The Last of Us Part 1 PS5 : gameplay, nouveautés, 4K/60 fps, 5 infos clés sur la nouvelle version !

nouvelles du jeu The Last of Us Part 1 PS5 : gameplay, nouveautés, 4K/60 fps, 5 infos clés sur la nouvelle version !

En guise de réponse aux fuites de The Last of Us Part 1, PlayStation vient de publier une vidéo de dix minutes du tristement célèbre remake, qui devrait réinventer l’aventure originale d’Ellie et Joel. L’occasion de découvrir plein de nouvelles images ainsi que de nouveaux détails, de la gueule du Naughty Dog. Dans quelle mesure les graphismes ont-ils été modifiés et qu’en est-il du gameplay ? Voici notre résumé en cinq points avec des extraits de l’interview !

Retrouvez ci-dessus, en lecture automatique, la vidéo de présentation de 10 minutes de The Last of Us Part 1.

Depuis qu’il a été annoncé au Summer Games Festival en juin dernier, le premier volet de The Last of Us a pris son envol Autant d’excitation que d’incompréhension. En revanche, les premières images montrent une nette différence technique avec une attention particulière portée aux expressions faciales et aux combinaisons. En revanche, beaucoup se demandent à quel point un tel projet – le premier The Last of Us n’avait même pas dix ans et avait déjà eu un reboot sur PS4 – était intéressant – commercialisé surtout au prix fort de 80 euros, à l’image de toute autre génération. films PS5 et Xbox Series populaires. Pour aggraver les choses, de récentes fuites ont soulevé des inquiétudes quant au gameplay, qui a été décrit comme “reconstruitPar Naughty Dog sur Twitter, suivant logiquement la même philosophie que le remake générique. Pour le studio et PlayStation, il s’agissait désormais de prendre la parole ou non et de donner plus d’informations sur The Last of Us Part 1. Et c’est exactement ce qui s’est passé dans la nuit du 21 au 22 juillet 2022.

“Suite aux flashbacks de The Last of Us Part Two (…) nous avons eu cette idée de rendre The Last of Us meilleur, sinon meilleur que Episode Two, un jeu où l’on a repoussé les limites du gameplay (…), des graphismes ” – Neil Druckmann, co-président de Naughty Dog


Gameplay de The Last of Us Part 1

Comme The Last of Us Part 2?

Puisqu’il s’agit du point le plus discutable pour le moment, nous allons commencer par celui-ci : le gameplay. Tout d’abord, lors d’une présentation de dix minutes du premier volet de The Last of Us, il vient d’être présenté Il n’est pas question de dribbler ou de pouvoir s’allonger, deux choses présentées par The Last of Us Part 2. Évidemment : les joueurs ne pourront donc pas non plus se cacher sous les voitures, encore une fois comme dans le second opus. De même, aucune information n’est à signaler sur une éventuelle refonte du level design et de l’exploration des zones d’aventure, qui sont plus ouvertes dans la section 2020. On peut toutefois noter l’arrivée d’établis dans The Last of Us Part 1, qui est utile pour améliorer les armes et changer leur apparence. Surtout, Naughty Dog a mis en avant les détails qui vont renforcer l’immersion et la crédibilité des combats dans cette nouvelle édition.

“(The Last of Us Part 1) n’est pas différent mais c’est bien mieux (…) C’est pourquoi c’est la façon ultime de jouer au premier jeu” – Neil Druckmann, co-président de Naughty Dog

une progression remarquable

Le point le plus important est l’intelligence artificielle des ennemis tirée du second volet de The Last of Us. “Notre technologie d’IA a été incroyablement avancée (par rapport à la première partie”) confirme ici Matthew Gallant, chef de projet. – Le chef de Naughty Dog explique que la façon dont “les ennemis communiquent entre eux, vous poursuivent et vous dépasse” crée les affrontements et les moments que le joueur prend Les adversaires du revers “beaucoup plus de récompenses”. L’équipe parle généralement d’un moteur d’IA “plus sophistiqué”. Pour rappel, The Last of Us Part 2 était effectivement très bon dans ce domaine.

The Last of Us Part 1 PS5 : gameplay, nouveautés, 4K/60 fps, 5 infos clés sur la nouvelle version !

De plus, notez que cette meilleure compréhension et approche de l’environnement par les PNJ (personnages non-joueurs) s’applique également à vos alliés. Par exemple, Ellie, lorsqu’elle incarne Joel, ou les deux héros Sam et Henry bénéficient désormais de Des mouvements plus crédibles Quand ils sont sur le point d’être découverts par les méchants. Ils sont même capables d’anticiper le danger pour prendre position en conséquence. Une bonne nouvelle pour éviter ces moments étranges, lorsqu’un ami passe sous barbe et protège-nez sans être vu. De manière générale, l’animation de mouvement a fait l’objet d’une attention plus approfondie, avec le “motion matching”. Essentiellement, le moteur choisit les gestes les plus réalistes pour votre avatar en fonction des chemins entrés par la console.

Mode photo, ambiance, vêtements à débloquer :

La première partie de The Last of Us accueillera de nouvelles fonctionnalités que les fans réclamaient, comme un mode deathmatch permanent (la mort définitive de votre personnage) et un mode sprint ainsi que plein de nouvelles tenues à débloquer. On note également l’arrivée du mode portrait, à première vue, similaire à celui de The Last of Us Part 2, et ce qu’il convient d’afficher à partir des filtres d’origine à l’écran.


Des améliorations grâce à la PS5

point du côté technique

On continue les améliorations obtenues grâce à la PlayStation 5, et donc – tout d’abord – les graphismes. Depuis la première bande-annonce et plus précisément une comparaison En ce qui concerne le personnage de Tess, une chose est sûre : les expressions et les animations de la première partie de The Last of Us seront au moins aussi convaincantes que celles de la deuxième partie de The Last of Us, sinon plus. Pendant l’émission de dix minutes, Neil Druckman a retrouvé son envie d’elle Plus proche de la “vision originelle” du projet et la liberté des limitations technologiques imposées par la PS3 à l’époque. Sur ce point, la vidéo révèle une autre comparaison, puisque la performance originale de Sam et Henry côtoie le remake PS5. Le résultat est sans appel : il est d’un réalisme saisissant.

“L’animation faciale est plus crédible (dans The Last of Us Part 1, ndlr). Toutes les nuances, toutes les petites réactions : le regard, subtil ou long, est plus proche de la performance originale”- Sean Eskeage, directeur créatif de Naughty Dog

Autre atout de ce power-up, Naughty Dog peut conserver les mêmes modèles 3D quelle que soit la scène, permettant ainsi de proposer des transitions “en douceur” entre les phases de gameplay et de l’histoire. Un détail important pour Sean Esquiage, directeur créatif de The Last of Us Part 1, pour éviter que le joueur “toujours dans le monde” ne licencie. Un monde qui est, selon Neil Druckman, “une grande partie” de l’identité de l’ensemble. À cet égard, Sean Eskeage parle d’un La direction technique a été entièrement repensée Avec une vue ainsi qu’un niveau de détail largement revu au top. A noter l’arrivée de groupes partiellement destructibles, avec des balles pouvant déchirer le béton, les objets sont placés à droite et à gauche.

4K/60fps et PS5, quid des modes graphiques ?

Sur le PlayStation Blog, on peut apprendre que le remake de The Last of Us disposera de deux modes graphiques : l’un en 4K/30fps natif, et l’autre en 4K et 60fps.

Avantages DualSense

Forcément, comme tout jeu PlayStation, The Last of Us Part 1 a eu droit à son entrée sur DualSense, la populaire console PS5. “Toutes les armes de la nouvelle version ont une résistance différente lorsqu’elles sont tirées avec des déclencheurs adaptatifs” Matthieu Gallant dit : Le réalisateur a bien sûr évoqué l’arc, qui est une grande spécialité de la console Sony, mais il s’est également étendu sur le pistolet : “Quand vous le tirez, vous aurez des vibrations tactiles pendant le tir mais aussi sur la pompe.” En plus des affrontements, un retour haptique – des vibrations sur la surface de la console – se produira à des moments plus subtils, lorsque le héros touche quelque chose. Enfin, on peut observer l’utilisation du son 3D, pour localiser l’ennemi avec le son seul.


Beaucoup de travail sur l’accessibilité

Enfin on termine par un ajout qui n’intéresse pas tout le monde mais qui est très important : l’accessibilité. The Last of Us Part 2 a déjà fait des merveilles dans ce domaine, permettant par exemple de personnaliser à volonté les boutons de la console ou de distinguer, à l’aide de filtres de couleur, très clairement dans le caractère des ennemis. Un travail qui continue son chemin jusqu’au premier volet de The Last of Us. Sur le PlayStation Blog, on peut lire que la nouvelle version précisera plus de soixante options d’accessibilité dont une dont on sait qu’elle est inédite : Prend en charge la description audio complète. “Chaque option (de ce genre, ndlr) qu’on ajoute est une barrière qu’on lève devant quelqu’un” résume Matthew Gallant. On ne peut qu’applaudir l’effort.

En savoir plus sur le monde de The Last of Us

Leave a Reply

Your email address will not be published.