Affaire Omar Raddad : Qui sont Martial et Jean-Claude P., deux frères au passé judiciaire troublant, suspects dans la nouvelle enquête ?

auteurs Ministère de l’Injustice qui a révélé qu’il y avait eu une enquête secrète sur eux, entre 2002 et 2004, a fait taire leur nom et a renommé le plus jeune Fernand.

Dans un article d’avril intitulé “Le nouveau chemin des gitans”, France dimanche évoque un “certain combat”.

Le 27 mai, l’hebdomadaire marocain TelQuel est allé encore plus loin dans l’excitation “Deux frères, Martial B. et Jean-Claude B.” Il révèle le nom du restaurant de Cagnes-sur-Mer, La Bolognese.

Les deux sont morts

Avec ces deux éléments d’identification et d’accès à ses propres archives, Bonjour Il a pu retrouver la trace de ces deux hommes particulièrement importants pour la brigade régionale de Nice au début des années 2000.

Les gendarmes étaient-ils vraiment sur les talons des commanditaires du meurtre de Jesselyn Marshall, ou faisaient-ils fausse route ?

L’enquête complémentaire ordonnée par la commission d’enquête du Tribunal permettra-t-elle de le découvrir ?

Les deux hommes n’ont pu être entendus. L’un est décédé il y a 16 ans, et le second en mai, quelques jours à peine avant que la cour d’enquête du tribunal de révision ne donne le feu vert à de nouvelles enquêtes.

Jean-Claude, organisateur d’un concours de beauté accusé de viol

Dans les images qui Bonjour Après que son corps ait été exhumé de la tombe, il souriait tout sourire entouré de sirènes au bord de la piscine, ou dans le hall d’un hôtel de luxe.

Jean-Claude, l’organisateur de concours de beauté, de collier de barbe et de remise en forme d’ours, est décédé en 2006, à l’âge de 66 ans, peut-être des suites de la prise de barbituriques.

Il y a quatre ans, il avait été mis en examen pour viol sur mineure et agression sexuelle sur mineure de 15 ans, avant d’être renvoyé devant la cour d’assises des Alpes-Maritimes.

Azurian, éleveuse de chiens et vendeuse de meubles francilienne fondée dans les années 1970 à La Colle-sur-Loup, a rejoint le comité Miss France. Geneviève de Fontaine lui avait confié la mission de la délégation Côte d’Azur avant d’appeler à sa démission. “Il n’a pas agi conformément à nos règlements” dit la dame au chapeau Bonjour.

Dès lors, le délégué de la direction licencié forme sa propre commission et organise des concours de beauté à Nice et à Paris entre 1997 et 1999, couronnés de nombreux échecs.

En 1999, deux d’entre eux portent plainte pour viol. Il était également soupçonné d’avoir touché trois filles âgées de 5, 11 et 14 ans.

Celui qui n’a cessé de clamer son innocence, dénonçant “une manipulation flagrante”, vient de déposer un pourvoi en cassation contre son dernier non-lieu aux crimes. Il est mort sans attendre de connaître sa décision.

Martial, mec autoritaire et violent“, “Qui aimerait être appelé un père spirituel”

Producteur, restaurateur, Martial, père de onze enfants, est décédé subitement mi-mai à Brignole à l’âge de 72 ans. Sa famille a annoncé avant sa mort une crise cardiaque, savait-il qu’il était en vue ? Le livre vient d’être publié et a été repris par de nombreux médias.

Avant de s’installer dans le Var, Martial B. a tenu jusqu’en 2019 un restaurant de plage à Menton, qui a accueilli plusieurs concours de beauté.

Il a également été à la tête d’une société de production qui a lancé et géré les intérêts de plusieurs artistes, notamment François Corbert, chanteur et animateur du Dorothy’s Club à Antin 2, décédé en 2018.

En 2002, lorsque le témoin comparaît à la gendarmerie, l’homme est incarcéré dans une affaire de tentative de meurtre, pour laquelle il est jugé l’année suivante par la cour d’assises des Alpes Maritimes.

Dans un premier temps il était soupçonné d’avoir ordonné une répression punitive il y a 7 ans, en s’attribuant les services d’un voyou qui allait lui demander de l’armer, il a finalement été condamné à 4 ans de prison dont 18 mois pour coups et blessures avec préméditation .

pendant le procès, Bonjour Suivi, le père de famille décrit par ses filles “Comme une bête dominatrice et violente”, “qui aimait qu’on l’appelle un parrain”..

“Il voulait montrer tout le temps qu’il était le plus fort. Mais il ne l’a pas fait seul.” L’un d’eux est toujours d’actualité.

Juste avant son incarcération, un dénicheur de talents a couru, par des hommes de paille, Le Piano Blanc, un restaurant spectacle situé à l’embouchure du Loup, à Villeneuve-Loubet.

Un lieu insolite en fit une boîte de nuit sous l’enseigne du King’s club mais fut bientôt fermée par la commune en raison de nombreux désagréments qui troublèrent le calme des habitants.

Au sein de sa famille comme dans le milieu professionnel, l’homme n’avait pas que des alliés. Le témoin, sachant qu’il était détenu depuis plusieurs années, a cru vouloir régler des comptes ?

Martial, qui en 1991, année de la disparition de Ghislaine Marshall, fut également chancelier de la commune de Cagnes-sur-Mer, sous le premier mandat de Suzanne Sauvaijo, et fut très populaire vers la fin de sa vie. L’annonce de sa mort a déclenché une vague de tristes messages sur les réseaux sociaux.

La personne photographiée par ceux qu’ils ont connus récemment “homme bon et bienvenu”, “Avec un grand coeur“, « Une très belle âmeIl a rejoint son frère Jean-Claude dans le caveau familial du cimetière de La Colle-sur-Loup, et a peut-être emporté avec lui un lourd secret.

Leave a Reply

Your email address will not be published.