Club : Galtier explique les règles de vie en vigueur au PSG

L’arrivée de Christophe Galtier, épaulé par le conseiller footballistique Luis Campos, a été suivi d’un durcissement des règles de vie du groupe parisien. Le technicien français estime cependant que les efforts demandés aux joueurs ne sont pas insurmontables et diffèrent des rumeurs qui circulent.

Christophe Galtier a tenu à détailler lui-même les règles en vigueur dans le vestiaire du PSG. Le nouvel entraîneur parisien a tenu à rétablir sa vérité à ce sujet lors d’un entretien avec le Parisien Mardi 2 août, et publié la veille du déplacement à Clermont : “Je vais revenir sur les liens car tout ce que j’entends m’agace un peu, a-t-il dit. Moi, au niveau du groupe, je ne parle qu’en français. Cela ne m’empêche pas de demander à mon personnel de traduire certaines choses pour éviter les malentendus. Mais il n’y a aucune obligation de parler français dans le vestiaire. »

« Il y a des Argentins, des Portugais, des Espagnols. Pourquoi se parleraient-ils en français ? J’ai travaillé à l’étranger. Quand j’ai rencontré un francophone, je lui ai parlé français. Ces obligations relèvent de la pure fantaisie ! » Des rumeurs non fondées se sont également répandues sur une prétendue interdiction des téléphones portables à table. « C’est faux ! Je leur demande juste de couper les cloches et de ne pas répondre à table. Mais je ne leur interdit pas de regarder un match de foot en direct quand même ou de recevoir un appel urgent »ajoute Galtier.

La ponctualité, ciment du vestiaire

Pour faire respecter la discipline au sein du groupe, Galtier et sa direction sont allés un peu plus loin. “Nous avons également établi des règles sur les créneaux horaires, sur le petit-déjeuner et le déjeuner partagéil explique. Mais il n’y a pas de policier pour surveiller leurs allées et venues. » Rien de nouveau, cependant, selon lui, puisque lorsque le« On passe beaucoup de temps ensemble, dans des hôtels ou au Camp des Loges, il suffit d’établir certains principes pour que ce soit agréable. Idem pour les horaires : tout le monde doit être à l’heure sinon cela crée des incidents qui peuvent agacer. Pour le respect des gens qui sont à l’heure, je suis à l’heure, c’est la base. » Les contrevenants sont prévenus.

Leave a Reply

Your email address will not be published.