Trois questions sur la présidence de la commission des finances, ce poste important auquel aspire l’opposition

Son travail est sobre, mais sa puissance est grande. Le jour suivantélections législatives,Comité des finances à Assemblée nationale C’est déjà le sujet de la cupidité. Et pour cause : sa présidence, comme les sept autres commissions permanentes du Parlement, doit être renouvelée. Un gros enjeu politique, alors que la commission a beaucoup De nombreux pouvoirs, destinés à contrôler le travail du gouvernement.

>> En direct. Législatives 2022 Résultats définitifs des élus.. Suivez les réactions au second tour

Au lendemain de l’élection, Marine Le Pen a appelé à la présidence de cette commission, arguant “Tout [son] parti à droite, après avoir récolté 89 places dimanche soir. Franceinfo résume les enjeux de ce métier en trois questions.

1Que fait la commission des finances ?

Commission des finances, de l’économie publique et du contrôle budgétaire est l’un des Huit commissions permanentes à l’Assemblée nationale (économique, sociale, extérieure, etc.). Elle fait un contrôle direct sur le travail du gouvernement et forces de l’ordre. Pour ce faire, la Commission utilise les outils à sa disposition : auditions, missions d’information,coupez-le Site de l’Assemblée nationale. Depuis 1999, la Commission dispose d’une mission d’évaluation et de suivi (MEC) chargée d’évaluer chaque année les résultats des différentes politiques publiques.

Outre la commission des finances du Sénat, elle a également un rôle dans le contrôle du budget de l’État. cerf Peuvent également statuer sur certaines nominations du Président de la République, dans les conditions prévues par l’article 13 de la Constitution : Le pouvoir de nommer le Président de la République s’exerce après avis général de la commission permanente compétente de chaque Chambre. Le dernier accord de l’archet : la tête du corps Boîte Demande d’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire.

2Comment le président du comité est-il nommé?

“La constitution nous lie”confirmé Marc Vesno Lundi sur le site franceinfo, en évoquantIl est possible que le Rassemblement national (RN) préside ladite commission. Mais le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire se trompe : Présidence La La commission des finances appartient au groupe d’opposition le plus important depuis 2008, mais c’est un usage que ni la Constitution ni les règlements de l’Assemblée nationale ne dictent.

L’article 39 du règlement précise seulement que Seul un représentant d’un groupe qui s’est déclaré dans l’opposition peut être élu à la présidence de la commission des finances, de l’économie publique et du contrôle budgétaire. Le bureau, lors d’un vote traditionnellement non majoritaire, devrait être confié à un député de l’opposition, mais pas nécessairement du groupe le plus large. Le rapporteur de la commission est membre du groupe majoritaire.

3A qui revient la présidence ?

C’est la grande incertitude des prochains jours. À ce jour, Eric Worth a dirigé le comité en tant que membre des républicains. L’ancien député de l’Oise a finalement rejointLe groupe parlementaire majoritaire a élu la présidentielle début février, tout en refusant de quitter ses fonctions.

Une bataille fait rage entre RN et LFI pour prendre le relais. tandis que LFI Pendant la campagne électorale, son désir de diriger la commission, alors que le parti d’extrême droite réclame le poste depuis l’annonce des résultats. RN Phili . Porte-paroleParti populaire chinois Ballard, élu Député de l’Oise, il a assuré à franceinfo que ce poste devrait revenir à sa formation, en vertu de son statut deLe premier parti d’opposition. Au sein du RPF, le seul député disposant d’une figure spécialiste des finances publiques est Jean-Philippe Tanguy, le concepteur du programme économique de Marine Le Pen lors de la présidentielle.

Le parti du Front national, qui compte 89 députés, constitue actuellement le groupe d’opposition le plus important. Mais il doit cette situation au manque d’accord au sein du nordupes, une coalition de partis de gauche, pour former un groupe unique de 133 députés en circulation. Lundi, le Parti socialiste (26 sièges), EELV (23) et le PCF (12) ont rejeté la proposition du leader LFI (72), Jean-Luc Mélenchon, de former ce groupe unique. Sans s’imposer comme un groupe, les Nubiens pourraient toujours présenter un candidat commun à la présidence. “Elle aura un candidat commun. Tous les élus du Nupes voteront pour ce candidat commun.”a déclaré l’eurodéputée LFI Manon Aubry lundi matin sur BFMTV.

“Ce n’est pas le plus grand groupe d’opposition”, a-t-il ajouté [qui gagne]Et le Quant au candidat ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages, les députés de la majorité n’ont pas voté. Alors il a tenu à rappeler la représentante Clémentine Oten (LFI) sur Twitter.

Encore faut-il que la majorité présidentielle choisisse de respecter la tradition parlementaire en ne participant pas au vote prévu 30 juin, selon le site Internet de l’Assemblée nationale.

Leave a Reply

Your email address will not be published.