Guerre en Ukraine : un journaliste ukrainien « torturé » puis « froidement exécuté » par les Russes, selon RSF

primaire
Reporters sans frontières (RSF) publie mercredi une enquête dans laquelle l’organisation allègue que le journaliste ukrainien Max Levin et son compagnon Oleksiy Chernyshov ont été « torturés » puis « discrètement exécutés » par des soldats russes le 13 mars.

Ce sera le huitième journaliste tué depuis le début du conflit. Le journaliste ukrainien Max Levin a révélé qu’il avait été “froidement exécuté” et peut-être “torturé” par des soldats russes le 13 mars. Reporters sans frontières (Reporters sans frontières) dans un sondage publié mercredi.

Le photojournaliste ukrainien, disparu avec son compagnon Oleksiy Chernyshov depuis le 13 mars, couvrait l’offensive russe dans la région de Kyiv. Les corps des deux hommes ont été retrouvés le 1er avril 2022, dans la commune de Mochson, à vingt kilomètres au nord de la capitale. Selon Reporters sans frontières, les deux Ukrainiens ont été « torturés » et « exécutés ».

Un rapport de journalistes de l’Organisation de défense a écrit que “les enquêtes ont révélé des éléments indiquant que le photojournaliste et son compagnon ont été froidement exécutés, après avoir été interrogés et très probablement torturés par les forces russes le jour de leur disparition”.

Plusieurs preuves recueillies sur les lieux du crime ont révélé des exactions : « l’incendie du journaliste Ford Maverick », des impacts de balles, les papiers d’identité d’Oleksiy Chernyshov… De même, des objets témoignent de la présence de militaires russes sur le site, comme des traces d’ADN ou d’emballages alimentaires.

deux hypothèses

Reporters sans frontières émet deux hypothèses sur la mort des deux hommes. La première est que Max Levin et Oleksiy Chernyshov “ont tiré dans une zone occupée par les Russes”. Souhaitant récupérer son avion perdu, le reporter photographe s’était aventuré avec son guide dans la forêt environnante sans remarquer la présence des soldats russes. “Entièrement identifié et révélé”, Maks Levin aurait pu recevoir “la première balle au visage”. Son collègue, à son tour, souffrirait d’une “explosion de feu”. Ensuite, des soldats russes ont arrêté les deux hommes, les auraient aspergés d’essence puis ont mis le feu au corps d’Oleksiy Chernyshov.

Le deuxième scénario est “l’interrogatoire qui se transforme en exécution”. « Repérés par les Russes dans leur tranchée », les deux hommes auraient essuyé plusieurs coups de semonce. Le rapport notait qu ‘”après l’arrêt de la voiture, Oleksiy Chernyshov était sans défense. Il ne pouvait rien résister”. S’en suivra une enquête particulièrement violente au cours de laquelle “des coups de feu sont tirés” et où des soldats russes aspergent Oleksiy Chernyshov d’essence. Les deux hommes finiront par être abattus.

Leave a Reply

Your email address will not be published.