Le festival offensif du Bayern Munich à Francfort en ouverture de la Bundesliga

Après avoir marqué cinq buts samedi dernier en Supercoupe d’Allemagne face à Leipzig, le Bayern Munich s’est offert un nouveau récital offensif en ouverture de la Bundesliga. Les Bavarois se sont largement imposés vendredi soir sur la pelouse de l’Eintracht Francfort (6-1) grâce à un doublé de Jordan Musiala et des buts de Joshua Kimmich, Benjamin Pavard, Sadio Mané, Serge Gnabry. L’ancien Nantais Randal Kolo Muani a inscrit l’unique réalisation du dernier vainqueur de la Ligue Europa.

Le match : une première mi-temps dévastatrice

Le Bayern Munich a commencé le match sur un rythme fulgurant. Les joueurs de Julian Nagelsmann ont été dangereux et efficaces dès le départ. Joshua Kimmich a trompé Kévin Trapp d’un coup franc direct excentré (5e) avant que Benjamin Pavard ne reprenne un deuxième ballon sur corner d’une frappe surpuissante (11e). Dans la foulée, Francfort réagissait rapidement avec une tête de Tudd suite à un corner qui s’écrasait sur la barre transversale de Manuel Neuer (13e). Peu avant la demi-heure de jeu, Jesper Lindström a vu sa frappe frôler le poteau droit du gardien allemand. Les seules actions de Francfort en première mi-temps.

Dominateur, le Bayern exerçait une pression constante sur son adversaire, rapidement asphyxié et impuissant. Les vagues bavaroises se sont ensuite succédées et les buts aussi. Auteur d’une superbe rencontre, Sadio Mané a ensuite servi en profondeur Thomas Müller qui a trouvé le poteau (23e). L’international sénégalais, très en jambes, a pris le relais, quelques minutes plus tard, d’une tête volée à Serge Gnabry pour porter le score à 3-0 (29e), avant d’être impliqué dans l’action du but de Musiala (4- 0, 35e). Pas rassasiés, les joueurs de Julian Nagelsmann ont enfoncé le clou avant la pause d’un ballon piqué par Gnabry sur Trapp. 45 minutes de haute intensité, 5-0 à la mi-temps, 17 tirs sur trois. La domination du Bayern était incontestée.

Francfort ne pouvait que mieux débuter la seconde mi-temps. Oliver Glasner a ainsi opéré trois changements au retour des vestiaires. Le dernier vainqueur de la Ligue Europa a joué davantage dans le camp adverse, sans toutefois réussir à se montrer dangereux au départ. Pourtant, les partenaires d’Evan Ndicka ont poussé et ont réussi à sauver l’honneur grâce à Randal Kolo Muani, auteur de son premier but en Allemagne, profitant d’une erreur de Manuel Neuer (1-5, 64e)

Cela a eu le mérite de réveiller les Bavarois, sur courant alternatif en seconde période. Sadio Mané (73e) puis Leroy Sané (78e) ont inquiété Trapp, avant que Jamal Musiala ne marque un doublé (6-1, 83e). Jeu, set et match Bayern.

Leave a Reply

Your email address will not be published.