Les actions d’Atos ont chuté alors que son patron prend la sellette

L’action Atos affiche lundi la plus forte baisse de l’indice SBF 120, victime d’articles de presse indiquant que certains actionnaires du groupe de services numériques réclament le départ de son président, Bertrand Meunier, et une dégradation de la recommandation signée Exane BNP Paribas.

Peu après 13h, l’action Atos chutait de 7,1% à 11,77€. Le cours de Bourse s’est effondré de 37% depuis le 13 juin, veille de l’annonce par le groupe d’un projet de scission en deux sociétés distinctes et du départ de son directeur général, Rodolphe Belmer, d’ici à septembre . Selon ce projet, la première société conservera le nom d’Atos et regroupera les activités historiques de gestion de l’infrastructure des centres de données, tandis qu’une autre société, baptisée Evidian, regroupera les activités liées à la transformation numérique ainsi que les activités de Big Data et Sécurité (BDS).

Pour les actionnaires d’Atos, “La présentation du nouveau plan stratégique par Rudolf Belmer le 14 juin, le directeur général démissionnaire et le désaveu par son conseil d’administration moins de six mois après son arrivée, a été un coup dur”, pointe le journal Le Monde lundi. Depuis, les actionnaires d’Atos “ne décolle pas” et d’autres « Ils ont été nombreux à écrire au Conseil d’Administration pour exiger le départ du Président Bertrand Meunier »Le journal ajoute, citant des sources bien informées.

Agefi-Dow Jones a contacté un porte-parole d’Atos qui s’est refusé à commenter cette information.

L’objectif est de 9 euros

Interrogé par Le Monde, Bertrand Meunier a déclaré que Les discussions avec les actionnaires sont confidentielles.sans surprise « Dans une période comme celle que traverse Atos, il y a plus de questions ». Le PDG d’Atos a également confirmé avoir Un dialogue permanent avec les actionnaires, qu’ils soient petits ou grands. Et la réponse est “Aux questions des fonds d’investissement très sérieux pour leur apporter des éclairages qu’ils n’ont pas”.

Lundi, la participation d’Atos a également été entravée par la dégradation de la note de recommandation d’Exane BNP Paribas, qui est passée de “neutre” tome «Musée Performance» sur la valeur et a abaissé son objectif de cours de 21 à 9 euros.

Depuis le début de l’année, la part des analystes recommandant de vendre les actions Atos a augmenté de 15 points de pourcentage, à 27 %.

Leave a Reply

Your email address will not be published.