Florent Bagni, “C’est la fin”, s’empare de son argent…

Il a été capturé dans son traitement. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la chimiothérapie des granules d’Azocina est loin d’être facile. Voici les découvertes de Florent Bagni.

Ses secrets sur sa maladie

Florent Bagni est un artiste très connu en France. Il n’est donc pas étonnant que les Français aient été attristés d’apprendre que le chanteur était atteint d’un cancer. Pour rappel, c’est au début de l’année 2022 que le musicien a partagé cette triste nouvelle avec ses fans. C’est à travers une vidéo partagée sur Instagram.

Pourtant, malgré la gravité de sa maladie, Florent Bagni a toujours gardé du courage dès le début de son combat et sa présence en finale de ‘The Voice’ en est la preuve. D’ailleurs, avant cette finale, le père de l’Inca et d’Ael s’est confié sur son cancer avec Nikos Aliagas, pour le Gala.

Ce jour-là, il a révélé qu’une fois la saison de “The Voice” terminée, il commencerait sa dernière chimiothérapie, “Alors c’est fini !”. Très positif sur son mal-être, Florent Bagni sait déjà ce qu’il fera une fois vaincu le cancer.

Il a révélé: “Je vais me réparer, profiter de la vie et de mes proches proches de la nature et c’est une opportunité.”

Il a ajouté qu’il aurait des “examens” pendant les six mois de sa chimiothérapie et qu’après cela, il serait de retour sur scène. En attendant, le musicien doit “remplir” un peu selon ses propos.

La chimiothérapie n’est pas facile

Si la santé de Florent Bagni s’est améliorée aujourd’hui, le chanteur n’a jamais connu de traitement chimique facile, selon une révélation. Après avoir affirmé qu’il sortait du tunnel, le père protecteur a admis qu’il avait subi une “chimiothérapie pure”.

Le traitement qu’il voit comme “Castania” s’accompagne aussi d’une radiographie, durant cette période des plus difficiles, Florent Bagni a notamment souffert de chagrin d’amour pendant plus de dix jours.

“Vous savez, le mal de mer que vous avez après une semaine à terre”, a-t-il ajouté.

Il explique que ses deux premiers traitements de chimiothérapie ont été plus faciles, mais qu’à partir du troisième, les choses se sont compliquées. En effet, après avoir constaté que le compagnon d’Azocina “réagissait très bien” à ses premiers traitements de chimiothérapie, les médecins ont rendu les médicaments suivants plus difficiles.

Son traitement semble avoir porté ses fruits car selon Florent Bagni lors de cet entretien, sa tumeur a diminué de taille. S’il a initialement la taille d’un “bon kiwi”, un carcinome inopérable a à peu près la taille d’une noix.

Nul doute que sa force, son courage et son optimisme y sont pour quelque chose. D’autant que Florent Bagni est bien épaulé durant son combat. Outre les fans qui ne cessent de lui envoyer leur amour depuis la triste annonce, le chanteur peut aussi compter sur lui-même. Elle est sa femme Azusina et leurs deux enfants : les Incas et les Ele.

ses secrets sur la mort

Bien avant qu’on lui diagnostique un cancer, Florent Bagni évoquait la mort. A l’époque, le chanteur avait accordé une interview à France Bleu à l’occasion du lancement de son pseudo “After Us”. Au cours de son entretien, le compagnon d’Azocena a partagé à quel point il avait envie de quitter ce monde.

Si Florent Bagni avoue qu’il n’y a pas beaucoup réfléchi, il précise néanmoins qu’il aimerait perdre la vie “avec le sourire”. Il a également déclaré qu’il ne voulait pas mourir jeune, mais qu’il aimerait vivre le plus longtemps possible “sans tomber malade”. Une fois parti, Florent Bagni souhaite être “créé sur le bûcher”, car d’où il vient, dit-il, les morts ne sont pas enterrés.

Il a conclu en disant : “Je vais fumer et ça me ressemblera.”

Leave a Reply

Your email address will not be published.