Découvrez le profil des nouveaux députés à l’Assemblée nationale

Graphiques – 577 députés, élus dimanche aux élections législatives, doivent représenter les Français à l’assemblée. Radiographies de ces femmes et hommes politiques.

Ils étaient 6 290 candidats au départet 1148 pour passer la deuxième étape et 577 pour être élus à la fin. Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, 245 députés appartiennent à la coalition de la majorité présidentielle, 131 députés à Nobis, 89 députés au Rassemblement national, 64 aux Républicains et à l’UDI, et enfin 48 députés au reste. Mais au-delà des résultats du groupe politique, quel est le visage du nouveau conseil ?

Âge : Deux “2000” en rallye, un record battu

Avec moins de 5% des suffrages exprimés, ni le candidat le plus âgé ni le plus jeune n’aura franchi le premier tour. A 18 ans, la candidate républicaine Rafael Rosa a pu se concentrer sur le baccalauréat qu’elle étudiait en même temps que la campagne.

Les plus jeunes députés ont en fait 21 ans, ce qui est un record. Le titre était détenu jusqu’alors par Marion Maréchal, qui avait 22 ans en 2012, l’a emporté dans la troisième circonscription du Vaucluse.

C’est désormais Tematai Le Gayic, le séparatiste soutenu par le Nupes dans la première circonscription de Polynésie française, qu’il a remplacé. Ce dernier retourne les cartes entre le premier et le second tour. Pourtant, son adversaire, Nicole Bhutto, représentante de la majorité présidentielle qui a été ministre du Travail et du Tourisme pour la Société extérieure, a recueilli 42 % des suffrages dimanche 12 juin. Une semaine plus tard, elle a perdu par 672 voix. En l’espace de deux mois, l’ancien président de l’Union des lycéens de l’UNL et très médiatique Louis Boyard, devenu étudiant depuis, a remplacé le cadet. Il a remporté la journée dans le troisième circuit du Val-de-Marne, également à l’intérieur de Nobis.

En moyenne, les députés ont 49 ans, soit, à un an près, l’âge moyen des candidats investis par le groupe ! Et les républicains. Les plus jeunes se retrouvent à Nupes et RN (45 ans en moyenne). Les trois élus de la CDU sont les plus âgés (67 ans en moyenne). L’aîné d’entre eux, il a été dépassé pendant un an par le doyen de l’assemblée : José Gonzalez, l’un des nombreux nouveaux députés à l’Assemblée nationale.

Genre : équivalence dans les candidatures, différences dans les résultats

Pour cette nouvelle législature, le nombre de femmes à l’assemblée a diminué de 9 députés. 2017 a été l’année record, avec 224 femmes élues, soit 38,8% des 577 députés. Parmi les grands partis, l’écart en points entre la proportion de femmes candidates et la proportion de femmes élues par rapport aux hommes est le plus important au Front national. Un signe que les candidats masculins du parti réussissent mieux que les candidates.

La loi du 6 juin 2000, renforcée au fil des ans, oblige les partis politiques à présenter un nombre égal de femmes et d’hommes aux élections législatives. Toutefois, cela n’affecte pas les circonscriptions retenues pour les candidats de chaque parti, qui peuvent leur être plus ou moins favorables. Cela peut expliquer, entre autres facteurs sociaux, l’écart entre le nombre de femmes candidates présentées et le nombre de femmes candidates élues.

Profession : Cadres surreprésentés à l’assemblée

Parmi les candidats les plus présents, les PDG – qui représentent 21,6 % des Français – constituent la catégorie socioprofessionnelle la plus représentée dans l’association (27 %). Viennent ensuite les professions libérales (13%), suivies des retraités (11%). Au contraire, les travailleurs et les étudiants sont sous-représentés par rapport au nombre initial de candidats. Sur les 168 ouvriers qui se sont présentés, quatre allaient siéger à l’assemblée (deux Nupes, deux RN), alors que seulement deux ont été élus sur les 208 candidats étudiants et étudiantes ; Le plus jeune de l’histoire. Autre membre, un métier atypique au sein du conseil, est Franco-Ivoirienne, Rachel Keke, qui a battu l’ancienne ministre des sports d’Emmanuel Macron, Roxana Marasinho, dans le 7e arrondissement du Val-de-Marne. Elle a été la figure emblématique de la grève de 22 mois des femmes de chambres de l’Ibis Batignolle.


voir également Législatives 2022 : la France ingouvernable ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.