Mubasher – “Avec un mouvement de blâme, les Nubiens risquent de se brûler les doigts”, selon Atal

“Il n’y aura pas de guerre de succession à moins que la période de cinq ans ne réussisse”: l’auror Bergé rejette l’idée de “créer des écuries pour 2027”

Alors que la presse, JDD en tête, se fait l’écho des nouvelles ambitions au sein du gouvernement avec Vision 2027, et qu’Edouard Philippe vient d’adresser une carte postale vidéo à ses partisans, l’auror Bergé, patron du groupe Renaissance à l’Assemblée nationale, prévient en Journal du dimanche: “Il n’y aura pas de guerre de succession tant que le quinquennat ne sera pas couronné de succès, et ce ne sera le cas que si nous sommes solidaires.”

Renaissance (le nouveau nom du LaREM), MoDem, mais aussi Agir, Horizons etc. Les formations majoritaires sont nombreuses et chacune semble véhiculer une ambition personnelle. “Notre sujet n’est pas la création d’écuries pour 2027”, assène Aurore Bergé.

Licornu confirme la fin de Barkhane au Mali, mais précise que “la sécurité des Français passe par l’Afrique”

Le ministre des Armées se rendra vendredi au Niger. Dans le cadre de ce déplacement, le ministre des Armées s’est exprimé dimanche sur la position de la France en Afrique dans un dinar jordanien. Sébastien Licornu a confirmé que la force de Barkhane vivait ses dernières heures au Mali : « Nous avons déjà fermé les bases de Menaka et de Gossi. Il reste Gao. Nous ne sommes pas stricts sur le calendrier et ce départ peut avoir lieu entre fin août et Septembre.”

Cependant, ce n’est pas la fin de la présence française dans la région, car la France maintient actuellement 2 500 soldats. C’est en tout cas ce que laissent entendre la suite des déclarations du ministre : “La sécurité des Français passe par le continent africain”.

Atal pense qu'”aucun noobs ne risque de se brûler les doigts” en faisant une censure

Certes, il a récemment changé de porte-parole délégué aux comptes publics du ministère, mais ce poste technique ne l’empêche pas d’aborder des sujets hautement politiques au nom de l’exécutif. Dans une interview qu’il a donnée dans l’affaire Parisien Ce dimanche, Gabriel Atal saute des épées avec l’opposition.

Alors que les Nubiens, menés par la France insoumise, s’apprêtent à faire lundi une proposition de censure pour renverser le gouvernement – mais sans grand espoir de le faire, Gabriel Attal a tiré : “Avec la proposition de censure, les Nubiens espèrent nous mettre sur le gril mais elle risque de se brûler les doigts.”

Commentant la volonté exprimée par Jean-Luc Mélenchon de mener un grand rassemblement contre la hausse du coût de la vie en septembre, il s’est aussi montré cynique : “La France Insoumise nous dit : ‘Faisons tomber le gouvernement en juillet, et retrouvons-nous à un manifestation à la rentrée, et en attendant repartez « heureux » ! »

Leave a Reply

Your email address will not be published.