Familles nombreuses : enfants en danger et victimes de violences physiques.. une mère fond en larmes

Familles nombreuses : enfants en danger et victimes de violences physiques.. une mère fond en larmes

La première année d’école pour Hajar, Nour, Khairi El-Din (autiste) et Kimmy Dean (4 ans) ne s’est pas déroulée sous de meilleurs soins. A plusieurs reprises, Rovran Bambara a expliqué que la situation était compliquée dans leur école. Pour le moment, l’année prochaine est encore incertaine car un ancien candidat à grandes familles (TF1) In Instagram Story, le 22 juin 2022.

Il est souriant et plein de détermination Rovran Bambara est allée à l’académie dans l’espoir de changer les quadruplés de son école. Plus Il a été rapidement rendu à la mairie. Pas de quoi ternir sa bonne humeur. Mais Elle est partie, j’en ai marre qu’elle réapparaisse sur Instagram. “Je quitte la mairie. En regardant mon visage, vous pouvez deviner que ça ne s’est pas bien passé. Dans la mairie même, ils font leur boulot. Cela ne vient pas d’eux mais de tout ce qui est éducation civique. C’est qui cette mafia ?. Tout le monde se dissimule, nous sommes donc obligés de nous taire par nos promesses de montagnes et de merveilles. Fondamentalement, juste “fermez ce qui s’est passé”. Il en va de même pour la violence physique, la mise en danger des enfants et la discrimination. On met tout ça de côté. Sauf ce jour où on veut vraiment changer d’école et qu’on nous demande seulement de faire les choses selon les règles, on nous dit d’y arriver‘ Elle était en colère au début.

Fissures de Rovran Bambara

La jeune femme qui a contracté la maladie a déclaré queUn jour, j’ai trouvé Keïry-Dine seul devant la porte de l’école. Après avoir alerté l’académie, il s’est fait promettre qu’il n’y aurait aucun souci pour la formation continue de ses fils et qu’ils feraient tout pour les aider. Mais elle lui a assuré mercredi qu’elle était prise pour “ventouse“. La direction aurait agi comme si elle ne pouvait pas l’aider avec l’enregistrement.”Je ne choisis pas d’avoir des enfants avec des idiosyncrasies. Je suis passé par une école mixte** (…) On vous en fait voir de toutes les couleurs. Choses inacceptables et illégales. On nous dit qu’on va changer d’école et se taire parce qu’on a une certaine influence. En fait… je ne sais plus quoi faire. Nous devons inscrire nos enfants. (…) Nous sommes seuls face à une institution mais peu importe. Dieu est grand, comme toujours, nous nous en sortironsJe n’arrêtais pas de pleurer et j’étais épuisée, mais heureusement, j’ai retrouvé le sourire grâce à Hagar, Noor, Khairy Dean et Kimsey Dean.

Fin mai, Rofran Bambara a révélé qu’elle et son mari, Nasir, avaient pris la décision de ne pas terminer l’année scolaire des quatre élèves en raison des nombreux soucis auxquels ils ont été confrontés au cours de l’année. Elle a remarquablement fait comprendre qu’un jour, un enseignant et l’ATSEM (Agent Régional Spécialisé des Ecoles Maternelles) ont refusé de prendre en charge Keori Dean. Elle avait fini de crier et d’abandonner l’école pour la journée de ses quatre enfants. “Ils ont rejeté deux de nos enfants parce que nous sommes de la télé-réalité“, Dit-elle.

Leave a Reply

Your email address will not be published.