Plus de 150 sites culturels ont été endommagés ou détruits, selon l’UNESCO

Plus de 150 sites culturels ont été endommagés ou détruits, selon l’UNESCO

primaire

Les 27 pays réfléchissent, jeudi, à leur candidature à l’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne, un événement hautement symbolique près de quatre mois après son invasion par l’armée russe. Pendant ce temps, les troupes russes continuent de resserrer leur emprise sur le Donbass dans les villes de Lyschansk et Severodonetsk.

Informations à retenir :

  • Jeudi, les 27 examineront leur candidature à l’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne
  • L’exécutif européen a rendu il y a quelques jours un avis positif sur la candidature de l’Ukraine
  • Le chancelier allemand Olaf Scholz a appelé mercredi de Berlin à un “plan Marshall”.
  • La crise alimentaire va faire “des millions de victimes” à cause des maladies infectieuses
  • Plus de 150 sites culturels endommagés ou détruits

L’enclave de la résistance ukrainienne autour de ces deux villes industrielles stratégiques est de plus en plus encerclée par les Russes, dans cette région de Lougansk dévastée par les combats d’artillerie.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a insisté mercredi soir sur le fait que “alors que nous nous battons pour une décision positive de l’Union européenne sur la candidature de l’Ukraine, nous luttons quotidiennement pour obtenir des livraisons d’armes modernes”. Il a effectivement participé au sommet du Conseil européen à Bruxelles.

“Nous attendons une décision européenne importante dans la soirée”, a déclaré l’homme, qui répète depuis des semaines que son ex-république soviétique appartient à la “famille européenne”. Jeudi, il devait poursuivre le “marathon téléphonique” avec les dirigeants européens pour susciter un consensus en faveur du “oui”.

L’exécutif de l’Union européenne a rendu un avis positif sur la candidature de l’Ukraine

Il peut compter sur le soutien de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, qui a appelé les dirigeants européens à “se montrer à la hauteur” en répondant à la demande de Kyiv.

L’exécutif européen a également rendu il y a quelques jours un avis favorable à la candidature de l’Ukraine, et mardi, la France, qui assure la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne, a constaté l’émergence d’un “consensus complet” entre les 27 pays sur la question. . .

“Lyssytchansk est sous le feu de l’artillerie et des attaques aériennes”, selon un dernier point mercredi soir de Serguiï Gaïdaï, gouverneur de la région de Lougansk. Le président Zelensky a annoncé mercredi soir : “Ils veulent détruire tout le Donbass, étape par étape. Exactement. Lysichansk, Sloviansk, Kramatorsk… ils veulent transformer toutes les villes en Marioupol”, la ville qui a été martyrisée à cause de la guerre. Jeudi.

Les villes de Lyschansk et Severodonetsk sont une étape clé pour les Russes dans leur plan de conquête de tout le Donbass, un bassin russophone tenu en partie par des séparatistes pro-russes depuis 2014. A Lyschansk, une équipe de l’AFP a vu des soldats ukrainiens creuser une tranchée pour servir de point de tir dans une rue centrale le mercredi et ériger des barrières avec du fil de fer barbelé et des branchages.

Kharkiv vidé de ses habitants

Au nord, Kharkiv, deuxième ville d’Ukraine contrôlée par les Ukrainiens et bombardée quotidiennement, les rues semblaient vides mercredi, selon une autre équipe de l’AFP sur place. “Beaucoup de gens sont partis. Il ne reste que des grands-mères”, témoigne Roman Pohulyai, 19 ans, portant un sweat rose Hello Kitty avec des diamants à l’oreille, dans une rue de cette ville à 50 kilomètres de la frontière russe.

Deux usines de stockage de céréales ont été bombardées mercredi par les Russes dans la ville ukrainienne de Mykolaïv, ont indiqué leurs exploitants à l’AFP. Le président Zelensky a confirmé dans le dernier message vidéo de mercredi soir à jeudi que “les occupants ont frappé Mykolaïv avec sept missiles”, et fait état de cinq victimes.

Selon l’American Institute for the Study of War (ISW), il est possible que les forces russes aient repris la rive orientale des Inhoulets, située entre Mykolaïv, toujours sous contrôle ukrainien, et Kherson, à l’est, occupée par les Russes.

Les ports de Mykolaïv et d’Odessa ont été fermés dès le début du conflit, paralysant le transport maritime des matières premières agricoles, qui jusqu’alors était la principale voie d’exportation de l’Ukraine.

La chancelière allemande appelle au “plan Marshall”

Le sommet européen devrait être suivi d’un autre sommet du G7 et d’un tiers de l’OTAN, auquel participera le président américain Joe Biden. La question de savoir comment l’aide financière devrait être au centre des discussions lors de ces trois rencontres. Un haut responsable de la Maison Blanche a promis mercredi que le sommet du G7 de ce week-end en Allemagne produirait “un ensemble de propositions concrètes pour augmenter la pression sur la Russie et démontrer notre soutien collectif à l’Ukraine”. La Maison Blanche a souligné que Volodymyr Zelensky interviendrait pratiquement lors de ces deux rencontres.

Le chancelier allemand Olaf Schulz a appelé mercredi depuis Berlin à un “plan Marshall” pour la reconstruction de l’Ukraine, doté d’un budget de plusieurs milliards d’euros.

Par ailleurs, l’organisation Défense des journalistes Reporters sans frontières va porter plainte auprès de la Cour pénale internationale (CPI) après avoir publié mercredi une enquête sous laquelle ont rapporté le photojournaliste ukrainien Max Levine et le militaire qui l’accompagnait. Ils ont été « exécutés » et peut-être torturés par des soldats russes en mars.

La crise alimentaire va faire “des millions de victimes” à cause des maladies infectieuses

Le chef du Fonds mondial, une organisation qui lutte contre le sida, a averti que la crise alimentaire mondiale provoquée par la guerre en Ukraine fera des millions de victimes en rendant une large population plus vulnérable aux maladies infectieuses, ce qui pourrait conduire à l’apparition de une nouvelle crise sanitaire, le paludisme et la tuberculose .

Le blocus russe des ports ukrainiens sur la mer Noire a stoppé les exportations de céréales du quatrième exportateur mondial de blé et de maïs, menaçant l’approvisionnement alimentaire de nombreux pays.

Or, Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial, a confirmé cette semaine à l’AFP que de telles pénuries alimentaires entraînent non seulement des famines, mais affaiblissent également la résistance des populations vulnérables aux maladies infectieuses dues à la dénutrition.

Plus de 150 sites culturels endommagés ou détruits

Plus de 150 sites culturels ont été partiellement ou complètement détruits pendant la guerre de près de quatre mois en Ukraine, a annoncé jeudi l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). “Selon les vérifications menées par des experts, 152 sites culturels ont été partiellement ou totalement détruits en raison des combats, dont 70 édifices religieux, 30 bâtiments historiques, 18 centres culturels, 15 monuments, 12 musées et 7 bibliothèques”, selon l’UNESCO. Dans un communiqué de presse.

Trois régions concentrent les trois quarts des dégâts depuis le 24 février, date du début de l’invasion russe : les régions de Donetsk (45 sites touchés), Kharkiv (40) et Kiv (26), recense l’ONU.

Leave a Reply

Your email address will not be published.