Square Enix : vers d’autres ventes de studios et de licences après Tomb Raider ? La “Phase 2” commence

Actualités du jeu Square Enix : vers d’autres ventes de studios et de licences après Tomb Raider ? La “Phase 2” commence

Comme de nombreuses autres entreprises qui se penchent actuellement sur le premier semestre de l’année écoulée, Square Enix et ses dirigeants se sont récemment rencontrés dans le but d’amorcer une restructuration. Après les ventes de mai dernier qui ont secoué le monde du jeu vidéo, l’éditeur japonais allait entamer la « phase 2 » de son plan.

Sommaire

  • Après les soldes, place à la “Phase 2” pour Square Enix
  • Square Enix, le retour en grâce des jeux japonais ?

Après les soldes, place à la “Phase 2” pour Square Enix

Si l’on est parfois surpris d’apprendre le rachat de certains studios par une grande société de jeux vidéo, c’est d’autant plus lorsque l’un d’eux vend ses sociétés et ses licences sans préavis. C’est un peu ce qui s’est passé au tout début du mois de mai dernier lorsque Square Enix annonçait que le groupe Embracer venait de racheter les studios à l’origine des derniers Tomb Raider et Deus Ex et, par conséquent, les licences qui l’accompagnaient. ! Cette décision a suscité beaucoup d’incompréhension, notamment du côté des l’ancien PDG de la firme japonaise qui n’a pas mâché ses mots sur ce choix.

Square Enix : vers d'autres ventes de studios et de licences après Tomb Raider ?  La

Bref, difficile de distinguer clairement les intentions de Square Enix à ce stade. Qui plus est, cette décision de lâcher du lest du côté de ses studios occidentaux avait également eu pour conséquence de soulever de vraies peurs chez les joueurs. A l’occasion d’une récente conférence téléphonique réunissant les dirigeants de l’entreprise, on a pu comprendre que cette vente, pour une bouchée de pain, n’était que le début d’un nouveau plan de l’éditeur japonais.

Square Enix, le retour en grâce des jeux japonais ?

Grâce à l’analyste David Gibson, nous avons pu obtenir aujourd’hui de nouveaux indices sur la stratégie que Square Enix entend mettre en place avec ses studios de développement. La société aurait choisi de vendre des participations dans certains de ses studios afin d’entamer la “phase 2” de son plan. La première phase correspond à la vente des studios mentionnés ci-dessus en mai dernier. Face à la hausse des coûts de développement, l’éditeur va devoir se montrer plus sélectif lors de la concentration de ses ressources et a l’intention de procéder à une revue de son portefeuille de studios ».

Rassurez-vous, ce ne sera pas un gros ménage chez Square Enix. Certains studios resteront détenus à 100% par l’éditeur, mais d’autres vont changer car, paradoxalement, l’entreprise souhaite se développer sur un point bien précis. En fait, il y aura un impact sur les studios européens et américains dans le but que Square Enix puisse allouer plus de ressources, et principalement, pour le développement de titres japonais. Globalement, l’éditeur veut ” vendre des participations dans ses studios à d’autres “(bonjour Sony) donc” améliorer l’efficacité de son capital ».

Dans sa longue liste de messages, David Gibson met l’accent sur l’aspect ” extraordinaire de cette décision, dans la mesure où Square Enix n’est pas à court de trésorerie (1,4 milliard de dollars disponibles et pas de dette, un bon moyen de se développer tout en conservant ce qu’il a). D’ailleurs, cette volonté de privilégier les titres japonais commence à se faire sentir lorsqu’on regarde le calendrier de sortie de l’éditeur : six jeux japonais d’ici la fin de l’année, dont la sortie du titre Harvestella et l’annonce récente du remake de Ogre Tactique (que l’on peut voir ci-dessous).

Square Enix : vers d'autres ventes de studios et de licences après Tomb Raider ?  La Square Enix : vers d'autres ventes de studios et de licences après Tomb Raider ?  La

Leave a Reply

Your email address will not be published.