Versets de Damien et Pauline

Versets de Damien et Pauline

INTERVIEW – Le bonheur au sein du couple formé dans la romance de M6 a rarement été aussi palpable que celui des Marseillais. 77% sont compatibles Selon les experts, deux jeunes trentenaires tombent amoureux plus que jamais.

L’histoire entre Damien et Pauline dans “Mariés au premier regard” est un conte de fées des temps modernes. Celui qui a fêté ses 38 ans le 11 juin dernier était célibataire depuis deux ans lorsqu’il a rencontré la séduisante infirmière à Gibraltar. Leur désir fort et sincère de trouver l’amour, soutenu par l’enthousiasme de leurs familles, a fait de leur compatibilité à 77% un succès complet. “Tu n’as plus besoin de nous, tout va bien”A l’issue de l’évaluation, l’experte Estelle Dossin a répondu. “On est presque à 97%”a retenu l’attention de son collègue Pascal de Sutter.

A lire aussi – “Mariés au premier regard” : les sept couples de la saison 6 sont-ils toujours ensemble ?


Le Figaro. – Quelle est la raison de votre inscription à “Mariés au premier regard” ?
Damien. –
Les années passent et un matin, on se réveille seul, on réalise qu’on a bien vécu, qu’on a bien profité mais qu’on n’a plus 25 ans et qu’on n’a pas du tout avancé dans notre Vie privée. J’ai chronométré la diffusion de la saison 4 en 2020 sur M6, j’ai suivi tout le protocole de casting mais la production ne m’a pas trouvé de femme assez compatible pour fixer rendez-vous et mariage. J’ai relancé les groupes de l’émission un an plus tard, entre-temps, mon père a pris l’initiative de s’inscrire avec moi sans me le dire. C’était très drôle.
Pauline. – Cela a commencé un soir où je ne me sentais pas bien. J’étais seule à la maison et le fait de voir toutes ces douces histoires dans Mariés au premier regard m’a donné envie de tenter ma chance. La production m’a appelé un an après mon inscription, je ne m’y attendais pas du tout. Mon profil de l’équipe de la saison 5 a été enregistré ! (Rires.) J’ai un travail très chargé, je suis seul avec mes patients, j’ai peu de temps pour sortir et un cercle d’amis assez restreint. Je n’ai pas eu la chance de rencontrer la bonne personne.

Damien, sur ta photo, explique que tu as rendu la femme de ta vie trop parfaite…
Dr.. –
Je cherchais une femme idéale, une palette de mode, une femme ambitieuse avec des responsabilités… Je voulais qu’elle coche toutes les cases que j’avais mises dans ma tête. J’étais très exigeante et dans toutes mes relations j’ai toujours trouvé quelque chose qui n’allait pas. Mais personne n’est parfait ! En amour, c’était comme une toilette : on alterne les relations sérieuses avec ceux qui n’ont pas d’avenir. J’ai vécu deux fois sous le même toit en couple et ça n’a pas duré. La première fois, j’étais avec quelqu’un de si jaloux et possessif, je suis parti. La deuxième fois, j’ai eu l’impression d’avoir été trompé.
s – J’ai eu beaucoup de relations, mais aucune n’a duré longtemps. J’étais avec des hommes qui ne voulaient pas s’engager, et avant Damien, je n’avais jamais vécu avec personne. Elle a été la première à partager ma vie avec la personne que j’aime. J’ai toujours beaucoup travaillé et tous ceux que j’ai rencontrés n’étaient pas au bon moment. Dans le passé, je n’étais pas si bien avec ma peau. J’ai pris du recul, je me suis affirmée et je n’ai plus eu peur de dire les choses que j’avais en tête.

“On découvre encore beaucoup de différences, notamment au niveau de certains goûts”

Damien de la saison 6 de “Mariés au premier regard”


Vous habitez à quelques kilomètres l’un de l’autre, près de Vitrolis, pensez-vous avoir déjà rencontré des “mariés au premier regard” ?
s –
Nous nous sommes croisés, c’est sûr ! Mais sans faire attention l’un à l’autre. Je pense que si on s’était parlé ce jour-là, il y a quatre ans, ça n’aurait peut-être pas marché…
Dr.. – On s’est posé la question très vite, d’autant que beaucoup de nos proches s’étaient déjà vus et avaient parlé pendant la soirée. Avec Pauline, on ne s’est jamais vraiment remarqué mais on sait qu’on s’est déjà rencontré à de nombreuses reprises. Surtout quand elle est allée sur mon lieu de travail, chez mon concessionnaire automobile pour acheter sa BMW, elle a dû faire affaire avec un autre consultant. Ma mère la connaissait déjà depuis qu’elle venait soigner les patients qui vivaient dans sa rue.

Depuis votre rencontre à Gibraltar, votre histoire d’amour semble parfaite et sans la moindre vague. Avez-vous pu identifier votre incompatibilité à 23% ?
Dr.. –
C’est vrai qu’on peut penser qu’une compatibilité à 77% n’est pas suffisante vu le fonctionnement de notre relation. Mais on découvre tout de même pas mal de différences, notamment en ce qui concerne certains goûts. On ne peut pas regarder la télé ensemble parce qu’on n’aime pas les mêmes émissions. Au moins en termes de cinéma, j’aime les films d’action et d’horreur, contrairement à Pauline. Elle adore vivre avec des animaux de compagnie, elle a trois chats, alors que, bien que j’aime les animaux, je n’en ai jamais eu. Et je suis très organisée, tandis que Pauline est plus mesurée.
s – On ne regarde pas la même série : Damien va adorer Marvel, la science-fiction, etc. Je déteste tout ça ! Je préfère une série comme cartelOu des productions espagnoles ou mexicaines.

“A l’époque, je ne pensais pas avoir eu le coup de foudre, mais en voyant les photos, ça se ressemble beaucoup”

Pauline de la saison 6 de “Mariés au premier regard”


Damien, vous êtes un professionnel de la vente de voitures, comment une nouvelle Jaguar a-t-elle pu tomber en panne comme vous l’avez fait juste après le mariage ?
Dr.. –
Tout simplement parce qu’il ne fallait pas choisir une Jaguar mais prendre une BMW ! (rires) Dans la vraie vie, on m’appelait le chat noir et la production a pu s’en rendre compte pendant le tournage. Même une nouvelle voiture ne peut pas y résister. Mais j’étais dans un état d’esprit où je voulais tout faire pour que ça marche et que ma femme se sente mieux. Nos aventures nous ont permis de prendre le temps de mieux nous connaître. Les premières 48 heures, nous avons dû dormir 30 minutes à cause de toutes nos petites péripéties.
s – Toutes ces aventures gâchées nous ont rapprochés, nous avons pris ça comme une blague, même si nous étions épuisés à la fin. Cela a renforcé les époux, s’est soutenu sans perdre notre bonne humeur.

Comment avez-vous imaginé votre rencontre, votre mariage et votre nuit de noces ?
s –
Je ne veux pas avoir de pensées négatives. Je me suis dit qu’on ne me donnerait que du positif pour vivre une super expérience. Tout ce que j’ai vécu était super, toute ma famille s’est embarquée dans l’expérience avec un enthousiasme contagieux, tout le monde était content. Je voulais me laisser emporter par les événements sans me faire prendre. Avec Damien, nous nous sommes tout de suite aimés et nos familles aussi. A l’époque, je ne pensais pas avoir connu le coup de foudre, mais quand on voit les photos, ça se ressemble à peu près. Nous avons tous les deux besoin d’amour dans nos vies.
Dr.. – J’étais persuadé que la production me ferait rencontrer quelqu’un qui me correspondrait. Même si je n’étais pas intrigué au premier abord, j’aurais dit oui au mariage. Je me suis beaucoup concentré sur le côté matériel de mes relations passées et souhaitais donner de l’importance à toutes les valeurs qui permettent d’avancer dans la vie à deux. Une fois marié, j’aimerais pouvoir embrasser ma femme après avoir dit oui. Pour la nuit de noces, je me suis posé beaucoup de questions : comment réagirait-elle si je ne faisais rien, pensez-vous que je ne l’aimais pas ? Je n’avais pas prévu de ne pas pouvoir coucher avec elle, mais le plus important était, quoi qu’il arrive, de respecter sa volonté. Finalement, tout s’est bien passé avec Pauline, c’était parfait.

Damien, votre sœur a fait part de ses doutes le soir du mariage, est-elle maintenant complètement rassurée ?
Dr.. –
C’était très rapide. Il faut comprendre que notre mariage sort du cadre traditionnel et je pense que ma sœur a tendance à m’idéaliser. Je trouvais dommage d’aller dans ce mode de rencontre pour trouver la femme de ma vie, et je sentais que je n’avais pas besoin d’elle. Pauline ne ressemble pas à mes relations précédentes et sa première réaction a été de penser qu’elle ne s’entendait pas avec moi. Mais elle s’est vite rendu compte qu’elle avait tort.

Quelle est votre humeur à la fin de l’évaluation devant les experts “Mariés au premier regard” ?
s – En pensant à l’avenir, notre premier projet est d’acheter une maison mitoyenne. Nous avons gardé notre enthousiasme. Un projet d’enfant…
Dr.. – Notre premier désir est de trouver un foyer, un logement partagé. A cette époque, nous avions chacun un lieu de résidence et soit nous allions chez l’un soit chez l’autre. Enfin, surtout chez Pauline parce que c’était plus pratique par rapport à notre travail. La conséquence logique de notre mariage est la création d’une famille. Sans aucune pression de nos proches, nous avons un désir commun d’avoir des enfants.

Voir aussi – ‘La production s’excuse pour le mauvais montage’ : Caroline révèle le vrai scénario de son divorce dans ‘Marié au premier regard’

Leave a Reply

Your email address will not be published.