Test d’équilibre : Et si tenir pendant 10 secondes sur une jambe pouvait évaluer le risque de décès ?

Test d’équilibre : Et si tenir pendant 10 secondes sur une jambe pouvait évaluer le risque de décès ?

Traumatisme crânien, fracture de la hanche… les conséquences du risque de chute, qui peut être augmenté par la prise de certains médicaments ou un logement qui n’est plus adapté. Pour mieux prévenir les pertes d’équilibre et anticiper les risques de chute, les équipes du monde entier travaillent en permanence sur des tests fiables et simples à mettre en œuvre.

En France, 10 000 décès après des chutes sont recensés chaque année chez les plus de 65 ans. Compte tenu du vieillissement de la population, ce problème de santé publique ne cesse de croître. Une équipe brésilienne pense avoir trouvé un moyen simple et efficace de travailler sur la prévention.

Tenez-vous sur une jambe sans soutien

Cette équipe de scientifiques a cherché à évaluer si un simple test d’équilibre pouvait prédire le risque de décès d’une personne, Toutes les raisons, dans les dix ans suivant les tests. Participé à Journal britannique de médecine sportiveLe travail des scientifiques est basé sur des données recueillies dans le cadre d’une vaste étude de cohorte.

Ils ont donc choisi plus de 1 700 participants à cette étude, âgés de 51 à 75 ans lors de leur première échographie, et dont la démarche était stable. Les chercheurs ont notamment analysé leurs résultats avec un test très simple : Tenez-vous sur une jambe pendant dix secondes sans soutien. Les participants devaient placer l’avant-pied libre à l’arrière de la jambe opposée et garder les bras à leurs côtés.

Sans surprise, les patients les plus âgés ont eu les pires résultats : on sait que le solde diminue à partir de 60 ans. Ainsi, 5% des personnes âgées de 51-55 ans ont échoué au test, environ 37% des personnes âgées de 66-70 ans et plus de la moitié des personnes âgées de 71-75 ans. C’est environ 20 fois plus que les participants les plus jeunes.

Le risque a augmenté de 84 %.

Les auteurs cherchaient principalement à savoir si un lien pouvait être établi entre les résultats de ces tests et les décès survenus au cours de la période de suivi (123 décès à 7 ans). Ils ont constaté que le taux de mortalité parmi ceux qui échouaient au test était significativement plus élevé : 17,5 % contre 4,5 %.

En tenant compte de certains facteurs tels que l’âge, le sexe et les maladies sous-jacentes, L’échec à ce test de 10 secondes était associé à une augmentation de 84 % du risque de décès, toutes causes confondues, au cours de la décennie suivante.

Pour les chercheurs, ce test d’équilibre simple a l’avantage de fournir un retour rapide et objectif sur l’équilibre d’un patient au professionnel de santé, mais aussi au patient lui-même. Mais il est encore trop tôt pour rejoindre le groupe des tests d’équilibre standardisés : il s’agit d’une étude observationnelle, et il manque plusieurs facteurs pour conclure à la fiabilité indiscutable du test, comme les antécédents de chutes, le niveau d’activité physique ou la prise de médicaments pouvant perturber l’équilibre. .

Leave a Reply

Your email address will not be published.