Après 30 ans, ce jeu est enfin là : Découvrez l’histoire d’une bûche folle !

Skull & Bones, Cyberpunk… Il y a des jeux qui passent beaucoup de temps à se développer. Mais tout le monde auquel vous pouvez penser ne se rapproche pas de ce jeu qui était initialement prévu pour l’arcade SEGA et qui est finalement sorti sur Nintendo Switch, PS4, Xbox One et PC près de 30 ans plus tard. Retour sur l’histoire de ce jeu vidéo qui n’aurait jamais dû voir le jour.

indice

  • Parrain de Wonder Boy
  • Résurrection rétrograde inattendue
  • Sorti près de 30 ans plus tard

Parrain de Wonder Boy

Nous voici au début des années nonante. Les Stations Arcade, malgré un léger recul, continuent d’atteindre le pinacle des jeunes joueurs et leur ont permis de découvrir des titres devenus mythiques. C’est notamment le cas de Wonder Boy, une licence de Westone. En 1992, la société japonaise s’est lancée dans un projet similaire : un jeu de plateforme coloré en deux dimensions avec le beau nom Clockwork Aquario.

Cette nouvelle licence du géant de Westone est encore censée se démarquer, tant au niveau du gameplay et de l’univers, que des capacités techniques. À cet égard, Clockwork Aquario est particulièrement ambitieux. Les développeurs veulent repousser les limites du système Sega 18. De plus, on retrouve dans la grosse équipe du nom qui a travaillé sur la célèbre licence Wonder Boy, comme Ryuichi Nishizawa (papa de la franchise) et Takanori Kurihara.

Bref, Westone veut frapper fort pour cette nouvelle licence. Mais malheureusement, les choses ne se passent pas comme prévu… Depuis 1993, le vent tourne du côté de l’industrie du jeu vidéo. Les plateformes 2D ne sont plus populaires, c’est maintenant l’ère des jeux et des combats 3D. Du coup, un titre comme Clockwork Aquario n’a vraiment plus sa place. Les premières sessions de test dans les salles d’arcade locales ne sont pas concluantes. Peu de joueurs s’en soucient, préférant démarrer des jeux courts du moment plutôt que de passer de longues minutes devant SEGA et le Westone Terminal. Autant dire qu’en quittant Clockwork Aquario, les deux risquent de fabriquer un four inimaginable. En 1994, Clockwork Aquario a été définitivement annulé.

Après 30 ans, ce jeu est enfin là : Découvrez l'histoire d'une bûche folle !

Malgré ces changements dans l’industrie, nous sommes restés fidèles au type de plateformes, notre domaine d’expertise. Nous pensions que la tendance des jeux de combat allait s’estomper, mais elle n’a jamais pris fin et elle devient de plus en plus populaire.

Ryuichi Nishizawa

Pour Westone, l’annulation de Clockwork Aquario signale l’abandon des arcades. Face à un marché qui ne lui correspond plus, l’entreprise décide de se tourner vers les jeux consoles. Un redressement en demi-teinte ne permet pas à Westone de s’imposer comme un acteur privilégié de l’industrie. Après des années de survie, le couperet tombe en 2014 : Weston fait faillite. Mais alors que le studio est vraiment mort et enterré, Clockwork Aquario renaît de ses cendres. Ça a commencé sur les réseaux sociaux Le retour le plus inattendu de l’histoire du jeu vidéo.

Après 30 ans, ce jeu est enfin là : Découvrez l'histoire d'une bûche folle !

Résurrection rétrograde inattendue

Tout commence par simple. Un blogueur japonais partage avec ses lecteurs une photo d’un vieux jeu qu’il a pu tester lors d’une session de quiz locale dans sa salle d’arcade au sous-sol. Cette capture simple est incroyable, fait parler les gens et gère tous les réseaux sociaux. Clockwork Aquario vient d’être découvert par le grand public, 12 ans après son annulation. Mais rien ne se passe.

Après 30 ans, ce jeu est enfin là : Découvrez l'histoire d'une bûche folle !

Ce n’est qu’à la sortie de Monster World Collection en 2012 que Ryuichi Nishizawa a réalisé l’intérêt soudain que Clockwork Aquario générait. Redécouvrir le monde merveilleux de Wonder Boy et Monster World a donné envie aux joueurs de découvrir enfin le monde mystérieux de Clockwork Aquario. Outre l’allure du côté rétro, l’idée de mettre la main sur un jeu perdu depuis longtemps que seule une poignée de joueurs a pu tester fait rêver petits et grands curieux. Il apparaît sur les réseaux sociaux.

Face à cet enthousiasme, Ryuichi Nishizawa décide de ressusciter son enfant mort-né. Il fait défiler les fichiers sur son ancien ordinateur et finit par trouver le code source Clockwork Aquario. Histoire de prendre la température, il a tweeté la nouvelle :

Ce n’est pas un chichi avec un double Z, mais l’annonce prend tout de même une certaine communauté de joueurs. Ryuichi Nishizawa y croit, et va donc voir le Studio M2, qui s’est illustré à juste titre dans la Monster World Collection et SEGA 3D Classics. Mais malheureusement, rien ne s’est passé… rien Jusqu’en 2018. Cette année-là, un acteur majeur est entré dans cette histoire : Dennis Mendel et son studio, Strictly Limited Games.

Après 30 ans, ce jeu est enfin là : Découvrez l'histoire d'une bûche folle !

Travailler dur pour signer le retour d’un autre jeu annulé en 1994, Ultracore, L’équipe est très intéressée par cette histoire de code source Clockwork Aquario. Il faut dire qu’une grande partie des développeurs sont fans de Wonder Boy. Alors faire revivre son successeur spirituel est une sorte de rêve pour eux. S’appuyant sur leurs travaux précédents, ils n’ont eu aucun mal à obtenir le code du jeu, ils ont donc décidé de travailler sur une démo du jeu à montrer à son créateur au Tokyo Game Show 2019. Ryuichi Nishizawa a été envahi et ce moment marque le début d’une collaboration majeure qui vise à donner vie à ce jeu au destin tragique, tout en signant l’un des records les plus inattendus du monde du jeu vidéo.


Sorti près de 30 ans plus tard

Après une très longue pause, le développement de Clockwork Aquario reprend en 2019, avec les membres de l’équipe d’origine. Le programmeur Takanori Kurihara dirige le projet qui ne se limite pas à une simple refactorisation/implémentation. De vrais travaux de restauration ont déjà été lancés pour escalader le socle tout en comblant les tronçons qui ont disparu avec le temps.

Lorsque nous avons commencé à travailler sur le jeu, nous pensions disposer de tous les logiciels et données nécessaires pour le faire. Mais au fur et à mesure que le développement progressait, nous avons découvert qu’il leur manquait certaines données. {…} Il était très difficile de faire correspondre les plugins aux pixels à l’époque. C’était semblable au travail d’un artisan qui restaure une œuvre d’art.

Ryuichi Nishizawa pour Gematsu

Après 30 ans, ce jeu est enfin là : Découvrez l'histoire d'une bûche folle !

Le développement de Clockwork Aquario est l’un de ces moments rares et intemporels dans le monde du jeu vidéo. En près de 30 ans, l’industrie du jeu vidéo a beaucoup changé et la façon de faire aussi. Avec Clockwork Aquario, deux époques complètement opposées, deux façons de travailler, deux visions, deux champs des possibles se sont rencontrés… Il n’est pas étonnant que ce moment reste à jamais dans la tête des développeurs.

Après 30 ans, ce jeu est enfin là : Découvrez l'histoire d'une bûche folle !

Près de 30 ans après sa création, Clockwork Aquario voit enfin le jour le 30 novembre 2021. D’un point de vue critique, le jeu n’est ni un échec ni un succès. Si l’âge du mécanicien n’est pas franchement bon, la nostalgie et l’effet de subtilité du titre lui permettent de marquer plus qu’une note correcte de 69/70 sur le Metacritic. Quant aux ventes, nous n’avons pas de chiffres exacts. Mais si la sortie du titre était un événement pour trop d’initiés, elle n’a pas réussi à devenir un succès grand public. Certains pourraient être tentés de dire que toute cette histoire n’en valait pas la peine. A quoi bon relancer un tel jeu et déployer une équipe entière à si petite taille ? Eh bien, la réponse est simple : Pour la passion et le plaisir de faire revivre un jeu tombé qui serait tombé à jamais dans l’oubli.

Ce jeu a une vision. C’est presque un miracle que le jeu annulé soit maintenant en vente 27 ans plus tard.

Ryuichi Nishizawa pour Gematsu

Après 30 ans, ce jeu est enfin là : Découvrez l'histoire d'une bûche folle !

Clockwork Aquario n’est ni une nouvelle version ni un portage, mais un jeu qui a commencé en 1992 avant de traverser une longue pause et qui est finalement sorti en 2021. Certes, il n’a pas fallu 29 ans pour se développer, mais le titre enregistre tout de même le temps le plus long entre sa création et sa sortie. A ce titre, il est immatriculé en Livre Guinness des recordsdans lequel cette interruption soudaine du temps est officiellement célébrée 28 ans et 81 jours.

Grâce à Strictly Limited Games et ININ Games, Ryuichi Nishizawa a pu vivre un rêve devenu réalité : ramener son enfant à la vie, mais aussi dans l’univers de feu Westone. En parallèle, Monster World/Wonder Boy ont eu le droit à plusieurs rediffusions, et ils ont été plus ou moins bien accueillis mais jamais détestés. Même Ryuichi Nishizawa s’est laissé aller à des idées folles, comme un remake du shoot’em Aurail ou encore le retour de la collection Milano no Arbeit, une merveille de pixel art jamais sortie en dehors du Japon. Rêves simples ou projets en cours ? L’avenir nous le dira, mais ce qui est certain, c’est que les vieux jeux passent toujours de bons moments.

Leave a Reply

Your email address will not be published.