Réforme des retraites, dossiers Uber, Russie… Ce qu’il faut retenir de l’intervention d’Emmanuel Macron au JT de 13h

Emmanuel Macron est revenu à la tradition en s’octroyant le traditionnel entretien présidentiel du 14 juillet avec TF1 et France 2.

Le président a soulevé plusieurs sujets lors de son interview du 14 juillet. L’une des questions les plus attendues est l’implication d’Emmanuel Macron dans la création d’Uber en France, révélée par Le Monde le week-end dernier alors qu’il était ministre de l’Economie et que la guerre entre chauffeurs privés et taxis faisait rage.

“Je n’ai pas du tout particulièrement aidé Uber. Je n’ai pas envie d’être sous influence”, Hafez. “Quand tu es ministre, ne fais rien contre l’avis du gouvernement”

Retraites et autres réformes

Puis Emmanuel Macron a poursuivi les retraites, qu’il estimait devoir réformer, et a appelé à ce que sa réforme prenne effet à l’été 2023.

Sans donner de détails sur le contenu de la réforme, il a jugé nécessaire d’améliorer la qualité du travail, d’améliorer le travail des personnes âgées et de “travailler plus longtemps” compte tenu du travail long et pénible.

Pour rappel, lors de la dernière campagne présidentielle il avait soutenu l’idée de relever l’âge de la retraite à 65 ans comme une nécessité.

Le président a également dit vouloir revenir à l’été une loi pour réformer l’assurance-chômage, l’apprentissage et les lycées professionnels, afin de s’attaquer au problème de la pénurie de main-d’œuvre.

La guerre en Ukraine

Emmanuel Macron a ensuite évoqué la guerre en Ukraine, affirmant que la Russie consommait de l’énergie “arme de guerre”, En réponse à la décision du fournisseur Gazprom de suspendre pendant dix jours la livraison de gaz via le gazoduc Nord Stream 1.

Il a ajouté que nous devions nous préparer à un scénario où nous devions nous passer complètement du gaz russe. Il a précisé que la France réapprovisionne ses réserves de gaz et que ses capacités de stockage seront remplies à l’automne.

“Aujourd’hui, nous devons nous préparer à la guerre en Ukraine pour qu’elle continue. L’été et le début de l’automne seront très difficiles”

Dans ce contexte, le chef de l’Etat souligne que la France doit absolument réinvestir dans son équipement militaire, continuer à s’enrôler dans l’armée et “Continuez à avoir une armée plus forte.”

Leave a Reply

Your email address will not be published.