L’Agence européenne des médicaments approuve le vaccin Valneva pour les enfants âgés de 18 à 50 ans

L’Agence européenne des médicaments approuve le vaccin Valneva pour les enfants âgés de 18 à 50 ans

Le vaccin à virus inactivé est le sixième vaccin recommandé pour les adultes dans l’Union européenne.

Article de

publié

Modernisation

temps de lecture : 1 minute.

Une nouvelle arme dans la lutte contre le Covid-19. Jeudi 23 juin, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a homologué un vaccin contre le coronavirus du laboratoire franco-autrichien Valneva pour les personnes âgées de 18 à 50 ans. Il devient ainsi le sixième vaccin Covid recommandé pour l’adulte dans l’Union européenne, et il n’a pas encore obtenu d’autorisation de mise sur le marché.

le vaccin Valneva est un vaccin à virus inactivéLa méthode historique de conception des vaccins. Ces vaccins contiennent “Un virus ou une bactérie porteuse de maladie, ou quelque chose de très similaire”détails de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), articles dangereux qui sont désactivés ou tués Utilisation de produits chimiques, de chaleur ou de rayonnement. Ainsi, le virus devient incapable provoquer la maladie. C’est l’un des arguments mis en avant par le laboratoire, qui estime que cette technologie peut convaincre les personnes non encore vaccinées.

Valneva a parcouru un long chemin : le gouvernement britannique en a commandé 100 millions de doses avant de mettre fin à son contrat en septembre 2021, faisant chuter le cours de l’action de l’entreprise en bourse. En mai, l’Union européenne a annoncé qu’elle envisageait de faire de même étant donné la quantité de vaccins déjà disponibles dans le monde, malgré l’accord de 60 millions de doses d’ici 2023. En réponse, Valneva a proposé un plan pour apaiser les inquiétudes de la Commission européenne, avant d’appeler les pays européens Union pour commander plus de vaccinations pour pouvoir maintenir ce contrat, vendredi.

Ainsi, ce vaccin s’ajoute aux cinq vaccins déjà homologués au sein de l’Union européenne : les vaccins à ARN messager des groupes américains Pfizer et Moderna, ceux porteurs de vecteurs viraux du laboratoire suédo-britannique AstraZeneca et de son concurrent américain Johnson & Johnson, et le Vaccin Novavax, avec protéine recombinante.

Leave a Reply

Your email address will not be published.