A l’assemblée, Bourne prend ses distances avec Le Pen

La Première ministre Elizabeth Bourne a vivement répondu à Marine Le Pen, qui a ouvert le bal aux premières questions du gouvernement.

Ne pas avoir de “surveillance des votes” ne signifie pas “ni confiance dans le gouvernement ni participation à la majorité”, a déclaré Elizabeth Bourne mardi, lors de la première d’une série de questions au nouveau gouvernement de l’État. Le Premier ministre a répondu à Marine Le Pen qui a ouvert le bal de la contestation, en tant que chef de file du groupe RN à l’Assemblée.

La députée du Pas-de-Calais, qui n’a pas voté lundi en faveur de la motion de censure de Nobis, a salué le “pas” vers son groupe. Marine Le Pen faisait ici référence à la volonté de Gérald Darmanin de “permettre l’expulsion de tout étranger reconnu coupable d’un acte dangereux par les tribunaux”. En réponse, Elizabeth Bourne lui a fermé la porte au nez.

“Je vous ai écouté et je vous assure : je n’irai pas chercher les votes de l’Assemblée nationale (…) il y aura toujours quelque chose qui se mettra entre nous, ça s’appelle des valeurs”, a réprimandé le Premier ministre qui n’a pas la majorité absolue à l’Assemblée nationale.

“Ces valeurs (…) vous ne les partagez pas”

« ADN, ma colonne vertébrale s’appelle la République », a férocement développé l’ancien secrétaire au Travail. “Alors oui, je vous le répète, Madame Le Pen, mon identité, c’est la liberté, c’est l’égalité, c’est la fraternité, c’est la laïcité !” , a-t-elle affirmé.

“Et ces valeurs, Madame Le Pen, vous pouvez essayer de vous en emparer, je suis convaincu que vous, en fait, ne les partagez pas”, a critiqué le Premier ministre.

Et les OQTF ?

Le chef de file des députés de l’Assemblée nationale lui avait demandé il y a quelques minutes de « mettre en œuvre les engagements de sortie de territoire » (OQTF) pour les étrangers « dont la demande est encore à 90 % sur papier jusqu’à aujourd’hui ».

« Tout le monde remarquera que la même promesse faite par le même Gérald Darmanin en mai 2021 n’a pas été suivie d’effets… mais parce que nous voulons croire à la sensibilisation sanitaire, nous pouvons déjà vous dire que nous voterons pour cette mesure », dit Marine Le Pen.

“Vous n’avez pas lu le programme d’Emmanuel Macron parce que cette mesure y était incluse”, a répondu Elizabeth Borne Tack-o-Tac, avant de prendre ses distances avec la formation politique à droite du vélo.

Dès que le Premier ministre a lâché le micro, Marine Le Pen est revenue à la charge, faisant fi du pamphlet : « Et les OQTF ? Elle a tenu à applaudir son groupe.

Leave a Reply

Your email address will not be published.