Elle se dit “rebelle et” dégoûtée… Mais que s’est-il passé ?

Quand elle a quelque chose à dire, elle n’hésite pas à le faire. Depuis de nombreuses années, Kristen Bravo partage son discours rauque avec les auditeurs et les téléspectateurs et n’a jamais proposé de conditions. Elle l’a encore prouvé sur Instagram alors qu’elle revenait tout juste de Corse, après son mariage avec Stéphane Bachot.

En parlant de son union, la compagne de Laurent Ruquier venait d’accorder une interview à nos confrères de chere dans ce sujet. Elle a mentionné la tenue qu’elle a choisie pour cette journée spéciale et c’est surprenant. En effet, Kristen Bravo n’a pas eu besoin de se détruire pour acheter la robe et les accessoires de ses rêves. “C’est très simple, c’est du recyclage”Dans un premier temps, elle avoue, avant de préciser que c’est une amie à elle qui lui a conseillé : “Pendant deux mois, j’ai galéré pour trouver une robe avec un élastique. Mon amie Isabelle, qui sait coudre, m’a dit : ‘Mais la jupe que j’ai portée l’été dernier te va bien.’ C’était une jupe de plage que j’avais achetée pour 20 euros.”.

l’affaire ne passe pas

L’animateur ajoute qu’ils se sont ensuite rendus “BHV a acheté de la dentelle. Elle l’a customisée en cousant deux lacets dessus. Nous avons fait la même chose sur le haut.”. Concernant ses chaussures, celle qui les coiffe grosses têtes Et qui a fait une surprenante liste de cadeaux, elle fait confiance à sa fille pour avoir Mules roses tachetées à 29,95 € chez Zara.

Une simple tenue lui a pourtant permis de vivre l’un des plus beaux jours de sa vie… jusqu’au samedi 2 juillet. En effet, alors qu’elle regagnait sa péniche à Paris, Christine Bravo a été témoin d’un spectacle dégoûtant devant son bateau. “Certains d’entre vous me demandent si j’ai laissé ma péniche à Paris au profit de mon village corse. La réponse est non, mais c’est ce que j’ai découvert sur mon poste d’amarrage, à 200 mètres de Notre Dame, à mon retour.”regretté en dévoilant des images dans lesquelles on pouvait remarquer des déchets partout sur le pavé des trottoirs parisiens… “Alors évidemment je me pose la question. Est-ce que je vis dans la pagaille et la misère ou en Corse qui respecte son environnement ? Et on va montrer cette honte au monde entier aux JO ? Je suis dégoûtant. Dégoûtant .”Enfin conclu avec une grande entreprise.

À voir aussi : TPMP : les excuses de Jean-Michel Mer après “Zezi’s Gate” !

RF

Leave a Reply

Your email address will not be published.