L’Olympique Lyon a battu le Dynamo Kyiv (3-0) après avoir perdu le premier match ce soir

Une soirée contrastée pour l’OL et sans doute un bonus pour Peter Boss. Après leur premier match de préparation réussi contre Bourg-en-Bresse, remporté 4-2 samedi dernier, les hommes de Peter Boss ont disputé deux matchs contre le Dynamo Kyiv, au stade Pierre-Ragon de Bourgogne Gaillio.

Lors des deux premières rencontres, l’entraîneur néerlandais de l’OL a constitué une deuxième équipe avec seulement Paqueta comme titulaire potentiel pour le début du tournoi en août. Et pour ce match, qui a débuté à 18 heures, la barre était trop grande pour l’OL. Face à un adversaire qui a raté son échéance européenne, le prochain tour préliminaire de C1 contre Fenerbahçe, les hommes de Peter Boss ont dû rentrer aux vestiaires avec un but derrière eux en première mi-temps et n’ont pas réussi à renverser la vapeur en seconde (3 ). 1).

matchs amicaux

Meilleur buteur de Lacazette, l’OL fait sa rentrée

07/09/2022 à 18:51

Avec une équipe seconde et face à un effectif désireux de concourir après l’arrêt du tournoi en février dernier après la guerre d’Ukraine, l’OL a dû concéder la défaite aux dominants visiteurs. Rapidement dangereux dans les tentatives de Bradley Barcola (3e) ou de Lucas Paqueta (9, 17, 56), les Rhodaniens se sont progressivement fait surprendre par les attaques rapides. Debout face à Lyon, Remy Rio a raté sa sortie en fauchant Vladislav Supriha. Heureusement pour les locaux, Vladislav Vanat a trouvé le tireur de penalty pour son équipe (20).

Pantoufle des trônes principal

Donc un avertissement gratuit, mais la vraie sanction n’a pas tardé à arriver. En couvrant un ballon légèrement relâché de Cenk Ozkaçar, le capitaine Denys Garmash a pu récupérer le ballon et contourner la défense centrale turque avant de fixer Riou. Seul face au but vide, Denis Antioch a ouvert le score (27, 0-1). Sans un hors-jeu de Vanat (32e) et un double contre de Riou (41e), l’addition aurait été plus lourde à la pause.

Mais en fin de seconde mi-temps, le Dynamo a doublé son avance sur une frappe en spirale de Supriha (57, 0-2). Dos au mur, l’OL a trouvé des ressources pour riposter grâce au nouveau blockbuster Mohammed Al-Arush. Servi par le peu inspiré Tino Kadewere, Gone a trouvé la faille d’une frappe droite du pied droit en pleine lucarne (60e, 1-2).

Plus tard, une série de changements initiés par Peter Bosz ont permis à Kayne Bonnevie de vivre le baptême du feu sur le sol berjallien. Quelques minutes plus tard, le gardien remplaçant Supriyha frappe pour éviter un nouveau break (68e place). Une perte de temps : Le portier n’a rien pu faire sur la frappe en pivot du jeune Nizar Voloshin pour tuer le suspense de la rencontre (86, 1-3).

Une équipe de départ plus excitante et des gars impressionnants

Lors de la deuxième rencontre de la soirée sur un court plus habitué au ballon ovale, Peter Boss a classé ce qui pourrait ressembler à une équipe type. Lacazette était à nouveau dans l’axe de l’attaque, aux côtés du Brésilien Tite et de Carl Toko Ekambi, capitaine de la soirée. Au milieu de terrain, en l’absence de blessures de Caqueret et Tolisso, Faivre, Reine-Adelaïde et Lepenant ont été égalées. La défense était composée de Gusto-Mendes-Lukeba et Henrique tandis que Lopes tenait la cage lyonnaise.

Une combinaison qui a permis aux coéquipiers d’Alexandre Lacazette de s’imposer 3-0 face aux Ukrainiens. Le jeune Castillo Lukiba a ouvert le score d’une tête sur corner au retour des vestiaires, avant que Peter Boss n’effectue un changement de but complet après 66 minutes de jeu. L’occasion, pendant un peu moins de 30 minutes de découvrir de nouveaux visages à Lyon est un exercice. Philippe Pouille, d’une frappe puissante d’une trentaine de mètres, a doublé la mise avant que Sekou Lega ne boucle une action impressionnante qui devrait dynamiser les réseaux sociaux pendant un moment.

Trois semaines après leur retour en Ligue 1 face à Ajaccio, et alors que l’OL affrontera Anderlecht, Willem, Feyenoord et l’Inter Milan pour la suite de leur préparation, Peter Boss et ses hommes pourront s’appuyer sur cette belle victoire pour préparer la suite de la joueurs. Juillet.

matchs amicaux

Le diacre ne brûle pas devant l’euro : “On a encore des choses à peaufiner”

01/07/2022 à 22:03

matchs amicaux

7-0 : Les Bleues signent un carton pour parfaire leur préparation

07/01/2022 à 21:05

Leave a Reply

Your email address will not be published.