Guerre en Ukraine : “Il n’y a pas de guerre”, pas même d'”opération spéciale”, c’est la “guerre civile” avec “la Russie soutient un côté”, nouvelle scène venue d’ailleurs à la télévision russe

Guerre en Ukraine : “Il n’y a pas de guerre”, pas même d'”opération spéciale”, c’est la “guerre civile” avec “la Russie soutient un côté”, nouvelle scène venue d’ailleurs à la télévision russe

Lorsqu’un média d’État invite le rédacteur en chef d’un média d’État dans son groupe.

La La guerre en Ukraine Cela finira-t-il ? pour certains Médias russes, C’est en effet le cas. Et selon eux, cela n’a probablement même jamais commencé.

Comme chaque jour, Julia Davis, experte des médias russes, décortique l’actualité et surtoutInvasion de l’Ukraine des avis Moscou. Ce lundi, soyez reconnaissants envers nous, une fois de plus, d’un point de vue kremlinOu plutôt, la propagande des médias d’État.

Lire aussi :
Guerre en Ukraine : Au 120e jour de l’invasion, une nouvelle avancée russe dans l’est de l’Ukraine, vive la situation

Ce week-end s’est tenu le Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF), qui s’appelait lui-même le « Davos russe ». La date largement évitée par les investisseurs étrangers cette année, oblige la guerre en Ukraine. Cependant, l’événement a eu lieu. Il a également été proposé par… Marguerite Simonian. L’un des rédacteurs des médias d’État RTqui s’appelait autrefois La Russie d’aujourd’hui.

“La Russie soutient simplement certaines de ces parties belligérantes.”

A peine sortis de l’action, les quadragénaires ont fait une apparition sur le plateau de l’émission Dimanche soir avec Vladimir SolovyovIl est diffusé sur la principale chaîne de télévision russe maintenant Russie -1. Pour un moment de pure publicité à plein régime.

Morceau sélectionné : “Il est clair pour tout le monde qu’il n’y a pas de guerre entre la Russie et l’Ukraine. Ce n’est même pas une guerre opération spéciale contre les forces armées ukrainiennes. c’est un guerre civile en Ukraine. Une partie des Ukrainiens, qui sont xénophobes et anti-russes dans le même sens que les fascistes étaient antisémites – et exactement de la même manière – sont en train de détruire une autre partie de leur peuple. La Russie ne soutient qu’une partie de ces belligérants. Pourquoi cet aspect particulier ? C’est évident, car ce sont des Russes. Ce sont nos gens. Et là, ils sont anti-russes. c’est tout”.

La présidente de RT, Margarita Simonyan, est sortie de réunions secrètes avec Poutine et a publié le nouveau sujet à la télévision d’État : Il n’y a pas de guerre en Ukraine, il n’y a pas d’opération spéciale. Il y a une “guerre civile” entre les Russes et les “anti-russes”. La Russie « ne fait qu’aider ». https://t.co/vaJJD50pro

-Julia Davis (@JuliaDavisNews) 20 juin 2022

Leave a Reply

Your email address will not be published.