Le Conseil d’Etat confirme l’interdiction du burkini dans les piscines municipales

Le Conseil d’Etat confirme l’interdiction du burkini dans les piscines municipales

Le Conseil d’Etat a fermé la porte aux burkinis dans les piscines municipales en donnant mardi des raisons à la province de l’Isère, qui s’est opposée à une nouvelle disposition controversée dans la commune de Grenoble.

La plus haute juridiction administrative, dans sa décision, a confirmé la décision rendue fin mai par le tribunal administratif de Grenoble, estimant que le nouveau règlement des piscines imposé par la municipalité de Grenoble constitue une “restriction très ciblée” visant à “satisfaire une revendication religieuse”. “.

Le règlement “porte atteinte au principe d’impartialité”

Selon le juge, cette “dérogation très ciblée” aux règles habituelles du port du maillot de bain approprié édictées “pour des raisons d’hygiène et de sécurité”, “est susceptible d’affecter la bonne exécution du service public” et d’aller à l’encontre de “l’égalité de traitement des utilisateurs”. Le nouveau système municipal, comme l’explique le Conseil d’Etat dans un communiqué, “porte atteinte au principe d’impartialité des services publics”.

Le conseil municipal de Grenoble a adopté mi-mai cet arrêt critique qui a autorisé le burkini – sans le nommer – à une courte majorité. Le ministère de l’Intérieur, via la wilaya d’Izer, a immédiatement déposé une « saisine laïque », une mesure issue de la loi anti-« séparatiste » qui permet aux gouverneurs de saisir un juge administratif pour un acte d’une collectivité territoriale jugée en défaut. violation de la loi “séparatiste”. Principes laïques.

“Participation” en Mairie

Après la décision du Conseil d’Etat, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a salué sur Twitter “la victoire de la loi séparatiste, de la laïcité et au-delà pour toute la République”. Il s’est également félicité que le tribunal ait “autorisé” la “participation” du maire écologiste de Grenoble, Eric Peul. L’AFP a contacté la municipalité de Grenoble, et ils n’ont pas réagi en milieu d’après-midi.

Le burkini faisait déjà l’objet d’une polémique nationale à l’été 2016, lorsqu’une trentaine de villes l’interdisaient sur leurs plages. avant que le Conseil d’État n’annule ses décisions jugées disproportionnées.

Tempête politique nationale

“En aucun cas le Conseil d’Etat ne demande de remettre en cause l’interdiction du port du burkini dans les lieux publics qu’il a prononcée en 2016”, a estimé lors de la dernière audience d’une semaine. .

“Il précise seulement que le maire ne peut autoriser spécifiquement l’usage du burkini dans la piscine municipale tout en maintenant l’interdiction des maillots de bain amples”, a-t-il ajouté. “Concrètement, cette décision concerne principalement la situation particulière de Grenoble et ne peut être généralisée.” La nouvelle réglementation, qui autorisait également le maillot de bain seins nus et les maillots de bain anti-UV pour tous, a déclenché une tempête politique nationale, comme c’est régulièrement le cas sur des sujets liés à la culture islamique (le hijab, le burkini, la nourriture halal) et son rapport à la laïcité en France.

Inclure l’interdiction “clairement” dans la loi

La droite et l’extrême droite en particulier ont de nouveau réclamé plus de « surveillance » du port du burkini dans le cadre de la loi. Après la décision, le vice-républicain, Eric Siotti, a exigé sur Twitter que son “interdiction” soit “clairement” inscrite dans la loi. Lors de l’audience de mardi dernier, la ville de Grenoble a fait valoir que le nouveau règlement de la piscine ne donnait “rien de préférentiel” et “permettait simplement à plus de monde d’en profiter”.

La Fédération des droits de l’homme et l’Alliance citoyenne, qui se sont battues à Grenoble pour la licence burkini, ont relevé que les “usagers” du service public avaient le droit de “montrer leur appartenance religieuse à travers leur tenue vestimentaire”. Marion Ogier a fait valoir pour Citizen Alliance que le burkini n’est “ni plus, ni moins” que copier un foulard à la piscine ou à la mer.

Leave a Reply

Your email address will not be published.