Matinées étirées de 30 minutes à la rentrée et Charline Vanhoenacker à la semaine

Matinées étirées de 30 minutes à la rentrée et Charline Vanhoenacker à la semaine

Un vent de modernité souffle sur France Inter à la rentrée. Charline Vanhoenacker à l’hebdomadaire, une prolongation de 30 minutes et l’arrivée de quatre chroniqueurs : Radio Morning Will Move, a révélé mardi Catherine Neale, directrice des médias audiovisuels, dans un entretien à l’AFP.

Avec l’arrivée à la tête de la philosophe et animatrice de radio Adele van Reith en septembre, en remplacement de Lawrence Bloch, France Inter apportera plusieurs changements au clip que plus de 4 millions d’auditeurs écoutent chaque jour. Changement majeur : Charline Vanhoenacker, qui jusqu’à présent publiait un teaser politique tous les jours à 7h57, n’apparaîtra qu’une fois par semaine.

La boîte à humour ne disparaîtra pas

“Charlene va garder une boîte hebdomadaire le matin, mais nous ne savons pas encore exactement à quelle heure. Nous en discutons avec elle”, a déclaré Katherine Neale, ajoutant qu’elle maintenait son offre. par Jupiter 17 heures en réponse à une question sur la capacité de Matteo Noel, animateur d’Europe 1, à reprendre la responsabilité qu’incarne actuellement le journaliste satirique belge, confirme le journal Paris“Je ne peux rien confirmer”, a-t-elle déclaré. Elle a toutefois expliqué que cette boîte à humour se poursuivait toujours devant l’invité. L’autre case pour l’humour se tiendra également à 8h55.

Entre 7h00 et 9h00, Léa Salamé et Nicolas Demorand continueront d’assurer l’émission du matin, puis entre 9h00 et 9h30, Sonia Devillers remplacera Léa Salamé au sein du duo, pour diriger la demi-finale -championnat-heure Dédié “à travers un entretien avec des témoins de notre temps”. Il peut s’agir « de personnes issues des médias et des réseaux sociaux, mais aussi des personnes qui ont un lien avec un phénomène de société, qui peuvent avoir été exposées par les médias, et qui peuvent avoir connu les médias ou les réseaux sociaux ». « Il sera donc plus large que Lancette M Catherine Neal a ajouté.

Le programme consacré jusqu’à présent à Boomerang (De 9h00 à 9h40), la rencontre culturelle animée par Augustin Trapenard sera reportée, d’une demi-heure, dans une “nouvelle édition”.

Renouvellement de l’équipe “en toute subjectivité”

Côté rédaction, le journaliste Thomas Legrand, qui a décidé d’arrêter la carte politique qu’il signait il y a 14 ans, sera remplacé par la chef du service politique Yael Goose. La matinale de France International – la plus écoutée en France depuis 2015 – tiendra également son record. en toute subjectivité, qui donne la parole au quotidien et donc aux journalistes ou aux personnes ayant certaines opinions. “Nous avons décidé de continuer avec cela et plus encore avec les résultats de ces élections législatives”, a déclaré Catherine Nil, soulignant l’importance d’entendre les différences et le désir d’entendre d’autres voix. Toute l’équipe sera remaniée, à l’exception d’Ann-Cécile Millfert, présidente de la Fondation des femmes, qui restera vendredi.

Ainsi, les journalistes Natasha Poloni (marial), Alexandre Devecchio (le Figaro), Étienne Gernel (le point), et l’ancienne ministre et actuelle directrice de l’ONG Oxfam, Cécile Duflot, partiront. Ils seront remplacés par Dov Alfon, directeur libération (Lun), Guillaume Roquette, Directeur de la rédaction Revue du Figaro (mardi), Hugo Kleiman (mercredi) et Anne Rosencher, rédactrice en chef adjointe de Exprimer (Jeudi).

Le vendredi matin, à partir de 8h45, Sandy Dauphin et Celia Quelrett, deux journalistes maison, animeront une chronique dédiée à l’environnement. “Nous avons vraiment cette ambition de sensibilisation”, a déclaré Catherine Nile.

Il a également réfuté les affirmations qui qualifient France Inter de diffuseur de gauche. Nous ne sommes pas des médias d’opinion. Nous sommes un média public qui s’adresse à un large éventail d’auditeurs. » Elle a ajouté : « C’est normal quand on est le premier matin en France qu’on est attaqué des deux côtés, mais concrètement, on est attaqué des deux côtés : parfois nous sommes très extrêmes, parfois nous sommes trop rebelles.” “Quand nous le faisons en toute subjectivitéC’est une opportunité pour les gens qui peuvent venir des médias.”

Leave a Reply

Your email address will not be published.