Sanef et Vinci accordent une remise sur les paiements en chèques vacances

Les 4,5 millions de Français qui profitent des chèques vacances peuvent déposer jusqu’à 250 euros sur leur télébadge, soit un prélèvement maximum de 25 euros.

Lundi, le franchiseur a indiqué que Sanef accorderait, comme Vinci, une réduction de 10% des dépenses de redevances payées en chèques vacances, après que le secrétaire aux Transports Clément Beaune ait demandé “gesteles compagnies d’autoroutes. Cette remise s’applique aux charges de redevances payées via les coupons vacances déposés sur les badges e-tarifs du jeudi au 15 septembre. Les 4,5 millions de Français qui profitent des chèques vacances peuvent déposer jusqu’à 250 euros sur leur e-tarif badge, avec un maximum de 25 euros pour la remise.

Après la question de dimanche au Parisien”un mouvementPour les compagnies d’autoroutes, le nouveau ministre des Transports Clement Boone abonheurRéponse mardi de Vinci, alors que la hausse des prix du carburant pèse sur le budget des vacances cet été. Lors de sa visite à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle mardi, le ministre a indiqué qu’il sera «Discussion en milieu de semaine avec les sociétés d’autoroutes pour envisager des sujets à très court terme». «Il y a la question des péages qui sont réévalués ou réévalués tous les ans, généralement en février : on attend ces discussions avec les compagnies d’autoroutes, et ça va prendre plusieurs semainesdit M. Boone.

Le groupe Sanef, filiale du groupe espagnol Abertis, a déclaré dans un communiqué :Nous sommes ouverts à la concertation avec l’Etat pour assurer à terme de meilleurs ajustements tarifaires des autoroutes, dans le nouveau contexte inflationniste que nous connaissonsVinci se souvenait pour sa part qu’elle avait suggéréPlan de décarbonation des autoroutes“Dont plateformes d’échanges multimodales, parkings partagés, et autres solutions qui se veulent”Réduire la dépendance des automobilistes au carburant». «Il est clair que tout plan d’investissement de cette taille pourrait également inclure des mesures de modération tarifaire qui limitent l’impact des implications de l’inflation sur les augmentations de redevances dans les années à venir, incluses dans les contrats de concession.», a souligné dans un communiqué Pierre Copé, président de Vinci Autoroutes.


voir également Énergie : La menace de perturbation des approvisionnements russes estraisonnableJuge Elizabeth Bourne

Leave a Reply

Your email address will not be published.