Test du Vivo X80 Pro : un smartphone haut de gamme attrayant, mais qui manque d’endurance

Test du Vivo X80 Pro : un smartphone haut de gamme attrayant, mais qui manque d’endurance

Avec ce X80 Pro, Vivo souhaite proposer un photophone polyvalent capable de gérer toutes les situations. Il dispose d’un quadruple capteur composé d’une unité principale de 50 MP dont l’objectif ouvre à f/1.6, d’un grand angle de 48 MP (f/2.2), d’un téléobjectif X2 de 12 MP (f/1.9) et d’un périscope de 8 MP ( f/3.4). Le tout bénéficie de l’apport de la puce de traitement d’image conçue en interne, la Vivo V1. La marque bénéficie également du savoir-faire de l’allemand Zeiss, que nous avons déjà évoqué dans nos colonnes.

Oppo Find X5 est presque un concurrent dans le domaine de la photographie. Il est commercialisé à un prix similaire et a une configuration très similaire à celle du X80 Pro, même s’il fait l’impasse sur l’unité périscope.

Principe unitaire : 50 MP, f/1,6

Par conséquent, cet appareil comprend un capteur de 50 mégapixels pour profiter de regroupement de pixels. Cette technologie permet de combiner quatre pixels en un seul pixel pour capter plus de lumière lorsqu’elle est épuisée. Par défaut, le smartphone capture des instantanés de 12,5 MP.

Oppo Find X5 (12,5 MP, f/1,8, ISO 254, 1/500 s) Pro
Vivo X80 Pro (12,5 MP, f/1,6, ISO 66, 1/100 s)

Dans de bonnes conditions d’éclairage, le capteur permet de très bons clichés. Comme on peut le voir ici, il est bien sous-exposé que le Find X5 Pro. On remarque un peu plus de douceur sur la couverture du livre et moins de subtilité dans les contours des boules colorées dont la couleur manque d’intensité.

Oppo Find X5 Pro (12,5 MP, f/1,8, ISO 6848, 1/20 s)
Vivo X80 Pro (12,5 MP, f/1,6, ISO 1310, 1/20 s)

Le X80 Pro est moins convaincant la nuit, même si l’image n’est pas complètement ignorée. L’image est assez bien exposée, mais on peut détecter des artefacts qui pixellisent l’image et déforment l’ensemble, malgré la netteté des traits et une assez bonne colorimétrie.

Mode 50 mégapixels

Il est possible de prendre des clichés à sa définition maximale. Dans le menu photo, il suffit de choisir le mode haute résolution, qui n’est disponible que pour les appareils grand-angle et ultra-grand-angle.

Vivo X80 Pro (50 MP, f/1.6, ISO 3646, 1/15 s)
Vivo X80 Pro (50 MP, f/1.6, ISO 61, 1/160 s)

Pendant la journée, ce mode donne un niveau de détail légèrement supérieur. Cela peut donc être amusant dans des scènes très fréquentées. Ce n’est pas vraiment le cas dans le noir, où la différence avec le mode standard est minime. Pratique pour le clippage, mais les clips pèsent inévitablement plus sur le stockage.

Angle ultra unitaire : 48 MP, f/2,2

L’ultra grand-angle est un exercice difficile pour les smartphones. Vivo mise beaucoup sur ce type d’appareil puisqu’il équipe sa pointe d’un capteur 48MP qui se connecte grâce à regroupement de pixels Images de 12 mégapixels. Ceux-ci bénéficient d’une colorimétrie précise et d’une netteté douce. Cependant, la mise au point est plus faible que sur les photos du Find X5 Pro, et il y a quelques difficultés avec les petits objets, comme les boules colorées dont les traits manquent de précision. On apprécie cependant la distorsion limitée dans les coins, où le niveau de détails reste élevé.

Oppo Find X5 Pro (12,5 MP, f/2,2, ISO 250, 1/250 s)
Vivo X80 Pro (12 MP, f/2,2, ISO 195, 1/100 s)

Cette note s’applique pendant la journée, car le smartphone est plus difficile après la tombée de la nuit. Vivo choisit des reflets perceptibles pour restaurer un maximum de détails et compenser le lissage notable. Donc tout le monde manque de précision.

Oppo Find X5 Pro (12,5 MP, f/2,2, ISO 7744, 1/8 s)
Vivo X80 Pro (12 MP, f/2,2, ISO 1310, 1/20 s)

Mode 48 mégapixels

Comme l’unité grand angle, le système Ultra grand angle vous permet de capturer des images en pleine résolution. Là aussi, on voit que s’il manque d’intérêt la nuit, passer en 48MP en journée se traduit par un haut niveau de détail utile lors du recadrage. La nuit, l’absence de traitement se traduit en revanche par un bruit numérique trop présent pour que nous puissions conseiller son utilisation.

Vivo X80 Pro (48 MP, f/2,2, ISO 11908, 1/10 s)
Vivo X80 Pro (48 MP, f/2,2, ISO 156, 1/100 s)

Unité de zoom 2x : 12 MP, f/1.9

Le manque de vivacité des couleurs dans le grand angle est toujours visible lorsqu’un téléobjectif équivalent de 50 mm est utilisé. Le lissage est contenu, et même si les boules colorées mettent toujours la machine en difficulté, l’ensemble est harmonieux.

Oppo Find X5 Pro (13 MP, f/2,4, ISO 219, 1/100 s)
Vivo X80 Pro (12 MP, f/1,9, ISO 66, 1/100 s)

Les défauts observés en grand angle la nuit restent présents au téléobjectif, avec des artefacts apparaissant près des bords des éléments de notre scène. Pourtant, la comparaison avec le Find X5 Pro est sans appel : le traitement logiciel géré par Vivo apporte une bien meilleure lisibilité.

Oppo Find X5 Pro (13 MP, f/2,4, ISO 5669, 1/20 s)
Vivo X80 Pro (12 MP, f/1,9, ISO 2940, 1/15 s)

Unité de zoom 5x : 8 MP, f/3.4

Les téléobjectifs à fort grossissement sont rares sur le marché actuel, la plupart des fabricants préférant les objectifs ultra grand angle. Cependant, Vivo joue la carte de la diversité, et c’est tout à son honneur… même si les clichés générés par le zoom surround sont de qualité médiocre. De jour, la faible netteté rend les détails difficiles à lire. La nuit, ils sont trop brouillants pour que l’image soit vraiment exploitable.

Vivo X80 Pro (8 MP, f/1,9, ISO 10016, 1/10 s)
Vivo X80 Pro (8 MP, f/1,9, ISO 190, 1/50 s)

Unité avant et vidéo

Le smartphone a un trou central sur l’écran, où se trouve un capteur de 32 MP dont l’objectif ouvre à f/2,5. Il vous permet de prendre des selfies de haute qualité. Les clichés sont détaillés et les couleurs sont très fidèles. On note ici et là quelques difficultés lors de très fortes expositions, mais rien ne les interdit.

Le Vivo X80 Pro est un très bon appareil pour s’immerger en vidéo. Il est capable de filmer jusqu’à 8K à 30 ips, mais aussi 4K à 60 ips. L’utilisation du 8K est très énergivore et prend beaucoup de place (près de 800 Mo pour 1 minute d’enregistrement). A moins que vous ne souhaitiez en profiter sur un écran compatible, nous vous conseillons de rester en 4K. La présentation est très convaincante et les couleurs sont absolument pétillantes. L’unité ultra grand angle est également capable de filmer dans cette définition et s’avère être l’une des meilleures dans la pratique. C’est donc un smartphone qui séduira les vidéastes amateurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published.