Kylian Mbappé à la tête d’un 4-3-3 sorti du chapeau, le coach des Bleus a suivi la logique de cette poule bizarre.

La ligue des nations

« On avait l’impression qu’on reverrait l’Euro Deschamps » : Pourquoi DD touche-t-il autant ?

il y a 9 heures

Au milieu, Deschamps s’est appuyé sur la mécanique marseillaise de Boubacar Camara et Matteo Guendouzi, avec Adrien Rabiot comme porteur de la torche gauche. Enfin, face à Mike Minnian, le coach des Blues a changé 75% de sa défense. Seul Ibrahima Konaté était enchaîné, lié à Prisnel Kimpembe au pivot, et Jules Condé et Lucas Digne s’occupaient des côtés.

Konaté s’est distingué, pour sa deuxième tête, rapidement en délivrant un penalty qui a changé la face du match. Il menait 1-0 dès la cinquième minute, les Bleus couraient (pas trop vite) après le score. C’est simple, à part Kylian Mbappé qui a tenté de semer la zizanie côté gauche, personne n’a pris ses responsabilités en première période.

Et ce n’est pas le dernier moment du premier acte, plus triste que le précédent, qui a changé l’impression générale. DD a changé ses plans à la pause (Pavard place Condé et Chwamini pour Camara). c’était mieux. Mais c’est encore inutile.

Karim Benzema, Kylian Mbappé, Presnel Kimpebe ou encore Boubacar Camara ont protesté après un penalty accordé à la Croatie face à la France.

Crédit : Getty Images

Joueurs : Konde a encore coulé, Benzema a presque tout raté

Aligné comme latéral droit, Jules Condé a encore une fois fourni un jeu très limité pour ce poste. Arrangeant le match, Karim Benzema ne l’a pas aidé à garder secret et maladroit, et c’est beaucoup. Très bien contre l’Autriche, Boubacar Kamara, comme ses coéquipiers juniors au milieu, a échoué. Notes de blues.

Jules Conde est battu par Josep Pricalo lors de France-Croatie, 2022

1 crédit

Une information qui n’a rien à voir mais qui nous intéresse tous…

N’ayant pas réussi à se sentir rassasiés par le mois de juin très creux, les bleus connaissent leur liste de novembre. Lundi soir, l’équipe nationale australienne s’est qualifiée pour la Coupe du monde en battant le Pérou aux tirs au but. Au Qatar ils retrouveront l’équipe de France dès le premier match. Il y a quatre ans.

« On avait l’impression qu’on reverrait l’Euro Deschamps » : Pourquoi DD touche-t-il autant ?

Pays : 23

Toute série qui se prolonge a inévitablement une fin. Le match qui a vu la France marquer lors de ses 23 derniers matches – une sélection record – s’est achevé lundi soir au Stade de France face à la Croatie.

Tweet (malheureusement) anecdotique

Publicité : Didier Deschamps (entraîneur des Bleus de TF1)

Évidemment, il y a toujours des leçons à tirer lorsque nous obtenons des résultats comme les nôtres.

Question : Juin pour rien ?

On ne peut pas dire qu’on ne sait pas. Après tout, Didier Deschamps a prévenu. Lors de la première conférence de presse du rallye, le coach des Bleus a admis, franchement, que «Je n’ai pas vraiment trouvé la formule“Pendant ces longs mois de juin, ceux où les bleus se rassemblent mais n’ont rien à gagner. C’est une constante à l’ère des DD. 2022 n’a pas dérogé à la règle. Il a été boosté par des proportions que personne n’aurait imaginées deux il y a des semaines.”

Quatre matches contre la Croatie (deux fois), le Danemark et l’Autriche = zéro victoire et le Final Four vole déjà. On allait vous dire que lors du tirage au sort de la Ligue des Nations, vous n’y croiriez pas. Moi aussi. Après la première glissade au Stade de France et deux nuls dans l’Est du Continent, les Bleus ont achevé leur travail à Saint-Denis pour la deuxième défaite consécutive dans leur boîte de prédilection, ce qui ne leur était plus arrivé depuis 2015 (Brésil, Belgique ). Et si la deuxième période est meilleure que la première – qui n’a pas été trop difficile – alors l’impression finale de ce mois de juin sera la plus mauvaise. Donc en disant.

Joueurs brûlés, systèmes saccadés et quatre matches sans victoire, la France était sur l’eau à cinq mois de la Coupe du monde. La Coupe du monde dont on se demande si ça n’allait pas arriver si vite au final. L’idée brillante de DD, traînant par trois, a duré une heure contre les Danois et quatre le reste du temps, n’était pas géniale. Bref, personne n’était rassuré.

Si Aurélien Tchouameni a l’air à l’aise, il n’est pas loin d’être le seul à rentrer dans cette catégorie. Ce qui est inquiétant pour les autres, ceux qui ont une poupe dans l’avion, et l’autre à côté. On pense très fort aux autres milieux de terrain de la soirée, qui sont allés jusqu’en défense. Lorsque vous ne marquez pas de points, vous perdez des points. Pour reprendre le crédit, il restera deux matches aux Bleus. c’est peu.

Le pire match de Benzema depuis son retour : les mémoires de la France et de la Croatie

La ligue des nations

Le pire match de Benzema depuis son retour : les mémoires de la France et de la Croatie

il y a 9 heures

La ligue des nations

Deschamps : “Si on se voit si beau…”

il y a 9 heures

Leave a Reply

Your email address will not be published.