Après Aurore Bergé pour LRM et Olivier Marleix pour LR, le RN a choisi Marine Le Pen, le PS Boris Valaud, les verts Julien Bayot et Cyril Chatelain.

Après Aurore Bergé pour LRM et Olivier Marleix pour LR, le RN a choisi Marine Le Pen, le PS Boris Valaud, les verts Julien Bayot et Cyril Chatelain.

La députée Evelyn Aurore Bergé après son élection à la présidence du groupe parlementaire des députés républicains a été annoncée, à Paris, mercredi 22 juin 2022.

Avant l’élection du président de l’Assemblée nationale attendue lors de la première séance publique de l’Assemblée nationalee Déléguer les neuf blocs parlementaires issus du second tour des législatives, mardi 28 juin, pour élire leur président. Mercredi 22 juin, les élus de la République, les Républicains (LR), les perspectives ainsi que les communistes et apparentés et le ministère de la Démocratie, ont désigné leur représentant, après les représentants de La France mardi – Mathilde Baneau . réélu.

Lire aussi : Législatives 2022 : Marine Le Pen élue présidente du groupe RN à l’Assemblée nationale ; Les députés socialistes ont choisi Boris Valo

Les 171 députés de La République en marche – dont le nom est censé devenir “Renaissance” dans les prochaines semaines – ont choisi la députée d’Evelyn, Aurore Bergé, pour occuper le poste aux pouvoirs importants. Le président du groupe participe à la conférence des présidents, au cours de laquelle l’ordre du jour des discussions est discuté, et peut demander une suspension de la séance plénière, ayant sous certaines conditions plus de temps de parole et la possibilité de prolonger les discussions du soir au-delà de la heures autorisées pour terminer l’examen du texte.

Lire aussi : Cet article est réservé à nos abonnés Les députés de la majorité sont confus et cherchent de nouveaux dirigeants

Ancien député républicain, Aurori Bergé, 35 ans, a obtenu 88 voix contre 29 pour Guillaume Vuilletet, 25 pour Rémy Rebeyrotte et 11 pour Stella Dupont. Ancien vice-président du groupe A.je Berge remplace Christophe Castaner, qui n’a pas été élu député dimanche. Devant la presse a.je Berg lui a dit “Grande émotion”sa “Grande fierté” et son sentiment “grosse responsabilité”Alors que les partisans de Macron ont perdu la majorité absolue, l’exécutif cherche un moyen de faire passer ses réformes.

Olivier Marlex prend la direction des Républicains

Le député d’Eure-e-Loire Olivier Marlex, 51 ans, a pour sa part été élu mercredi à la tête des Représentants pour Les Républiques par 40 voix contre 20 pour l’autre candidat, Julian Dave, et un sursaut. Olivier Marlex, fils de l’ancien ministre Alain Marlex, est député depuis 2012. Président des Républicains d’Eure-et-Loir depuis 2016, ce représentant de l’aile conservatrice de LR a parrainé Laurent Wauquiez en 2017 dans la course à la direction du parti, puis Michel Barnier lors des primaires de 2021.

Il avait déjà été nommé pour diriger le groupe en 2019 et a été battu par Damien Abad. Ce dernier a été exclu du parti après avoir été nommé ministre de la Solidarité dans le gouvernement d’Elizabeth Bourne. Le groupe LR est passé de cent à soixante membres dans la nouvelle assemblée, après l’échec de Valérie Pecres à la présidentielle.

Lire aussi : Cet article est réservé à nos abonnés Emmanuel Macron cherche une issue à la gouvernance : grande coalition ou accords au cas par cas ?

La troisième élection, mercredi, a eu lieu parallèlement à Horizons. Le parti fondé et dirigé par Edouard Philippe, composé de 29 députés, a décidé d’être représenté par le maire d’Ajaccio Laurent Markangeli, député Corse de Sud depuis dimanche. Un homme fort des nationalistes de l’opposition de l’île, un avocat, un ami de l’ancien premier ministre.

M. Marcangeli, avocat de 41 ans, était le plus jeune député de Corse, à 31 ans en 2012, élu sous les couleurs de l’UMP le 1répéter Le circuit Corse de Sud. Il a ramené la droite au pouvoir en 2014 en tant que maire d’Ajaccio. En raison de la règle de non-cumul, en vigueur depuis 2017, il devra renoncer à ses fonctions de maire. Dès février 2022, M. Marcangeli avait entériné Emmanuel Macron pour un second mandat.

Président Boris Falud députés PS

Le député du Puy de Dom, André Chasiny, est reconduit à la tête d’un groupe de communistes et d’élus proches (6 députés de l’étranger rejoignent 12 du Parti communiste français), appelé la Gauche démocrate et républicaine (GDR). “Comme nous nous y sommes engagés après les élections présidentielles, les députés du groupe RDA travailleront avec d’autres groupes parlementaires dans la nouvelle Union populaire écologique et sociale”notait dans un communiqué que le secrétaire national du Parti communiste français, Fabien Roussel, s’était félicité de l’élection d’André Chasiny, qui y était favorable.

Aux côtés du modem, Jean-Paul Matei, 68 ans, confident de François Bayrou et habitant de son ancienne circonscription Pyrénées-Atlantique, a été élu mercredi. Il succède à Patrick Mignola, qui n’a pas été réélu député. M. Mattei l’a emporté par 36 voix contre 9 pour son unique challenger, Nicolas Turqua, et 2 voix contre blanc. Le groupe du centre, allié majoritaire de LRM et d’Horizons, compte 48 députés dont un tiers de nouveaux élus.

Lire aussi : Pas de “chèque en blanc”, “la barrière est la même” : la main tendue d’Emmanuel Macron récemment saluée par l’opposition

Jeudi, c’était au tour de Marine Le Pen d’être élue présidente du Rassemblement national, dont elle était la seule candidate, par simple acclamation des 89 députés du Parti national. Le groupe a également désigné Sébastien Chino comme candidat à la présidence de l’assemblée et confirmé Jean-Philippe Tanguy, député de la Somme, comme candidat à la commission des finances.

De son côté, l’adjoint de Landis, Boris Valo, a été élu président du Groupe socialiste, en remplacement d’Ellery Rabo, qui n’était pas candidate. Boris Valo, 46 ​​ans, porte-parole du Parti socialiste, a remporté par 26 voix contre 4 son collègue Guillaume Garrot. Jérôme Gage, qui avait battu la ministre Amélie de Montchalin aux législatives de l’Essonne, avait retiré sa candidature dans la matinée.

Une coprésidence verte

A la tête de ce groupe d’une trentaine de députés, M. Fallow succède à l’élue du Tarn-et-Garonne, Valérie Rabo, qui s’est montrée à plusieurs reprises peu enthousiaste à l’égard de l’Alliance environnementale et sociale des nouveaux peuples. Les Nupes avec Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) ont conclu aux élections législatives. Nubiens “donne de l’espoir”tandis que dans Confirmez qui nous sommesM. Fallow l’a déclaré à la presse immédiatement après son élection.

Aux côtés des écologistes, le président d’European Ecologie-Les Verts (EELV) Julien Bayot et la députée de l’Isère, Cyrielle Chatelain, ont été nommés jeudi à “Co-présidence” du groupe à l’Assemblée nationale, tandis que Sandrine Rousseau sera candidate à la vice-présidence du Palais Bourbon. Ce sera un coprésident, une tradition pour les écologistes ” En effet “, car elle n’est pas inscrite dans les statuts de l’Assemblée nationale, que l’EELV espère amender. Concrètement, les deux présidents tiendront des conférences de presse et coordonneront un groupe de 23 députés.

Le monde avec l’AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published.