La ministre Caroline Caillou dit qu’elle “garde ses ‘notes sur le mariage pour tous'”, un plan qui va à l’encontre de ‘la nature’, puis s’excuse

“C’était une mauvaise expérience.” La nouvelle ministre déléguée aux Collectivités territoriales est dépassée par ses prises de position sur la loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe. Dans un magazine gay tête de muleune pétition publiée lundi et signée notamment par une cinquantaine de députés de gauche accuse l’ancien sénateur Les Républiques (LR) de l’Oise de réhabiliter la réforme mise en place par Christian Taubira et adoptée en 2013 de « caprice »Et le Extrait de “La loi du Fatah ne respecte pas la nature et est folle”. “L’exigence du mariage homosexuel, et l’adoption d’enfants qui va avec, n’est pas simplement une conception qui va à l’encontre de la “nature”. C’est plus grave.”Et le Il a été annoncé lors d’une audience du Sénat en avril 2013.

Le ministre a déclaré l’invité du Sénat mardi matin 12 juillet “présumer” Ses déclarations niant l’utilisation du terme “fantaisie”.

“Évidemment, je m’en tiens à mes propos, mais j’ai toujours dit que la loi, si elle est adoptée, je la ferai respecter. Et puis, je vous dirai, cependant, que j’ai beaucoup d’amis parmi tous ces gens. Honnêtement, c’est une mauvaise expérience et cela m’a beaucoup dérangé. (…). Je n’ai jamais fait partie de La Manif pour tous, je n’ai jamais défilé, soyons clairs”Dit-elle.

Le ministre se retire dans la journée

Sa ligne de défense a été largement critiquée à gauche. Pierre Jouvet, porte-parole du Parti socialiste, a exprimé son mécontentement face au langage utilisé. “J’ai beaucoup d’amis parmi tous ces gens.” Homophobie ordinaire pour un ministre en France en 2022. Ces gens sont dégoûtants.était une réaction.

Les homosexuels ne méritent ni insulte ni fausse sympathieEt le C’était apprécié par lui sur Twitter Boris Valo, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale. Le mariage pour tous est un grand pas en avant vers l’égalité, et les socialistes sont fiers d’y contribuer. La progressivité promise par Emmanuel Macron est trempée dans La Manif pour tous. »

Mje Kayo, je suis désolé dans un tweet Mardi soir: “Mes mots ont blessé beaucoup d’entre vous. Je suis profondément désolé pour eux, ils étaient naturellement inappropriés. L’égalité des droits devrait toujours être une priorité dans notre travail.”

Demande de pétition “lancement” De deux autres ministres accusés d’avoir un « Manifestation passée pour tous » et être “Le notoire des LGBTQIAphobes”. Parmi eux, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, qui a participé à La Manif pour tous en 2012. Puis un ancien membre de l’UMP a annoncé qu’en tant que maire de Turquin, tu ne vas pas fêter[t] Personnellement, il n’y a pas de mariage entre deux hommes et deux femmes.. Les propos avaient déjà irrité les militants lors de sa première nomination au poste de ministre de l’Intérieur en 2017.

A cette époque, une pétition avait déjà été déposée Pour un gouvernement qui ne promeut pas le racisme, la culture du viol ou les LGBTQI.

Tel que cité par Christophe Picchu, ministre de la Transformation environnementale

Le texte fait également référence à Christophe Picchu, l’actuel ministre de la Transition écologique, qui, de son côté, Signé en Valeurs actuelles (…) chaire” Contre le mariage homosexuel, qui Il parle de la « ruée vers les repères d’origine »..

La pétition explique en outre que Ils ont pris la décision de se retirer. En 2016 dans sa ville natale d’Angers, Affiches de campagne de prévention du VIH sur la base qu’elles représentent des paires d’hommes. Puis l’édile a précisé qu’il le voulait Protéger les jeunes enfants des visuels et des messages non « forme et contenu » peut passer “provocant”.

Le président, élu pour repousser l’extrême droite anti-gay, ajoute à son gouvernement deux visages de La Manif pour tous : Mje Caroline Caillou, ministre plénipotentiaire à la cohésion des territoires, et Christophe Picchu, ministre de l’environnement et de la transition énergétique »peut-on lire dans ce texte publié lundi.

Nous exigeons le départ de ces trois ministres qui parlaient au nom du mouvement de haine et de rejet., A demandé. A l’initiative du député de La France insoumise (LFI) Andy Kerbrat, la tribune a été signée en privé par les parlementaires “rebelles” Ugo Bernalesis, Mathilde Pano, Daniel Obono et Adrian Quatainens.

Le monde avec l’AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published.