Météo : 11 départements toujours placés en vigilance orange à la canicule et aux orages

La canicule s’est déplacée vers le centre-est du pays et la canicule frappe aussi fort que les orages.

La canicule s’est poursuivie ce vendredi dans la vallée du Rhône et autour de la Méditerranée. De plus, une activité orageuse pouvait générer des phénomènes violents (grêle notamment) et nécessitait une surveillance particulière selon la mise à jour de l’alerte de Météo France, ce vendredi à 16 heures.

11 départements ont été placés en alerte orange, parfois pour plusieurs facteurs.

Voici le détail : vigilance orange à la canicule : Gard, Vaucluse, Drôme, Ardèche, Haute-Loire, Rhône, Isère, Ain, Haute-Savoie, Savoie ; vigilance orange pour les orages: Drôme, Ardèche, Haute-Loire, Loire, Isère.

Ce vendredi, Météo-France a enregistré 38°C à Chambéry (73), 37°C à Montélimar (26) et Grenoble (38), et 36°C à Orange (84). Des orages parfois accompagnés de grêle et de fortes pluies ont déjà touché l’Ardèche, la Haute-Loire, et la Lozère, avec des rafales atteignant localement 70 km/h.

Dans les prochaines heures, les températures très élevées (maximales supérieures à 35°C) vont diminuer sur un grand quart sud-est du pays ce vendredi après-midi, du pourtour méditerranéen à la vallée du Rhône, et jusqu’aux vallées alpines : des pics à 36/38°C, localement 39°C seront encore possibles.

La nuit prochaine, les minimales baisseront sensiblement et ne dépasseront les 20°C que dans la vallée du Rhône et les régions méditerranéennes.

Samedi, les températures très élevées ne concernent que les régions méditerranéennes, où elles peuvent encore osciller entre 35°C et 38°C. Dans les autres régions, les niveaux de vigilance devraient donc être actualisés à la baisse samedi matin.

Concernant les orages, Météo France prévoit localement une très forte activité (essentiellement de la grêle) en Haute-Loire, le sud du département de la Loire et l’Ardèche jusqu’en début de soirée vendredi. Ils devraient se déplacer vers l’est et toucher la Drôme et l’Isère dans un second temps, avec moins d’intensité cependant. Elles concernent également, localement, la Lozère et les Cévennes gardoises.

Leave a Reply

Your email address will not be published.