Saint-Etienne abordera la L2 pondérée avec trois points de pénalité

Saint-Etienne abordera la L2 pondérée avec trois points de pénalité

Les supporters stéphanois ont envahi le terrain après la défaite de l'équipe face à l'AJ Auxerre, au stade Geoffroy-Guichard, le 29 mai 2022.

La Ligue anglaise de football a annoncé, jeudi 23 juin, que Saint-Etienne (ASSE) avait été pénalisé de six points de penalty, dont trois avec sursis, après les graves accidents survenus lors de la relégation du club en deuxième division (L2). Selon le barème applicable, les sanctions applicables peuvent aller jusqu’à la disqualification voire la rétrogradation.

Saint-Etienne a déclaré dans un communiqué Ne pas faire appel de la décision.

Après avoir déjà infligé des points nuls, dans une mesure limitée, à Nice ou à Lyon, la commission de discipline a cette fois frappé fort contre l’ASSE après des scènes chaotiques au stade Geoffroy-Guichard fin mai, lors d’un déluge de défaites aux tirs au but. Contre Auxerre : envahissement de terrain par des supporters des Verts en colère, puis déversements de fumée dans les tribunes et bousculade générale.

Lire aussi : Cet article est réservé à nos abonnés Ligue 1 : le Stade Geoffroy-Guichard de Saint-Etienne évite de justesse le drame, après l’incendie d’un fumigène et l’envahissement du terrain

Jeux à huis clos

Outre ce nul aux points qui pourrait compliquer l’objectif de reprise immédiate en Première division (L1), le club est également pénalisé en organisant six matches à huis clos dont deux avec sursis, ce qui pénalisera les finances du club, déjà . Trop fragile, en se voyant refuser une billetterie. L’ASSE jouera donc à domicile sans public le week-end du 6 août face à Nîmes, lors de la 2e le deuxième jour. Saint-Etienne restera toute la saison sous la menace d’un match nul à trois points supplémentaire en cas de nouvelles fautes de ses supporters.

Et les derniers mois ont montré que la commission de discipline, présidée par Sebastian Dinnox, n’hésite plus à annoncer des sanctions très sévères en cas d’accident grave, comme le retrait de points au classement. Celui qui a été rattaché à l’AS Saint-Etienne pourrait mettre à rude épreuve sa saison, alors que seules les deux premières L2 monteront en L1 en mai 2023, un handicap potentiellement rédhibitoire pour les ambitions du club stéphanois… mais aussi pour les intérêts prêtés par l’homme d’affaires américain David Blitzer, nommé par l’équipe Saisir le Parti vert.

Lire aussi : Cet article est réservé à nos abonnés Football : Plus de la moitié des clubs de Ligue 1 arboreront des drapeaux étrangers la saison prochaine

Le monde avec l’AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published.