Boris Valo, figure “diplomatique” à la tête du groupe Parti socialiste à l’Assemblée nationale

Boris Valo, figure “diplomatique” à la tête du groupe Parti socialiste à l’Assemblée nationale

Vice-PS des Landes Boris Vallaud, à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), jeudi 23 juin 2022.

Depuis jeudi 23 juin, Boris Vallaud, le 30e représentant socialiste est désormais président “Consensuel et diplomatique, qui aidera à lubrifier les rouages”Selon Olivier Faure, député de Seine-et-Marne et premier secrétaire du Parti socialiste (PS). En effet, le représentant du Landis, âgé de 46 ans, aura des tâches ingrates à accomplir dans une période politique très confuse, en ce début de première session parlementaire qui débute le mardi 28 juin, avec de forts risques de paralysie. « L’Union Ecologique et Sociale du Nouveau Peuple [Nupes] a donné de l’espoir”tandis que dans “Confirmez qui nous sommes, chacun”a déclaré Boris Valud immédiatement après son élection.

Lire aussi : Rassemblement têtes de groupes : Après Aurore Bergé pour LRM et Olivier Marleix pour LR, le RN a choisi Marine Le Pen, le PS Boris Valaud, les verts Julien Bayot et Cyril Chatelain

Gauche « en même temps » qui fait l’objet de sa présidence. “Boris devra faire revivre le groupe avec le reste de la gauche. C’est-à-dire mettre en avant nos propositions et nos vues, puis défendre, où qu’elle se trouve, la position collective du groupe commun”, Olivier Faure, qui n’est pas d’accord lorsqu’on lui dit que Boris Valaud est un peu plus proche des anti-nubiens que des loyalistes, poursuit : “Le doute n’est pas justifié. Il n’a pas assisté à toutes les négociations des Nupes, puisqu’il est retourné dans sa circonscription. Les Landes ne sont pas un quartier de Paris.” Sans doute… Mais le député, après la première séance des débats qui a présidé à la naissance des Nubiens, n’était plus invité. Il a exprimé de très sérieuses réserves quant à la retraite à 60 ans. Et puis, en général, il n’est pas à l’aise avec l’incertitude des négociations…

« Je ne suis pas inquiet. bonne humeur”

Quoi qu’il en soit, son état mental avait complètement changé depuis quelques jours. Réitérant que Nupes était nécessaire et une stratégie correcte. Il a été récompensé pour cela. Mais aux yeux des « insoumis », ses réserves initiales vont-elles réduire l’espace de manœuvre du poids du Parti socialiste de 30 députés, soit moins de la moitié des élus par rapport à La France insoumise (80), qui semble condamnée suivre? « je ne suis pas inquietintervient Pierre Jouvet, porte-parole du Parti socialiste. L’ambiance est bonne. Personne ne risquera d’offenser l’avenir. Le besoin d’unité a fait naître une espérance qu’il faut rechercher. Si on brise la dynamique, les gens de gauche ne le comprendront pas. »

Lire aussi : Cet article est réservé à nos abonnés A l’Assemblée nationale, le groupe du Parti socialiste cherche un président unifié

La première réunion du groupe mixte s’est tenue jeudi après-midi. “Une rencontre fluide et agréable”Selon Jérôme Goode qui avait assassiné la ministre Amélie de Montchalin dans l’Essonne, qui avait le matin même retiré sa candidature à la présidence du groupe Parti socialiste au profit du vainqueur. La réunion hebdomadaire se tiendra sous une forme réduite, et les autres réunions qui réuniront régulièrement l’ensemble des 141 députésGuedj, qui était le candidat préféré des Nupes, poursuit. Nous ne sommes pas des polythéistes dans la coalition, mais nous ne sommes pas des sceptiques qui pourraient s’en retirer au lendemain d’une victoire électorale. C’est une façon de nous dynamiser, nous socialistes. Et de nous réarmer. »

Vous avez 24,68% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.