Un VTT électrique à 4000 euros, Decathlon a perdu la tête ?

Un VTT électrique à 4000 euros, Decathlon a perdu la tête ?

Decathlon vient d’annoncer une nouvelle version de son VTT tout suspendu Stylus All Mountain. Son prix est discutable tant l’équipementier sportif proposait jusqu’à présent des produits abordables. Mais est-ce scandaleux ?

La nouvelle version de Stylus All Mountain n’en a pas encore fini avec la discussion. Le VTT électrique tout suspendu de Decathlon est l’un des plus chers du catalogue. Seuls le Windee, le vélo de gravier électrique et la charge Addbike affichent un prix plus élevé. L’équipementier français, numéro un des ventes de vélos en France, est connu pour fabriquer des cycles particulièrement abordables qui offrent souvent un rapport qualité/prix intéressant. Le voir atteindre ces prix peut être une surprise. D’ailleurs, le lancement de cette nouvelle version était quelque peu conservateur par rapport à l’annonce de son chargeur électrique il y a quelques mois.

Decathlon a-t-il du mal à justifier une augmentation de près de 500 € par rapport à la version précédente ? Ou est-ce un ajustement logique du prix du matériel VTT ? Seule une analyse minutieuse de la fiche technique vous permettra de vous faire une idée.

Le système Bush est trop cher

L’une des choses qui fait augmenter le prix du Stylus est, bien sûr, le moteur Bosch Performance Line Cx. Précision : Il ne s’agit pas de la dernière version du moteur haut de gamme de l’équipementier allemand, mais il s’agit d’une version 2020, et donc non compatible avec le nouveau système intelligent Bosch. Concrètement, ne vous attendez pas à la LedRemote, la nouvelle console de la marque, ni même à sa plus grosse batterie. La batterie du Stylus est “limitée” à 625 watts contre 750 watts dans la dernière version. Est-ce pour autant un mauvais point ? Pas nécessairement. La batterie est plus que suffisante pour la plupart des tours. Quant au couple, il n’a pas été développé sur le nouveau moteur et le couvre toujours à 85 Nm. Seul l’écran Purion a bien démarré jusqu’à présent, mais il est toujours fonctionnel. Enfin, côté assistance, cette version du moteur dispose d’un mode eMTB, autrement dit une assistance progressive prenant en compte l’effort du pilote.

Bien qu’il ne s’agisse pas des derniers moteurs Bosch, ils ont un prix et, tout simplement, l’Allemand n’est pas connu pour pratiquer des prix raisonnables. Ce choix s’apparente donc à un moyen de faire baisser la facture finale du stylo sans compromettre ses performances.

Équipement, autre variante de modification

Le choix des équipements est au moins aussi important dans le prix d’un vélo électrique que le prix de son moteur. Sans surprise, dans le contexte d’un vélo tout-suspendu, le plus gros poste de dépense concerne… la suspension. A ce stade, Decathlon a opté pour la continuité et la raison avec sa sélection de produits RockShox. Qu’il s’agisse de la fourche Gold 35 à l’avant ou de la Super Delux Select à l’arrière, les deux offrent un débattement de 150 mm et des performances plutôt correctes.

Pour la transmission, le Stylus choisit SRAM et plus précisément le groupe SX Eagle. Il équipe de nombreux VTT, mais équipe rarement les meilleurs vélos de la gamme, exigeants à ce stade. Cependant, il offre des performances décentes. En termes d’équipements robustes, ce nouveau stylo est très similaire à l’ancien sauf à un endroit : les pneus. En effet, Decathlon suit la grande tendance actuelle du VTT en optant pour des roues de 29 pouces, contre 27,5 auparavant.

Cadre : Le facteur inconnu qui fait changer le prix

C’est le plus grand point d’interrogation, mais c’est aussi l’un des principaux facteurs de variation des prix. En fait, il est difficile de ne pas avoir d’avis sous cette plume. Celui-ci, comme la grande majorité des pneus du marché, est importé de Taïwan et constitue généralement une source d’économies pour Decathlon par rapport à ses concurrents. En effet, compte tenu des volumes commercialisés par la marque française, il lui est plus facile de négocier des tarifs préférentiels.

Les concurrents habituels de Decathlon mettent en avant une meilleure connaissance du pneu, mais aussi des exigences plus élevées lors de sa fabrication pour justifier des prix plus élevés. Sur ce stylo on sait que le cadre et la géométrie ont légèrement évolué, par exemple la tige est un peu plus longue. Pourtant, sur le papier, il peut être audacieux de prétendre en avoir une idée et de la comparer à des marques concurrentes.

Stylus All Mountain est-il vraiment cher ?

Enfin, malgré son prix atypique pour les organisateurs de Decathlon, le Stylus ne peine pas à justifier sa facture. Un moteur de référence, un équipement sérieux et quelques modifications mineures contribuent à son augmentation de prix, mais c’est en termes de concurrence qu’il faut juger.

Comparons deux VTTAE que nous avons testés ces derniers mois 01net.comet Trail, de Moustache et Canyon Spectral : ON. C’est certes plus cher, mais c’est aussi beaucoup mieux équipé. Le prix du VTT Moustache débute à 5 699 euros, mais c’est la référence dans cette catégorie avec un cadre inégalé, le dernier système intelligent Bosch et une suspension étonnante. Comme le VTT Canyon, il est bien mieux équipé, mais il est vendu près de 6000 euros. Au final, il semble que Decathlon ne soit pas en mesure de rivaliser avec les constructeurs de référence en termes de performances, mais c’est aussi la seule entreprise qui propose un produit du même type, à un prix moins cher d’environ 2000 euros. Comme c’est souvent le cas, le seul acteur capable de perturber Stylus All Mountain pour le rapport qualité-prix est susceptible d’être Intersport. En effet, le magasin concurrent devrait lancer le e-MTB en suspension intégrale à un prix inférieur dans les semaines à venir. Le duel s’annonce fort.

Leave a Reply

Your email address will not be published.