Bilan de Two Point Campus par jeuxvideo.com

Et si on créait l’école de nos rêves ? Choisir des professeurs rigolos plutôt que des tyrans, des cours à l’extérieur plutôt qu’entre quatre murs, étudier la magie plutôt que la géographie… Tout cela est possible dans Two Point Campus, un jeu de gestion dans la lignée et l’univers de Two Point Hospital. La rentrée c’est le 8 août sur Game Pass et toutes les consoles, mais est-ce une bonne idée de lancer un jeu dans un cadre universitaire ?

Ce test a été réalisé sur PC.

C’est un plaisir de redécouvrir le monde de Two Point ! Insistons d’emblée sur ce point, Two Point Campus n’est pas “Two Point Hospital mais une école”. Le moteur est le même, les animateurs radio sont les mêmes, le jeu se déroule dans le même univers… Mais tout est nouveau, des animations aux gags de ces célèbres animateurs (enfin sous-titrés ! Vivement le doublage , on y est presque !) en passant évidemment par le gameplay. Tout est nouveau, mais cet univers connecté qui se dessine entre les jeux Two Point nous met dans de confortables chaussons. C’est le retour deun monde coloré et joyeux, où tous les malheurs sont des blagues visuelles, avec des cours de sorts qui tournent mal et où les étudiants arborent des têtes de citrouille, par exemple. Les objets que vous placez sont prétextes à des interactions exagérées qui rendent agréable la simple exploration de votre campus. Il se passe tellement de choses que vous oubliez presque de construire. La bonne nouvelle, c’est que le gameplay s’est adapté à vos envies d’aller de l’avant, mais nous y reviendrons. Déjà, quel est le but ?

Un contenu riche qui sait se renouveler

Douze scénarios vous sont proposéschacun vous emmenant dans un univers différent avec ses propres formations. Il y a 17 formations au total, et une fois qu’ils sont déverrouillés, il est possible de les utiliser sur les cartes suivantes. Ne gâchons pas la surprise avec quelques exemples du début du jeu : cours de cuisine, de chevalerie ou de robotique. Un niveau vous propose même d’administrer une réplique très convaincante de Poudlard. Vous avez une idée des possibilités, et les scénarios se renouvellent en différenciant leur gameplay, chacun proposant des défis uniques. Avec parfois un équilibrage pas tout à fait au point mais qui se corrigera très vite. Démarrer un campus à zéro peut au départ faire soupirer de paresse, mais découvrir les évolutions du gameplay et les subtilités de chaque niveau renouvelle l’intérêt pour le jeu.

Ajoutons qu’un mode bac à sable complet et personnalisable est inclus, si les contraintes ne sont pas vraiment votre truc.

Chaque scénario présente plusieurs objectifs à remplir pour obtenir les trois étoiles et débloquer de nouveaux éléments, et ce en proposant des défis différents, mais le système de réussite garde la même structure. Si vos élèves sont heureux, ils étudient mieux et obtiennent de bonnes notes ; si leurs résultats scolaires sont bons, vous bénéficiez de primes financières substantielles. Bien sûr, vous devrez garder un bon équilibre entre votre revenu de base, à savoir les frais universitaires ou le loyer payé par vos étudiants, et les salaires de vos pédagogues ou concierges. Mais surtout, chaque mois une prime importante est versée en fonction de l’xp gagné par vos élèves.

Two Point Campus : la nouvelle référence pour construire une école meilleure que PoudlardTwo Point Campus : la nouvelle référence pour construire une école meilleure que Poudlard

Cela ressemble un peu à un RPG, les élèves ont un niveau dans la formation qu’ils ont choisie, et gagnent de l’xp dès qu’ils suivent un cours ou font leurs devoirs. Mais tous les personnages ont aussi un côté Sims. Ils ont des barres de besoin qui doivent être satisfaites pour les garder heureux pendant les 3 années de leur cours. Ceci est crucial si vous voulez qu’ils paient leurs frais de scolarité. Et si ça se passe très mal, leur moyenne va baisser, et vous pouvez vous retrouver à micro-gérer des stagiaires à qui vous devrez proposer un tutorat.

Two Point Campus : la nouvelle référence pour construire une école meilleure que Poudlard
Two Point Campus : la nouvelle référence pour construire une école meilleure que Poudlard

Les professeurs et le reste du personnel ne sont pas en reste, et tout ce beau monde se distingue par des traits particuliers, certains humoristiques et certains impliquant de vrais éléments de gameplay. Quelqu’un qui a naturellement une hygiène déplorable hésitera à se laver et se plaindra car il est sale… Lui aussi devra s’entraîner ou être de bonne humeur pour être plus efficace. Et puisqu’ils sont votre principal poste de dépenses, vous devrez faire attention à qui vous recruterez !

L’idée géniale du jeu en deux phases

Nous disions qu’un jeu de gestion laisse généralement peu de temps à faire car il faut sans cesse résoudre des problèmes et construire vite. Two Point Campus décide de résoudre ce problème. Le jeu se joue en deux phases principales, la phase de l’année scolaire consiste donc à assurer le bon fonctionnement de votre campus. Un planning concernant élèves et professeurs est établi dès le départ en occupant automatiquement les salles disponibles. Il n’est pas possible de faire l’horaire soi-même, au-delà de la création d’événements spéciaux tels que des soirées étudiantes. Mais, de toute façon, voulons-nous nous infliger ce mal de tête ? Et lorsqu’ils n’ont pas cours, vos élèves vont s’occuper d’eux-mêmes ou faire leurs devoirs, demandant souvent du nouveau matériel pour les faire, comme une bibliothèque bien équipée par exemple.

Two Point Campus : la nouvelle référence pour construire une école meilleure que PoudlardTwo Point Campus : la nouvelle référence pour construire une école meilleure que Poudlard

Ce ne sont pas seulement les résultats académiques que vous surveillerez : relations entre étudiants, création de clubs, formation d’enseignants, agressions de bandes rivales ou catastrophes naturelles rythment la vie du campus, en plus des demandes incessantes des étudiants ou des inspecteurs. Cependant, cette phase reste moins active que celle des grandes vacances., puisque tout est censé fonctionner. Après le plaisir de découvrir les animations d’une nouvelle salle de classe, la tendance est d’appuyer sur le bouton “avance rapide” de l’avancement du temps, qui gagnerait même à être plus rapide. Rien n’interdit de se lancer dans de gros chantiers pendant l’année scolaire, mais il est toujours dangereux de toucher à tout pendant que les élèves sont en classe, c’est un coup dur pour casser leur routine.

Two Point Campus : la nouvelle référence pour construire une école meilleure que Poudlard

La deuxième phase, assez originale dans le monde des jeux de gestion, est la longue phase des vacances d’été, une sorte de pause active qui vous laisse le temps de planifier l’année prochaine. Vous devez choisir parmi les nombreux cours que votre campus pourra proposer ou améliorer ceux que vous proposez déjà, et construire les salles nécessaires en tenant compte du nombre toujours croissant d’étudiants. Plus d’étudiants signifie plus d’installations pour les accueillir, de sorte que votre campus grandira d’année en année. Le jeu vous offre donc ce moment de répit, extensible à l’infini, avant d’appuyer sur le bouton “lancer l’année scolaire”. Vous ne perdez pas d’argent en dehors de ce que vous dépensez en construction, vos élèves et professeurs subviennent automatiquement à leurs besoins… Bref, c’est un moment de planification agréable et sans stress.. Vous pouvez essayer un aménagement, l’abandonner, l’améliorer, changer d’avis sur une formation… Rien ne s’effondrera pendant ce temps, alors si vous voulez optimiser pendant de longues minutes l’installation des toilettes de l’Annexe B, amusez-vous ! Et cela vous permet de profiter pleinement des outils de personnalisation cosmétique du jeu.

La puissance du système de construction

Two Point Campus : la nouvelle référence pour construire une école meilleure que Poudlard

Le jeu vous donne une tonne d’objets variés à placer. Ils ajoutent de l’attrait à votre campus, offrent des divertissements à vos étudiants ou créent simplement un lieu qui plaira à vos yeux. Et les possibilités sont larges. Parce que maintenant vous avez le contrôle de l’ensemble de l’espace proposé, intérieur et extérieur, en toute liberté. Vous pouvez choisir d’avoir une grande bâtisse qui accueille toutes vos pièces, ou plusieurs dépendances, chacune avec sa spécialité. Et certaines salles de classe doivent de toute façon être construites à l’air libre. Il en résulte un jeu de gestion qui ne verse pas dans le “puzzle game déguisé”, avec des bâtiments pré-conçus peu adaptés à ce que l’on veut faire, qui obligent à tourner les éléments dans tous les sens pour trouver le bon combinaison. L’espace n’est certes pas infini, mais tant que vous avez de l’argent pour acheter de nouveaux terrains, vous aurez amplement d’espace pour construire ce que vous avez en tête.

La construction elle-même a même le luxe d’être agréable. Cela évite la redondance si vous comptez utiliser les nombreux outils à votre disposition. Filtres, système de favoris, possibilité de dupliquer des salles ou de sauvegarder des plans d’un scénario à l’autre… Il n’y a aucune frustration à revêtir ses vêtements de chantier. En revanche, on regrette la difficulté à retrouver certaines informations dans les interfaces de gestion. On sent une envie de faire de jolis affichages, très “présentations Powerpoint”, mais on perd en clarté. Par exemple, vous n’avez pas pu trouver une page récapitulant toutes les affectations autorisées et interdites pour votre personnel, alors que Two Point Hospital la proposait. Si vous voulez gérer à grande échelle qui parmi les pédagogues est autorisé à faire du tutorat, soit la fonction n’existe plus, soit votre humble serviteur ne l’a pas trouvée. Et ce n’est pas faute de chercher… Bon, c’est un bilan final un peu négatif pour que le jeu ne se repose pas sur ses lauriers durant les prochains trimestres, car le bilan reste excellent !

Conclusion

Points forts

  • La phase de vacances longues, un système génial
  • Scénarios répétitifs
  • Les formations nombreuses et variées
  • L’univers mignon, chatoyant et drôle
  • Les outils de construction très complets
  • Personnalisation et usage extérieur
  • Micro-gestion, bien équilibrée

Points faibles

  • La phase de l’année scolaire, parfois un peu longue sans rien faire
  • Les interfaces, c’est presque ça, mais pas encore parfaites

Two Point Campus en fait une copie presque parfaite en renouvelant le genre du jeu de gestion. Son étonnant système de jeu en deux phases vous permet de combiner le meilleur des deux mondes : un jeu où vous pourrez construire sans stress et en toute simplicité, et un jeu où vous pourrez observer avec plaisir le résultat de votre travail. Si la phase de l’année scolaire s’avère plus fainéante que les vacances d’été, elle permet d’apprécier l’excellent travail sur l’ambiance, les animations et la personnalisation de votre campus. Le jeu est drôle et ne tombe pas dans la répétitivité classique du genre, grâce à ses puissants outils de construction et ses scénarios qui savent se renouveler en termes de décor et de gameplay. Un exemple à suivre !

Avis des lecteurs

Donnez votre avis sur le jeu !

Leave a Reply

Your email address will not be published.