Toulouse. L’hôpital universitaire de Burban n’accepte que les urgences vitales et les médecins concernés

L’accès aux urgences de l’hôpital universitaire de Burban est restreint. (©Actu.fr/LF)

En raison du mouvement de grève qui a débuté il y a cinq semaines, les urgences ont été opérées CHU de Burbantome Toulousesera modifié demain, lundi 4 juillet 2022.

Seules les urgences vitales

Dans un communiqué, le CHU de Toulouse précise : « Du lundi 4 juillet 2022 à 8h00 au mardi 5 juillet 2022 à 8h00, les urgences physiques et psychologiques pour adultes enHôpital de Burban Vous ne recevrez que les urgences vitales que le Samu (Allo 15) traite. »

Le CHU conseille même d’appeler le 15 avant de se rendre aux urgences A partir de ce soir, dimanche 3 juillet 2022.

Rangueil reste ouvert, mais reste concerné

noter la salle d’urgence rangeil Il reste ouvert normalement mais recevra les dossiers indiqués par le 15 en priorité.

“Si votre état de santé ne justifie pas d’appeler le Samu mais que vous souhaitez une réponse médicale adaptée à vos besoins, appelez les établissements de santé privés, votre médecin traitant ou le 3966 après 20 heures pour prendre en charge un médecin généraliste”, précise-t-il. C’est quoi Toulouse.

Les grévistes dénoncent des conditions de travail “inacceptables” et réclament un emploi. Le recrutement vient d’être annoncé par la direction, mais la nouvelle n’a pas convaincu les grévistes d’arrêter leur mouvement.

Les médecins inquiets des conséquences de la grève

Dans un communiqué, le bureau de la commission médicale constituante du CHU de Toulouse, qui regroupe une quinzaine de médecins, a fait part de ses inquiétudes face au mouvement de grève qui dure depuis plusieurs semaines.
“En l’absence d’un niveau minimum garanti de service aux urgences les jours de grève, la communauté médicale exprime sa vive inquiétude quant aux risques médicaux pour les Toulousains chargés des soins d’urgence, ainsi que pour les autres patients, du fait et de la déprogrammation des inévitables conséquences de cette situation. »
Les médecins signataires disent être à l’écoute des revendications des grévistes, mais en appellent « au sens des responsabilités et au sens moral de chacun pour permettre l’organisation d’un service minimum et la poursuite de l’activité d’urgence dans le respect du droit fondamental de grève ». situation peut trouver une solution à court terme, avant que les conséquences néfastes n’apparaissent.” pour les patients.

.

Vidéos : Actuellement dans Actu

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre Actu Toulouse dans l’espace My Actu. En un clic, et après inscription, vous retrouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.

Leave a Reply

Your email address will not be published.