Nupes présentera un candidat commun pour présider le comité des finances

Nupes présentera un candidat commun pour présider le comité des finances

Jean-Philippe Tanguy, candidat du Rassemblement national à la présidence de la commission des finances

Jean-Philippe Tangoy, député du parti Rassemblement national pour la Somme et ancien directeur adjoint de la campagne présidentielle de Marine Le Pen, sera le candidat du parti d’extrême droite à la tête de la commission des finances de l’assemblée, a-t-on annoncé ce matin provisoirement. Le président du RN, Jordan Bardella.

M. Bardella a également indiqué que le doyen des représentants, député Front national du Bush de Rhône, José Gonzalez, 79 ans, présidera la première séance de la nouvelle assemblée, prévue le mardi 28 juin à 15 heures.

députés RN. « Nous exigerons, bien sûr, quel est leur droit à l’Assemblée nationale, la représentation en commission, le président de la commission des finances – et nous soutiendrons la candidature de Jean-Philippe Tanguy – vice-président de l’Assemblée nationale et demanderons .”a déclaré M. Bardella lors d’une conférence de presse.

Il a rejoint RN après avoir quitté Nicolas Dupont-Aignan, dont le bras droit, M. Tanguy, 36 ans, est diplômé de l’Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerce (Essec) et de Sciences Po Paris. Il a travaillé en privé avec Clara Guimard lorsqu’elle était présidente de General Electric France. M. Tanguy a “Une carrière dans les grandes entreprises, il s’intéresse à la gestion des finances publiques, il serait bien qualifié pour ce poste”M. Bardella a estimé qui “Salutations” dans ce sujet Position démocratique du président du Sénat [Gérard Larcher] ».

Le premier groupe parlementaire opposé à Emmanuel Macron mérite le respect. (…) J’appelle les autorités au respect de la démocratie, nous ne sommes pas des élus de second ordre et le mouvement national a sa place dans les institutions.a-t-il soutenu.

Mercredi, M. Laricher a été nommé président du comité de financement stratégique de l’Association “Je dois retourner” au RN en raison des règles du Sénat, provoquant la colère du premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, qui l’accuse d’avoir “Destruction du Front républicain”. Selon ce système, le chef de la commission des finances doit être issu de l’opposition. “Cependant, je note que le Front national est le premier groupe d’opposition. Donc, vous devriez y revenir”dit M. Larcher.

La présidence de cette instance votera, dont celle prévue le jeudi 30 juin. Traditionnellement, la majorité ne participe pas, laissant l’opposition s’organiser. Mais la majorité des parlementaires ont laissé entendre qu’il pourrait en être autrement cette fois.

A gauche, le candidat “rebelle” Eric Cockrell. La socialiste Valérie Rabolt est également intéressée et propose une présidence tournante au sein de l’union écologique et sociale du nouveau peuple.

Leave a Reply

Your email address will not be published.