Byrne : Divers faits à retenir dimanche matin

Cambriolage de sac à main suspecté : Un Bao mineur a été présenté au parquet vendredi matin. Il a été arrêté par la police, soupçonné d’avoir commis au moins trois enlèvements dans la région de Saragosse à Pau et au Centre Leclerc. Les faits se sont déroulés les 2, 3 et 4 juillet et trois victimes, dont 84 ans, ont porté plainte. Pour cette dernière, il couperait la bandoulière de son sac à main avec un couteau. La vidéosurveillance dans la ville aurait pu identifier l’auteur présumé.

Abattre les magasins à coups de marteau : La police municipale a interpellé, dans la nuit de jeudi à vendredi, un homme de 56 ans rue du Loup à Pau. Il aurait endommagé les devantures d’un salon de coiffure et d’un restaurant à coups de marteau. Il comparaîtra le 26 septembre dans le cadre de sa comparution avec un pré-aveu de culpabilité.

harceler son ex-femme : Un homme d’une trentaine d’années a été arrêté jeudi à Bau, puis traduit en justice vendredi, soupçonné d’avoir agressé sexuellement son ex-petite amie, elle aussi âgée d’une trentaine d’années. Il lui aurait passé plusieurs coups de fil et lui aurait rendu visite chez elle et dans des endroits qu’elle fréquentait régulièrement. Il sera bientôt jugé.

L’interprétation chez les automobilistes se termine par la violence : Mercredi dernier, en fin d’après-midi à Pau, une dispute a éclaté entre deux automobilistes du secteur de Tresbuy. L’un d’eux, un jeune de 20 ans, finit par frapper le second qui a reçu une balle dans le cou, et s’est ensuite rendu à l’hôpital pour le faire recoudre. Le soir, la victime voit la voiture de son agresseur garée rue Guichenné. Il a immédiatement appelé la police municipale qui est venue arrêter le premier conducteur. A l’issue de sa garde à vue, il a reçu une formation pénale assortie de 70 heures de travaux d’intérêt général, pour violences volontaires avec l’ITT de moins de 8 jours. Notant qu’il était également en possession d’une cartouche de gaz lacrymogène lors de son interpellation, une arme prohibée qu’il avait menacé d’utiliser lors de la dispute avec la victime.

La rédaction vous conseille

Incendie arrangé dans un appartement à Bo, trois personnes ont été transférées : Les sapeurs-pompiers de Bau sont intervenus samedi vers 7 heures du matin pour allumer un feu dans un matelas dans un appartement situé au 12e étage d’un immeuble, le Corse Lyautey. Si l’accident n’avait fait aucune victime, il aurait pu causer suffisamment de dommages aux occupants pour les forcer à déménager. Ils ont été pris par la mairie.

Il veut la laisser le frapper : Une femme dans la trentaine aura droit à une formule pénale le 9 septembre, qui est impliquée dans la commission d’actes de violence contre son partenaire. Sous les yeux d’une voisine, cette dernière a reçu des coups de poing et de pied alors qu’il voulait la quitter. Le couple est ensemble depuis deux mois et vient d’emménager avec elle.

Petit accident, gros embouteillage sur A 64 : Peu avant midi samedi, les pompiers de Mourenx-Artix, Arthez et Orthez sont intervenus sur l’A 64, près de Mont après un petit accident qui a laissé une des voitures sur la voie de gauche. Il n’y a pas eu de blessé, mais une fillette de 7 ans a tout de même été transportée à l’hôpital de Pau pour des tests. En revanche, l’accident, survenu à la fin de cette semaine de départ, a provoqué des embouteillages allant jusqu’à quatre kilomètres.

Inconfort dans le sanctuaire d’Ayus : Des militaires de la gendarmerie montagnarde d’Oloron sont allés secourir un randonneur espagnol de 64 ans malade au refuge d’Ayios samedi vers 15 heures. Il a été transporté par avion à l’hôpital de Bao. Un peu plus tôt, ils avaient fait le même genre de sauvetage avec un homme de 84 ans au Pic du Midi de Bigorre, qui avait été transporté à l’hôpital de Tarbes.

Renforts de police sur la Côte Basque : Comme chaque année, à cette période, avec l’afflux massif de touristes sur la côte basque, il faut toujours y adapter la présence policière. Les renforts, constitués essentiellement d’agents de secours et de police, de la Brigade anticriminalité (BAC) et d’unités d’enquête, complètent le matériel déjà déployé sur les Pyrénées-Atlantiques. Mercredi dernier, le gouverneur Eric Spitz a annoncé l’arrivée de 18 agents du PSP à Hendaye, Biarritz et Bayonne, ainsi qu’un CRS de 80 personnes sur la Côte basque. Vingt-trois sauveteurs CRS seront ajoutés à deux centres de secours.

Leave a Reply

Your email address will not be published.