Transferts : Kasper Schmeichel sur son départ à Nice : “Il était temps de me challenger”

Kasper Schmeichel, pourquoi avez-vous décidé de quitter Leicester où vous jouiez depuis 11 ans ?

Kasper Schmeichel : “Leicester est un club que j’adore. La décision de quitter des membres de ma famille est difficile. Mais j’ai 35 ans. Il était temps de me challenger, avec l’envie de continuer à grandir en tant que joueur et être humain : une nouvelle langue , une nouvelle expérience pour ma famille. Mais la raison principale était le fait qu’Ineos a de très grandes ambitions pour Nice. Ils veulent en faire un club de haut niveau. J’y vois des similitudes avec le moment où j’ai rejoint Leicester. Mon agent a été approché à propos de Nice. un projet très intéressant. J’ai parlé avec Dave Brailsford (Directeur sportif d’Ineos, NDLR). Il m’a donné les directions, parlé du coach, et de tout ce qu’ils veulent mettre en place. J’étais convaincu. Dans le foot, si tu as un feeling, il faut y aller, faire confiance aux gens que tu croises. J’ai aussi parlé avec Papy Mendy et Ricardo Pereira (ex-Niçois de Leicester), qui ont bien parlé de ce club familial. Cela est entré dans ma réflexion.”

Ligue 1

Indispensable puis déclassé par Mourinho : A quoi l’OM doit-il s’attendre avec Veretout ?

IL Y A UNE HEURE

Je ne me sens pas comme une tête d’affiche

Vous êtes la tête d’affiche du club. Serait-ce un poids ?

KS “Je n’ai pas l’impression d’être une tête d’affiche, c’est sûr ! Les très bons joueurs sont plus importants que moi au club. Mon objectif est d’apporter des bases solides, de la stabilité. C’est aussi de représenter le club sur et en dehors du terrain au mieux. Cela impose des responsabilités. D’abord, être performant. Je ne suis pas là pour sortir tout le temps de gros arrêts. Mais pour consolider les bases. Ensuite, nos attaquants nous feront gagner.”

La France et le Danemark seront dans le même groupe à la Coupe du monde. Pensez-vous mieux vous familiariser avec les Bleus ?

KS : Sur les 30 dernières années, 80% du temps, la France et le Danemark se sont retrouvés dans le même groupe, lors des grands tournois. Nous les avons souvent joués. Ils sont champions du monde, l’une des meilleures équipes du monde. Ce sera un magnifique défi. J’ai hâte.”

Ligue 1

Payet minimise les tensions à l’OM : “On a essayé de nous déstabiliser”

IL Y A 4 HEURES

Ligue 1

L’été, la grande bataille de Monaco

IL Y A 4 HEURES

Leave a Reply

Your email address will not be published.