“Collective Bonding”, les liens qui se libèrent

“Collective Bonding”, les liens qui se libèrent

LaL’entreprise taïwanaise Foxconn n’est pas connue pour son amour du “bonheur au travail”. Ce géant de la fabrication de composants informatiques, qui emploie plus d’un million de personnes en Chine, a été marqué au début des années 2010 lorsqu’une vague de suicides a révélé les véritables conditions de travail des ouvriers. Pourtant, chaque matin, avant de s’installer sur la chaîne de montage où il est interdit de parler, les employés criaient à l’unisson, avec enthousiasme, devant leurs supérieurs : « Nous sommes bons, très bons, très, très bons ! »Dans un livre de la sociologue Jenny Chan, on apprend (La machine est votre maître et maîtreAgon, 2015).

Le but du rituel du matin ? Rappelez aux gens qu’ils font avant tout partie d’une équipe et d’une famille unie. C’est exactement le but, en gestion, de Équipe de liaison. Heureusement, en général, il ne s’agit pas de cacher les terribles conditions de travail. Si le équipe de chantier – ou ‘team building’ – est un incontournable de la rédaction managériale depuis les années 1980, avec ses activités de groupe atypiques en dehors du travail, de l’atelier jus à l’escape game, en passant par les sculptures de glace, équipe de liaison Prenez la tête des événements d’entreprise.

Les deux termes sont parfois synonymes, mais leur étymologie permet d’identifier la différence : équipe de liaison – du verbe anglais se connecter, “Lien” – Cible les employés qui se connaissent déjà. Cela peut donc se traduire par « se reconnecter » ou « team building ». La collage C’est en quelque sorte le SAV pour ImeubleSupervision technique des relations avec les pairs.

Moments extraordinaires

Hormis les nuances sémantiques, les actions ne répondent pas aux mêmes objectifs. Lorsque équipe de chantier Il vise la stimulation intellectuelle, encourageant l’esprit de compétition – quelle équipe trouvera le trésor en premier… -, équipe de liaison Laisse place à la vie en commun : il n’a pas besoin d’être encadré par des animateurs, il peut s’agir d’un simple dîner d’équipe ou d’un apéro pour fêter les fêtes.

L’objectif est de créer des liens plus personnels que fonctionnels, plutôt en petits groupes : en se parlant de choses plus intimes, les salariés développeront une confiance et une empathie avec leurs collègues, ce qui favorisera un climat social plus apaisé.

si équipe de liaison Vous chercherez des moments d’exception, au fur et à mesure qu’ils vous quittent : saut en parachute, séance “Yoga du rire”, des vacances dans une “junk room” où chacun peut évacuer ses frustrations professionnelles en utilisant de lourds marteaux sur des assiettes ou des écrans plats… ou même juste une petite marche sur des charbons ardents, en faisant attention à ce qui ne mène pas à brûler depuis 25 ans des Employés, comme à la société suisse Goldbach il y a quelques jours.

Il vous reste 22,71% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.