Ce qui était initialement un conflit local limité à l’Ukraine est devenu une guerre par procuration non déclarée entre l’OTAN et la Russie.

Ce qui était initialement un conflit local limité à l’Ukraine est devenu une guerre par procuration non déclarée entre l’OTAN et la Russie.

DocteurDepuis le début des années 2000 et la « révolution orange » en 2004, la Russie mène une longue bataille contre les sourds en Ukraine, et depuis huit ans, ouvertement militairement, afin de maintenir ce pays dans son domaine. Point d’orgue de ce long bras de fer : l’ultimatum diplomatique de Poutine mi-décembre 2021 visant à obtenir une garantie explicite de non-adhésion de l’Ukraine à l’Otan, instaurant ainsi une neutralité sous forme de « Finlande » pour ce pays. Cet objectif s’accompagne d’une autre exigence : le retrait d’un certain nombre de systèmes d’armes de l’OTAN déployés aux frontières de la Russie. Face au refus de Washington de l’ultimatum, l’invasion de l’Ukraine débute le 24 février.

Quelle est la situation après quatre mois de guerre ? Un observateur occidental, enraciné dans l’optimisme, comme à Washington, Londres et Paris ces jours-ci, pourrait conclure que Poutine a déjà échoué jusqu’au bout. L’invasion de Poutine a cimenté pour la première fois un véritable État ukrainien, définitivement coupé de ses racines russes et de sa longue histoire.

Lire aussi Cet article est réservé à nos abonnés “Pour la Russie, l’idéal serait de mettre fin à toute l’Europe, pas seulement à l’Ukraine.”

M. Poutine, qui voulait à tout prix éviter un rapprochement entre l’Ukraine et l’Otan, a lui-même construit un véritable pont terrestre pour les livraisons d’armes occidentales vers l’Ukraine, à des niveaux sans précédent : le prêt américain est déjà d’environ 20 milliards de dollars d’armements (19 milliards d’euros). ), sans compter 20 milliards Autres que les aides économiques et civiles.

Les renforts américains à l’OTAN, oubliés depuis la fin de la guerre froide, sont de retour, phénomène omniprésent en Europe centrale et orientale, accompagné du renforcement de la présence militaire d’autres alliés, comme la France. La Suède et la Finlande sont en train d’adhérer à l’OTAN, mettant fin à une très longue histoire de neutralité. Bref, cette alliance était dans un état ‘mort cérébrale’ Il y a deux ans, elle a été réunie à nouveau grâce à M. Poutine, à qui les Américains doivent aussi de voir leur leadership politique et militaire en Europe miraculeusement renouvelé.

Lire aussi l’analyse : Cet article est réservé à nos abonnés Comment Vladimir Poutine a relancé l’OTAN

Pour faire bonne mesure, le même M. Poutine qui s’est opposé avec véhémence au rapprochement de l’Ukraine avec l’Union européenne en 2014 – qui a conduit à la révolution de Maïdan et à tout ce qui a suivi, y compris l’annexion de la Crimée – devrait maintenant regarder, impuissant, l’acceptation de l’Ukraine. État du filtre UE. De plus, la Russie fait désormais face à un boycott économique quasi total du monde occidental, qui posera à terme des problèmes majeurs pour le maintien et la modernisation de son industrie.

Il vous reste 76,52% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.