Les forfaits mobiles pleins de gigaoctets sont nombreux, mais la consommation ne décolle pas

Les forfaits mobiles pleins de gigaoctets sont nombreux, mais la consommation ne décolle pas

Les abonnés mobiles en France consomment désormais en moyenne 13 Go de data par mois. Parallèlement, les opérateurs proposent des offres qui dépassent souvent les 100 Go.

A l’heure où les opérateurs se disputent les forfaits riches en données, il semble que l’intérêt des consommateurs soit largement relatif. Pourquoi proposer des offres comprenant parfois plus de 200 Go de data à des abonnés qui consomment dix fois moins ? C’est la question que l’Arcep peut se poser dans son nouvel observatoire des marchés des communications électroniques en France. Au cours du premier trimestre 2022, Le trafic par abonné 4G continue de croître, atteignant près de 13 Go par mois, soit +15% en un an ce trimestre.L’organisateur annonce.

L’augmentation de l’utilisation et de la consommation est négligeable par rapport à la prolifération des forfaits enrichis en données disponibles sur le marché. Si Free Mobile a ajouté 60 Go au forfait premium à 19,99 euros par mois en janvier dernier, et l’a porté à 210 Go, l’opérateur ne révisera pas sa hausse tarifaire. Ce gain apparaît comme un moyen pour l’opérateur de préparer ses abonnés à la démocratisation de la 5G et des usages qui en découleront, entraînant une forte croissance du trafic sur les réseaux. Aujourd’hui, les abonnés Free Mobile sont parmi les plus gourmands en data du Vieux Continent, consommant au moins 20 Go de data par mois.

Au contraire, certains opérateurs comme Bouygues Telecom essaient d’augmenter le prix de leurs offres en offrant plus de giga en retour, les offres sont parfois folles. Après avoir suivi cette pratique légale mais fâcheuse, l’opérateur a récemment prévenu certains abonnés du spécial Black Friday lancé en novembre dernier que leur facture serait majorée de 3 €. En contrepartie, ils obtiendront 30 Go supplémentaires par rapport à leur enveloppe déjà conséquente de 300 Go, initialement proposée à 13,99 euros par mois. Cependant, ce n’est pas le seul changement qui a été apporté : le forfait 4G uniquement a précédemment migré vers la 5G.

En 2021, le prix des forfaits mobiles a augmenté de 3,1 % en France métropolitaine. N’ayant pas réussi à s’entendre sur un retour de trois joueurs, les opérateurs, actuellement rentables, cherchent tous à reconquérir leurs marges. Et l’une de leurs stratégies autres que l’externalisation de certaines de leurs dépenses dans le déploiement de leurs infrastructures réseau, ou l’élimination de Netflix et d’autres pour leur utilisation, est en fait d’augmenter leurs revenus par abonné. Les données sont souvent une excuse.

Leave a Reply

Your email address will not be published.