Que faire si le résultat du test est positif ou le statut de contact ?

Que faire si le résultat du test est positif ou le statut de contact ?

Le nombre de cas positifs détectés repart à la hausse avec un bond de 50 % à la mi-juin. En cas de test positif, l’auto-isolement est toujours recommandé, mais les règles varient selon le calendrier vaccinal.

La reprise après la pandémie est imminente. Alors que les variants BA.4 et BA.5, particulièrement infectieux, prolifèrent, plus de 50 % des nouveaux cas ont été détectés à la mi-juin. Face à ce nouveau bond, rappel des règles à suivre si vous êtes testé positif au virus ou avez été en contact.

Antigènes, amplification en chaîne par polymérase, autotests : tests disponibles

Comme depuis le début de la pandémie, si des symptômes apparaissent (fièvre, toux, fatigue, perte d’odorat, etc.) ou si vous avez été en contact, il est conseillé de se faire dépister.

Divers tests sont disponibles pour cela. Un test antigénique, effectué via un prélèvement nasal, peut détecter la présence du virus ou de fragments de virus. Il est toujours possible en pharmacie et donne un résultat en 20 ou 30 minutes.

Pour déterminer si vous êtes porteur du virus au moment du test, un test de réaction en chaîne par polymérase (PCR) doit être effectué. Cette dernière se fait en laboratoire, en prélevant des échantillons du nez ou de la salive. Les résultats sont disponibles après 24 heures.

Depuis avril, il est également possible de faire un autotest à domicile. Leur vente est réglementée et possible uniquement dans les pharmacies, là où les supermarchés ont cessé de vendre. Cependant, en cas de test positif, une confirmation des résultats en laboratoire est requise.

Si vous êtes positif

Dans le cas où le résultat de l’examen est positif au virus, le ministère de la Santé recommande que les vaccinateurs restent à l’isolement pendant sept jours. Ce délai peut être réduit à cinq jours en cas de test antigène ou PCR négatif et d’absence de symptômes dans les 48 heures écoulées. Les règles sont les mêmes pour les enfants de moins de 12 ans, qui sont mal vaccinés.

Dans le cas où vous n’avez jamais été vacciné ou pas complètement vacciné, la période d’isolement est plus longue : 10 jours. Sur le même principe, elle peut être réduite, cette fois à sept jours, en cas d’antigène ou de test PCR négatif et sans symptômes pendant 48 heures.

Si vous êtes en contact

Si vous avez été en contact avec une personne testée positive au Covid-19 sans que des mesures préventives efficaces aient été prises pendant un certain temps, vous êtes considéré comme un cas contact.

Vous n’êtes pas immédiatement soumis à l’isolement obligatoire. Il est recommandé dans un premier temps d’appliquer strictement les gestes barrières, puis de réaliser un test antigène, PCR ou autotest deux jours après avoir appris que vous avez été en contact avec une personne qui s’est avérée infectée. Si votre test est positif, et uniquement dans ce cas, il vous est demandé de vous isoler.

Pour rappel, un schéma vaccinal est considéré comme complet une semaine après l’injection d’une dose de vaccin Janssen ou de deux doses d’autres vaccins. Une deuxième dose de rappel est recommandée pour les personnes de plus de 80 ans immunodéprimées trois mois après la dernière injection ou infection, et pour les personnes âgées de 60 à 79 ans après six mois.

Leave a Reply

Your email address will not be published.