Quand Isabelle Adjani parle de stratégie et de nostalgie

Quand Isabelle Adjani parle de stratégie et de nostalgie

annoncé dans Pierre de KantL’artiste a signé sa première apparition dans l’émission “Quotidien” de Jan Bartes ce mercredi 22 juin. Bell-Mel évoque sa vision du couple, des relations amoureuses et du mouvement “Me Too”.

Elle dit qu’elle se moque de Sidonie, son personnage dans le film Pierre de KantÉcrit par François Ozon. Invitée sur le plateau de “Quotidien”, mercredi 22 juin, en compagnie du réalisateur, Isabelle Adjani s’est montrée espiègle voire parfois impénétrable. “Je suis tellement attardée, j’ai même du mal à voyager”, a-t-elle plaisanté, tout juste rentrée des États-Unis. L’actrice, qui a signé son premier engagement de spectacle avec Yann Barthès, a évoqué sa nostalgie, ses relations amoureuses et le mouvement Me Too. “Pour votre personnage, le secret d’une relation réussie, c’est de faire semblant de donner du pouvoir à l’autre”, a expliqué l’animateur savoyard.

“fin du haricot”

Isabelle Adjani lui a répondu : « Je ne pense pas que ce soit une stratégie qui puisse vous rendre heureux, ou vous permettre de toute façon de vivre ensemble. C’est vraiment une façon de traiter l’autre comme un ennemi potentiel, quelqu’un que l’on craint au fond. avoir du pouvoir parce qu’on fait semblant de le donner à l’autre.. Il me semble que c’est la fin du haricot dans un couple.

L’actrice a également parlé des relations des actrices avec leurs managers. “On inspire toujours son réalisateur qui sait vous dépeindre, qui vous donne un rôle parce qu’il vous aime et veut qu’on vous aime, expliquait-elle. Chaque actrice devrait être une inspiration pour son réalisateur. (…) Je trouve que sinon c’est de l’abus.

Vidéo, L’Oréal Paris au Festival de Cannes avec Isabelle Adjani

“choses non humaines”

Cependant, je reconnais que certains d’entre eux adoptent parfois des positions inappropriées. Elle a expliqué : “Il est possible qu’il y ait une légère carence humaine chez le réalisateur à partir du moment où il se prend pour tort, ‘Il peut vous faire des choses inhumaines en oubliant qu’il est lui-même un être humain qui travaille avec d’autres êtres humains. Ce sont les relations de domination et d’abandon sur le site qui, je l’espère, auront une courte durée de vie.

héroïne Reine Margot (1994) a également suscité la féministe née en 2017. “Même si je n’avais rien à voir avec ça pendant qu’on en parlait, je pense que c’est soutenu. Je pense que ça va prendre une certaine forme de divergence pour que le réel et le la proximité bienveillante entre réalisateur et actrice se poursuit.Avant d’ajouter : “Je trouve que les managers ont tous été alertés de la difficulté que peut présenter le fait d’insister sur la domination.”

“Je me sens nostalgique”

Isabelle Adjani a également fait part de sa nostalgie après avoir diffusé des chroniques de son parcours professionnel, notamment musical. “A ce stade de ma vie, je pense de plus en plus à ce qu’il me reste, aux belles années qu’il me reste”, a-t-elle déclaré. Je me sens probablement de moins en moins à l’aise avec les retours de photos. L’actrice conclut : “Je me sens tellement nostalgique, voir cette nostalgie exprimée m’émeut. J’ai l’impression qu’une grande partie de ma vie a disparu.” Ce que ses fans vont sûrement nier, ils découvrent bientôt que son dernier film est en salles, à partir du 6 juillet.

Leave a Reply

Your email address will not be published.