Bardet révèle son salaire et se demande ce que Mbappé fait de ce qu’il gagne ?

Bardet révèle son salaire et se demande ce que Mbappé fait de ce qu’il gagne ?

Dans la lignée du prochain Tour de France qui partira de Copenhague le 1er juillet, Romain Bardet s’invite à Pédale ! ses envies de Giro, qui l’ont en partie poussé à quitter AG2R. Auvergnat parle aussi franchement de son rapport à l’argent, évoquant Kylian Mbappé.

“Je respecte Mbappe, il réfléchit bien, mais je me demande ce qu’il va faire de ce qu’il gagne.” S’il ne s’est pas du tout plaint de son statut de cycliste, Romain Bardet s’interroge sur la fortune de l’attaquant du PSG. Alors qu’il était transparent sur son salaire dans le dernier numéro de Pédale ! : “Un million et demi taxé à 45%, environ 50 000 par mois, Chris Froome lance Dolphin au Tour de France 2016. C’est beaucoup d’argent mais je sais combien j’en ai besoin pour être heureux. J’ai une Porsche dans ma garage, une belle maison d’une valeur de 1 million d’euros. Pas besoin d’une deuxième grosse voiture ou d’une résidence secondaire. J’ai tout ce qu’il faut.”

Si le grimpeur de Brioude avait réussi dans sa propre vie, il lui manquait un petit quelque chose que l’argent ne peut lui apporter et qu’AG2R, son ancienne équipe, ne pouvait lui offrir : le Giro.

“En France, les sponsors ne voient qu’à travers le Tour de France, alors comment leur expliquez-vous que le gars que vous poussez le plus dans l’équipe, a besoin de changer et rêve d’un Giro ? Ce n’est pas la mentalité de l’équipe, explique-t-il. Bardet. J’aurais certainement réussi à les convaincre, mais l’énergie qui me demandait de négocier… Sans parler de la pression que j’aurais eue, je n’avais aucun intérêt à me rater. Mais 2020 était prévu. Et puis il y a eu Covid. Chez AG2R, on était payé comme si de rien n’était, pour rester à la maison. Alors quand ton manager dit : “Roman, ça va être bien que tu fasses la tournée cette année”, je comprends et j’accepte.

L’envie de découvrir le Giro l’a en partie poussé à quitter AG2R

Après que Romain Bardet (31 ans) s’est vu refuser un Giro et a dû abandonner le Tour de France en 2020, il approchait de la fin de son contrat avec Vincent Lavigne et devait faire un choix important pour la suite de sa carrière : « Je “J’ai eu deux salons équivalents, dont AG2R. Je me demande. (…) c’était plus facile pour moi d’y rester, de continuer ma petite carrière, avec un bon salaire, j’avais envie de me mettre en danger, de ressentir autre chose.”

Soucieux de voir autre chose d’athlétique et de structurel, Bardet finit par rejoindre l’équipe néerlandaise DSM à l’aube de la saison 2021. “Je suis très reconnaissant envers AG2R mais c’est aussi bien de résister. Dans le DSM, le Giro ou le Tour, c’est amusant, et en termes de médias, il n’y a pas d’engagement. Ils me disent : “On n’est pas une agence de com, on s’en fout”, identifie l’hostilité.

Autre caractéristique qui a joué pour l’équipe anciennement connue sous le nom de Sunweb : elle a poussé le professionnalisme à son apogée. “Parmi les équipes de France, quatre ou cinq des joueurs les plus forts connaissent leur programme de l’année. C’est à partir de novembre et ils doivent s’y tenir. Tout est fixé jusqu’au 31 octobre”, analyse Bardet.

Malgré un programme comme sur des roulettes, Roman Bardet a dû improviser après son abandon du Giro alors qu’il faisait partie des vainqueurs potentiels à Vérone. Il sera finalement au départ du Tour de France le 1er juillet avec la victoire en tête et le manque de clarté sur sa forme.

Leave a Reply

Your email address will not be published.