“The Tourist”, “Yellowstone”, “Westworld”… les séries de la semaine

“The Tourist”, “Yellowstone”, “Westworld”… les séries de la semaine

série

menu du matin

Avant d’entrer dans la sécheresse estivale, il est temps de faire le plein de bagues. Ça tombe bien, la moisson de la semaine est abondante, des thrillers australiens aux comédies californiennes, en passant par la nouvelle et terrifiante anticipation western.

Le Touriste : Perte de mémoire dans la brousse

Le premier épisode de le touriste A peine fini, on compte déjà une demi-douzaine d’emprunts honteux aux polars classiques : Cet automobiliste est poursuivi par un semi-remorque dans le bush australien, il est duel, Spielberg. Cet homme qui se réveille amnésique après un bref coma et découvre ses talents de tueur est Jason Bourne. Ce journaliste, enterré vivant, qui l’appelle de son cercueil, est le protagoniste enterré ; Cette policière de campagne blonde et naïve nous rappelle beaucoup Fargo…

Cependant, au lieu de se précipiter au bureau du plagiat, le spectateur le touriste Il restera vraisemblablement implanté devant son écran. L'”erreur” est dans la gradation calme et ironique et surtout dans l’interprétation sans faille. Avec son accent de Belfast qui se démarque parmi tous ces Australiens, Jamie Dornan livre juste ce qu’il faut de comédie pour nous faire tomber amoureux de son personnage dur tandis que Danielle MacDonald est étonnamment gracieuse en tant que détective novice. Thomas Sutnel

le touriste, Série écrite par Harry et Jack Williams. Avec Jamie Dornan, Danielle MacDonald, Shalom Broun-Franklin et Olafur Dare Olafson (Royaume-Uni, Australie, 2022, 6 x 55 min). France 2, les trois derniers épisodes étaient le 27 juin à 21h10 et en intégralité sur france.tv

Yellowstone : le patriarche Costner enfile ses chaussures

Racheté par la plateforme française Salto en 2021, le western moderne de Taylor Sheridan (sicaireet John Linsonfils de l’anarchie) a apparemment trouvé son public : Yellowstone Il sera diffusé aux heures de grande écoute le jeudi 23 juin sur TMC. Une arcade linéaire pour la promotion de cette série sombre et romantique se déroulant en plein air dans le Montana, où la famille Dutton élève du bétail depuis six générations. Menacés par des promoteurs immobiliers et un président amérindien déterminé à récupérer sa terre ancestrale, les Dutton sont également menacés par des querelles familiales, qui opposent le patriarche grossier (Kevin Costner, Imperial) à ses deux fils et sa fille, bien que cette saison trois commence à lisser les relations entre le jeune Case et son père.

Pour le reste, peu de choses ont changé dans cet Ouest américain tant les lignes de partage entre ville et spirituel, tradition et modernité, amour et respect de la nature forment les personnalités et les relations. La série a beau faire le strict minimum en termes de scénario – cette saison, c’est un projet d’aéroport à combattre – alors qu’elle poursuit dans son lancement la recherche astucieuse de son thème, qui est, tout simplement, le thème de la défense d’une certaine idée de Amérique. Moins réactionnaire qu’il n’y paraît Yellowstone En revanche, ce n’est pas mieux que de quitter le champ politique pour plonger dans le cœur de ses personnages. Et le couple qui forme maintenant Rip, un cow-boy orphelin, et Beth, la fille de Dutton, offrent certaines des scènes les plus touchantes de la saison. Audrey Fournier

Il vous reste 47,09% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.